Centre de presse

Communiqué de presse

Les enfants de la République centrafricaine ont de toute urgence besoin de soins, d’espoirs et de ressources financières, déclare le Directeur général de l’UNICEF

BANGUI/DAKAR/GENÈVA/BRUXELLES, 20 janvier 2014 – Au cours des soixante-douze dernières heures, à l’approche du vote d’aujourd’hui devant aboutir à l’élection d’un président intérimaire pour le pays, une violence aveugle a fait de nombreuses victimes et aggravé les tensions dans toute la République centrafricaine.
 
Ces violences se sont entre autres soldées par la mort de trois enfants et de dix-neuf adultes tués lorsqu’un convoi de civils prenant la fuite vers le nord a été attaqué à proximité de Bouar. La Croix-Rouge a apporté son aide pour l’inhumation d’environ cinquante personnes tuées durant le week-end dans les environs de Boyali, Boali et Bossembele lors d’affrontements entre communautés. Hier matin, à Bangui, deux hommes ont été battus et lapidés par un groupe de personnes et leurs corps ont été brûlés sur la route principale sous les yeux des passants parmi lesquels se trouvaient des enfants.
 
« Les derniers mois ont été une période de violences épouvantables, de souffrances et de peur pour les enfants de République centrafricaine, » a déclaré le Directeur général de l’UNICEF, Anthony Lake, à Bangui. « Certains sont morts, d’autres blessés et ils ont été les témoins de choses terribles qu’aucun enfant ne devrait jamais voir et encore moins subir. Trop d’entre eux ont été déplacés de leurs foyers, séparés de leurs familles et recrutés par des groupes armés. »
 
Dans le pays, 2,3 millions d’enfants sont touchés par le conflit avec près d’un demi-million d’enfants déplacés par les violences au cours de l’année dernière, beaucoup se cachant dans les forêts, sans accès ou presque à des prestations de base ou à une aide humanitaire. Les écoles du pays sont fermées, les dispensaires pillés et les systèmes d’approvisionnement en eau détruits. La saison des pluies, qui commence en mars, aggravera une situation humanitaire déjà précaire pour des centaines de milliers de personnes vivant sur des sites pour déplacés dans tout le pays.  

Aujourd’hui à Bruxelles, l’Union européenne et les Nations Unies organisent conjointement une réunion de haut niveau portant sur une intervention humanitaire et  les fonds qui lui sont nécessaires. Et à Genève, l’UNICEF demande que les enfants soient de toute urgence placés au cœur de l’intervention et que des investissements plus importants soient réalisés en leur faveur s’il existe la moindre chance de pouvoir rebâtir les systèmes de santé, d’éducation et de vie communautaire qui protègent et favorisent leur développement. Ceci exigera du temps, des efforts et des moyens. Le travail doit commencer maintenant.  

« La République centrafricaine est à la croisée des chemins. Ce que nous faisons à présent, ou, au contraire, négligeons de faire, aura un impact pendant les années à venir non seulement sur la vie personnelle de chaque enfant mais aussi sur leur société, » a dit Anthony Lake. « En mobilisant de toute urgence l’attention, les ressources financières et la volonté politique de la communauté internationale pour améliorer l’enfance de ces enfants, nous pouvons apporter un changement positif dans leurs vies et, par conséquent, pour l’avenir de leur société. »  

###

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF promeut les droits et le bien-être de chaque enfant, dans tout ce que nous faisons. Nous travaillons dans 190 pays et territoires du monde entier avec nos partenaires pour faire de cet engagement une réalité, avec un effort particulier pour atteindre les enfants les plus vulnérables et marginalisés, dans l’intérêt de tous les enfants, où qu’ils soient.

Pour de plus amples informations sur l’UNICEF et son travail : www.unicef.org/french

Suivez-nous sur Twitter and Facebook


Pour de plus amples informations, veuillez contacter

Linda Tom, UNICEF Bangui
tél. : + 236 70550210
courriel : ltom@unicef.org

Laurent Duvillier, UNICEF Afrique de l’Ouest et centrale
tél. : +221 77 740 35 77
courriel : lduvillier@unicef.org 

Kent Page, UNICEF New York (en mission en République centrafricaine)
tél. : + 1 212-326-7605; portable: + 1 917-302-1735;
courriel : kpage@unicef.org  

Marie-France Bourgeois, UNICEF Bruxelles
courriel : mfbourgeois@unicef.org

Marixie Mercado, UNICEF Genève
tél. : +41 79 756 7703
courriel : mmercado@unicef.org


 

 

 

 Envoyez cet article

 Version imprimable

Recherche