Centre de presse

Communiqué de presse

La violence incessante contre les enfants en République centrafricaine est un affront à l'humanité, déclare l'UNICEF

New York/Bangui, le 16 décembre 2013. Alors que la violence se poursuit sans relâche en République centrafricaine, les meurtres horribles et les sévices infligés aux enfants sont un affront à l’humanité, a déclaré l’UNICEF aujourd’hui.

« Cela fait trop longtemps que la vie des enfants de la République centrafricaine ne compte pas et trop longtemps que l’on ne compte pas leur vie dans cette crise oubliée, » a affirmé le Directeur général de l’UNICEF Anthony Lake.

« Les faits sont devant nous. Ce conflit cruel affecte désormais 2,3 millions d’enfants. Des enfants sont tués parce qu'ils sont chrétiens ou musulmans. Des enfants sont forcés de fuir leur foyer et de se cacher, terrorisés, pour éviter les combattants. Des enfants sont les témoins d'actes horribles de violence. Des enfants sont recrutés dans des groupes armés - jusqu'à 6 000 d’entre eux, peut-être. Ces attaques brutales perpétrées contre les enfants sont un affront à l'humanité, » a ajouté M. Lake.

Plus d'un demi-million de personnes ont été déplacées jusqu'à présent par le conflit et, selon les dernières informations, trois personnes par heure en moyenne ont péri dans les combats au cours de la seule deuxième semaine de décembre. En dépit d’une situation sécuritaire volatile, l’UNICEF continue de soutenir les services essentiels pour les familles déplacées dans les régions du pays touchées par le conflit, notamment à Bangui, Bossangoa et Kaga Bandoro.

Jusqu'à présent cette année, l'UNICEF et ses partenaires ont vacciné plus de 480 000 enfants de moins de cinq ans contre la rougeole. Plus de 47 000 personnes déplacées - pour la plupart à Bossangoa - ont reçu des couvertures, des bâches en plastique, du savon et des jerrycans fournis par l'UNICEF. Environ 280 000 personnes ont maintenant accès à de l'eau salubre. L'UNICEF continue également à soutenir la mise en place d’espaces sûrs pour les enfants pour leurs activités d'éducation et de loisirs, dans le cadre des efforts menés pour atténuer les traumatismes subis par tant d’enfants.

Vendredi, l'UNICEF a transporté par avion jusqu’à Bangui, la capitale, 77 tonnes de fournitures diverses : couvertures, savons, jerrycans, médicaments, matériel de purification de l’eau, bâches en plastique, kits de santé et trousses obstétriques. Au cours des 12 derniers mois, l'UNICEF a envoyé quatre autres avions cargos remplis de fournitures essentielles à destination des familles touchées par la guerre.
 
« Nous devons tous en faire davantage, a déclaré M. Lake. Mais c’est à ceux qui s’engagent dans la violence qu’incombe la responsabilité ultime de mettre fin à ce conflit cruel et amer. Il est impératif de protéger les écoles, les établissements de santé et les centres de transit. Et ceux qui continuent à faire du mal aux enfants doivent être tenus responsables. »

# # #

À propos de l’UNICEF
L’UNICEF promeut les droits et le bien-être de chaque enfant, dans tout ce que nous faisons. Nous travaillons dans 190 pays et territoires du monde entier avec nos partenaires pour faire de cet engagement une réalité, avec un effort particulier pour atteindre les enfants les plus vulnérables et marginalisés, dans l’intérêt de tous les enfants, où qu’ils soient.

Pour de plus amples informations sur l’UNICEF et son travail : www.unicef.org/french

Suivez-nous sur Twitter et Facebook

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Linda Tom, UNICEF Bangui,
tél. : + 236 70550210
courriel : ltom@unicef.org

Laurent Duvillier, UNICEF Dakar, 
portable : +221 77 740 35 77
courriel :  lduvillier@unicef.org

Marixie Mercado, UNICEF Genève, 
portable  : +41 79 756 7703
courriel : mmercado@unicef.org

Kent Page, UNICEF New York,
tél. : + 1 212-326-7605; portable : + 1 917 302-1735
courriel : kpage@unicef.org

Rita Ann Wallace, UNICEF New York,
tél. :  + 1 212 326 7586, portable: + 1 917 213-4034;
courriel : rwallace@unicef.org


 

 

 

Recherche