Centre de presse

Communiqué de presse commun

Des fournitures d’urgence arrivent dans les zones isolées du Soudan du Sud, grâce à une opération conjointe

Points de distribution d'urgence mis en place alors que la crise s'aggrave

JUBA, Soudan du Sud, 28 mars 2014 - Une opération d'urgence pour fournir de la nourriture, des vaccins, des suppléments nutritionnels et autres services humanitaires essentiels à l'une des régions les plus isolées du Soudan du Sud a commencé aujourd'hui, dans le cadre d'une intervention conjointe du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et du Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM).

A l’aide d’hélicoptères et de parachutages, l'UNICEF et le PAM ont commencé à aider 30 000 personnes en situation de détresse à Akobo, dans l'État de Jonglei, près de la frontière éthiopienne. Les deux organismes ont mis en place des points de distribution d'urgence de nourriture, d’articles de santé, de protection, d'éducation et d’assainissement.

Akobo est le premier endroit où les deux organismes interviennent dans le cadre d’une nouvelle stratégie commune. Quatorze missions de ce type sont prévues au cours du prochain mois, pour venir en aide à quelque 250 000 personnes dans des communautés isolées  touchées par le conflit dans les Etats de Jonglei, du Nil supérieur et de l’Unity. D'autres organismes devraient se joindre au partenariat.

« Les enfants et les familles du Soudan du Sud sont maintenant confrontés à des souffrances sans précédent – et ces personnes affichent des signes inquiétants de malnutrition et de maladies, » a déclaré le Représentant de l'UNICEF au Soudan du Sud, Jonathan Veitch. Comme la saison des pluies est imminente, nous devons saisir toutes les occasions de déployer rapidement des équipes et d’apporter des fournitures essentielles aux personnes les plus difficiles à atteindre. C'est ainsi que nous réussirons à éviter une catastrophe humanitaire. »

Le PAM a commencé il y a peu une série de parachutages de vivres d’urgence dans des régions isolées du Soudan du Sud que l’insécurité et d’autres obstacles rendaient inaccessibles.

« Le conflit au Soudan du Sud affame des millions de personnes de plus et complique les efforts de secours, et nous redoutons que les choses ne s’aggravent, a constaté le Directeur de pays du PAM Chris Nikoi. Nous devons agir rapidement pour éviter une crise encore pire à l'approche de la saison des pluies. Les équipes d'intervention mobiles constituent une approche rapide et flexible que nous utilisons pour secourir autant de personnes que possible dans un environnement extrêmement difficile. »

Soutenues par des largages de vivres et des ponts aériens (lorsque les approvisionnements sont envoyés par avion et déchargés sur le terrain) des équipes d'intervention mobiles PAM ont distribué une aide alimentaire aux personnes déplacées et touchées par le conflit dans cinq endroits différents ces dernières semaines. Maintenant, avec les équipes communes, le PAM s’occupera de l’aide alimentaire essentielle et  vitale et des produits nutritionnels spécialisés pour les enfants, tandis que l'UNICEF distribuera des kits d' eau et d'assainissement pour les familles ainsi que des aliments thérapeutiques prêts à l'emploi pour les enfants souffrant de malnutrition. L’UNICEF vaccinera également les enfants contre la polio et la rougeole, distribuera des articles pour des activités récréatives, mettra en place des programmes d’éducation d'urgence et enregistrera et aidera les enfants non accompagnés.

Près de 100 jours après le début du conflit, les obstacles à l’aide humanitaire et les pluies compromettent les efforts de secours et exposent encore davantage les enfants aux maladies et à la malnutrition. La violence au Soudan du Sud a profondément perturbé les moyens de subsistance des familles à cause du déplacement des populations et du bétail, des pillages et des destructions des habitations et des marchés, et de l’interruption de l’aide habituelle. Plus de 3,7 millions de personnes courent le risque d'une insécurité alimentaire sévère et sont exposées également à des flambées de maladies et à une malnutrition sévère. Environ 700 000 personnes sont déplacées dans le pays, dont 379 000 enfants, un chiffre stupéfiant.

Depuis le début de la crise à la mi-décembre, le PAM fournit de la nourriture et une assistance nutritionnelle indispensable à près de 500 000 personnes touchées par le conflit et l'UNICEF a réussi à prodiguer à environ 250 000 personnes des services d’eau et d’assainissement ainsi que des vaccins, des fournitures éducatives et des services de protection de l’enfant au Soudan du Sud.

###

À propos de l’UNICEF
L’UNICEF promeut les droits et le bien-être de chaque enfant, dans tout ce que nous faisons. Nous travaillons dans 190 pays et territoires du monde entier avec nos partenaires pour faire de cet engagement une réalité, avec un effort particulier pour atteindre les enfants les plus vulnérables et marginalisés, dans l’intérêt de tous les enfants, où qu’ils soient. Pour en savoir plus sur l’UNICEF et son action : www.unicef.org/french

Suivez-nous sur Twitter et Facebook

Téléchargez du contenu multimédia sur : http://weshare.unicef.org/mediaresources

A propos du PAM
Le PAM est le plus gros organisme humanitaire de lutte contre la faim dans le monde. En moyenne, le PAM distribue de la nourriture à plus de 90 millions de personnes dans le monde chaque année.

Suivre le PAM sur Twitter @wfp_media ET @wfp_africa

Pour obtenir de plus amples renseignements :

James Elder, Chef régional de la communication, Afrique de l’Est et austral, UNICEF. En mission au Soudan du Sud,
tél. : +254 71558 1222
courriel : jelder@unicef.org,
Twitter : @1james_elder

Sarah Crowe, Chef de la communication de crise, siège de l’UNICEF
tél. : +1 646 209 1590
courriel : scrowe@unicef.org

George Fominyen, PAM/Juba
tél. : +211 922465247
courriel : George.Fominyen@wfp.org

Challiss McDonough, PAM/Nairobi
tél. : +254 707722104
courriel : challiss.McDonough@wfp.org

 


 

 

 

Recherche