Centre de presse

Communiqué de presse

UNICEF : Donner la priorité aux enfants pour accélérer l’inclusion des Roms en Europe

Bruxelles / Genève, 3 avril 2014 – A la veille du 3e sommet sur les Roms à Bruxelles, l’UNICEF appelle les gouvernements européens à placer résolument les enfants au centre des politiques d’inclusion des Roms.

En Europe, mêmes si des progrès ont été faits dans la réalisation des droits des enfants roms, beaucoup d’entre eux vivent dans l’extrême pauvreté, l’exclusion sociale et la discrimination, selon un nouveau rapport de synthèse de l’UNICEF publié aujourd’hui.

« Il est temps que les engagements pris par les gouvernements européens deviennent une réalité pour les filles et les garçons roms, » a déclaré Marie-Pierre Poirier, la directrice régionale de l’UNICEF pour l’Europe centrale et de l’Est et la Communauté des Etats indépendants. Elle a également souligné qu’en cette année du 25e anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant, il est important d’évaluer ce qui a été accompli et les défis qui restent à relever.

« Ces engagements doivent se transformer en politiques et en financements directement destinés aux enfants roms, afin que ces derniers puissent réaliser leur plein potentiel. Une première priorité doit être le recueil de données spécifiques concernant les enfants. Des données de meilleure qualité permettent la mise en œuvre de meilleures politiques et leur pilotage au niveau local et central » selon Mme Poirier.

La Bosnie-Herzégovine, l’ancienne République yougoslave de Macédoine et la Serbie, sont parmi les premiers pays à collecter et à rendre public des données « ventilées » (« disaggregated data ») sur les enfants roms, souligne le rapport.

« Nous saluons ces initiatives audacieuses et nous incitons les autres gouvernements et partenaires à suivre ces exemples précieux, » a-t-elle ajouté.

L’UNICEF a analysé des données recueillies dans les trois pays couverts par le rapport «Realizing the rights of Roma children and women in Bosnia and Herzegovina, the former Yugoslav Republic of Macedonia, and Serbia». Les principaux domaines mis en évidence pour une action politique immédiate sont :

- Mettre fin à la malnutrition : durant les premières années de la vie, un enfant rom sur cinq en Bosnie-Herzégovine est trop petit pour son âge, alors qu’au niveau national, la proportion est d’un sur dix.

- Sécuriser l’accès à des services et des informations de santé de qualité pour les femmes et les enfants : dans les trois pays, les enfants roms ont plus souvent un faible poids à la naissance que les autres enfants dans la moyenne nationale.

- Etendre l’offre d’éducation inclusive préscolaire pour les enfants : en Serbie, seulement 8% des enfants roms entre 3 et 4 ans sont scolarisés, pour 44% des enfants à l’échelle nationale.

- Fournir des services de soutien aux familles et encourager l’implication des mères et des pères de manière égale dans l’éducation des enfants : en Serbie, les mères et les pères avec un niveau d’éducation secondaire ou plus élevé sont deux fois plus engagés dans l’éducation de leurs enfants que les parents sans éducation. Lorsque les parents ont un meilleur niveau d’éducation, ils sont plus impliqués auprès de leurs enfants, améliorant leurs chances de survie, leur croissance et leur développement.

- Améliorer la qualité et l’inclusion de l’école primaire et secondaire, particulièrement pour les filles et les femmes roms : dans l’ancienne République yougoslave de Macédoine, 35% des filles roms suivent une scolarité dans le secondaire, contre un taux 84% au niveau national.

- Améliorer le niveau de vie et les revenus des ménages roms, en particulier ceux des femmes roms : dans les trois pays, les ménages roms sont moins équipés d’installations sanitaires améliorées ou d’un endroit pour le lavage des mains et utilisent davantage le bois pour cuisiner que la moyenne nationale.
Pour l’UNICEF ces priorités d’investissement pour les enfants et les jeunes sont des contributions indispensables à la cohésion sociale et au développement durable, tels que proposés dans la Stratégie Europe 2020.

À propos de l’UNICEF
L’UNICEF promeut les droits et le bien-être de chaque enfant, dans tout ce que nous faisons. Nous travaillons dans 190 pays et territoires du monde entier avec nos partenaires pour faire de cet engagement une réalité, avec un effort particulier pour atteindre les enfants les plus vulnérables et marginalisés, dans l’intérêt de tous les enfants, où qu’ils soient. 

Pour en savoir plus sur l’UNICEF et son action : www.unicef.org/french et www.unicef.org/ceecis

Suivez-nous sur Facebook et Twitter 


Pour obtenir de plus amples renseignements :     

John Budd
Directeur régional de la communication, UNICEF CEE/CIS
tél. : +41 22 909 5429 , Mobile:  +41 79 431 1537
courriel : jbudd@unicef.org

Lely Djuhari
Spécialiste régionale de la communication, UNICEF CEE/CIS
tél. : +41 22 909 5433, Mobile: +41 792 044482
courriel : mediaceecis@unicef.org


 

 

 

Recherche