Centre de presse

Communiqué de presse

L’UNICEF demande 34 millions de dollars pour les enfants des Philippines alors que la crise provoquée par le typhon Haiyan s’aggrave

MANILLE/NEW YORK/GENÈVE, 12 novembre 2013 – L’UNICEF lance un appel de 34 millions de dollars É.-U. pour venir en aide aux quatre millions d’enfants des Philippines affectés par le passage dévastateur du typhon Haiyan sur l’archipel il y a quatre jours.
 
Cet appel est une estimation préalable de ce qui est nécessaire pour permettre aux enfants et à leurs familles de surmonter la situation et devrait couvrir une période de six mois.
 
L’appel est particulièrement urgent car de nombreuses régions particulièrement éprouvées par le typhon Haiyan seraient privées d’électricité, d’eau potable, de ressources alimentaires et de médicaments.
 
« Avec chaque jour qui passe, des milliers d’enfants deviennent plus faibles et davantage vulnérables aux maladies, a dit Tomoo Hozumi, le Représentant de l’UNICEF aux Philippines. L’effondrement des systèmes d’eau et d’assainissement, la destruction des habitations et des écoles font courir de graves risques aux enfants et ils ont besoin d’une aide urgente. »
 
Certaines fournitures, parmi lesquelles des toilettes portables, ont déjà été distribuées à Tacloban. Un camion transportant des articles d’hygiène (dont du savon, du détergent et des objets pour l’hygiène personnelle), du matériel pour l’école et les loisirs est également en route vers ce secteur. 

L’immensité des besoins auxquels les enfants et les mères sont confrontés se révèle de jour en jour plus évidente.
 
Les services d’eau, d’assainissement et d’hygiène ont été presque complètement anéantis, les canalisations submergées et les coupures d’électricité rendent le pompage et le traitement des eaux impossibles. L’eau salubre est indispensable pour protéger les enfants des maladies qui, lorsqu’elles sont associées à la malnutrition, peuvent être mortelles.
 
De nombreux établissement médicaux et maternités ont été détruits et les services de santé seront soumis à dure épreuve avec des risques spécifiques de mortalité maternelle et néonatale.

Environ 100 000 enfants de moins de cinq ans et 60 000 femmes enceintes ou allaitantes ont été déplacés par Haiyan. Des interruptions dans les processus habituels d’alimentation des mères et des enfants tels l’allaitement, associées aux dégâts subis par les systèmes d’eau et d’assainissement, font courir aux jeunes enfants des risques graves de malnutrition, particulièrement dans les secteurs touchés par l’extrême pauvreté où 2 000  familles connaissent déjà des difficultés pour survivre.   
 
Environ 2,8 millions d’enfants d’âge préscolaire et scolaire pourraient avoir été chassés de leurs foyers. Dans la partie la plus touchée de la Région 8, les Visayas orientales, plus de 3 000 écoles et 2 400 garderies semblent avoir été touchées.
 
On sait que la destruction des maisons et des écoles au cours de catastrophes, ainsi que les déplacements massifs de communautés et de familles qui en résultent, exposent les enfants aux risques de violences et d’exploitation.
 
Même avant le passage du typhon, les ressources de l’UNICEF avaient déjà été mises à mal. Le personnel de l’UNICEF aux Philippines, constitué de 90 personnes, s’efforçait déjà de porter  secours aux victimes du tremblement de terre de Bohol qui, le 15 octobre, a touché 3,2 millions de personnes. Avant le typhon Haiyan, l’appel de l’UNICEF pour l’année 2013 était de moins de 30 millions de dollars mais seulement 13% des fonds ont été reçus. Cet appel supplémentaire de 34,2 millions de dollars porte l’aide financière nécessaire totale à 63,5 millions de dollars US.    


L’intervention de l’UNICEF :
 
• UNICEF Philippines transporte actuellement 10 000 boîtes de comprimés pour la purification de l’eau, 3 000 trousses d’hygiène et deux unités de traitement des eaux.
• UNICEF Copenhague est en train d’expédier 20 générateurs destinés à alimenter des centres de traitement des eaux. Plus de 1200 kits pour tester la qualité de l’eau sont aussi en routes ainsi que des réservoirs souples. L’UNICEF est en train d’acheter sur place 10 000 kits pour l’eau et 10 500 kits familiaux pour l’eau, ainsi que des comprimés pour la purification de 6,3 millions de litres d’eau.
• Les spécialistes de l’hygiène de l’UNICEF apporteront leur assistance technique en ce qui concerne les alternatives aux toilettes et à l’élimination des déchets solides et liquides ainsi qu’une surveillance de la qualité de l’eau afin d’enrayer l’avance de flambées de maladies. L’UNICEF apportera aussi son aide en favorisant la gestion de l’hygiène menstruelle ainsi qu’en encourageant la mise sur pied d’installations sanitaires séparées pour les hommes et les femmes dans les établissements scolaires. 
• L’UNICEF fait parvenir de toute urgence 30 kits médico-sanitaires d’urgence, chacun pour une population de 1000 personnes pour une durée de trois mois. L’UNICEF est également en train d’expédier de l’acide folique et des antibiotiques pour les adultes et les enfants.  • L’UNICEF mettra en place des centres d’alimentation thérapeutique pour soigner la malnutrition sévère chez les enfants. Des aliments thérapeutiques prêts à l’emploi (une pâte à base d’arachide) et 1,35 million de sachets de micronutriments sont également en cours d’expédition.
• L’UNICEF a distribué 1860 bâches – en plastique renforcé – et 72 tentes qui peuvent être utilisées pour les écoles et les espaces sécurisés et est à la recherche de fonds pour mettre en place des écoles sécurisées afin que les enfants puissent reprendre leurs études et que leurs parents aient l’assurance que leurs enfants sont en sécurité pendant la journée. L’UNICEF contribuera à l’établissement de programmes de réadaptation psychosociale, dont des programmes de formation de millions d’enseignants et d’employés de garderies à l’utilisation de jeux et de travaux artistiques pour surmonter les traumatismes subis.
• L’UNICEF collabore actuellement avec les autorités locales pour identifier et immatriculer les enfants qui risquent d’être séparés de leurs familles pendant les déplacements. L’UNICEF utilisera les fonds pour épauler le renforcement des organismes gouvernementaux nationaux, régionaux et locaux, dans les conseils locaux et de village (barangay) en faveur du bien-être des enfants, ces institutions ayant été affaiblies au cours des récentes situations d’urgence.
 
Pour tous les éléments multimédia, y compris, les photos et vidéos rouleaux B, veuillez vous rendre sur:
http://weshare.unicef.org/mediaresources
 
À propos de l’UNICEF
L'UNICEF est à pied d'œuvre dans plus de 190 pays et territoires pour aider les enfants à survivre et à s'épanouir, de leur plus jeune âge jusqu'à la fin de l'adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l'UNICEF soutient la santé et la nutrition des enfants, l'accès à de l'eau potable et à des moyens d'assainissement, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles et la protection des enfants contre la violence, l'exploitation sous toutes ses formes et le SIDA. L'UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de particuliers, d'entreprises, de fondations et de gouvernements. Pour plus d'informations sur l'UNICEF et son action consultez: www.unicef.org.

Suivez-nous sur Twitter et Facebook

Pour plus d’informations, veuillez contacter :
Zafrin Chowdhury, UNICEF Philippines, tél. : +632 901 01 77, mobile : +63 917 867 8366, zafrinchowdhury@gmail.com
Chris de Bono, Conseiller régional, à Manille, mobile : +63 929 768 2367, cdebono@unicef.org
Marge Francia, UNICEF Philippines, tél. : +632 901 01 73, mobile : +62 917 858 9447, mfrancia@unicef.org
Marixie Mercado, UNICEF Genève, mobile : +41 79 756 7703, mmercado@unicef.org
Kate Donovan, UNICEF New York, tél. : + 1 212 326 7452, mobile: +1 917 378 2128, kdonovan@unicef.org
Sarah Crowe, UNICEF New York, mobile : + 1 646 209 1590, scrowe@unicef.org
Kent Page, UNICEF Philippines, kpage@unicef.org


 

 

 

 Envoyez cet article

 Version imprimable

Recherche