Centre de presse

Communiqué de presse

Une vaste campagne va être lancée pour scolariser un million d’enfants somaliens

MOGADISCIO/GAROWE/HARGEISA, 6 septembre 2013 – Les autorités somaliennes sont en train de lancer une campagne à grande échelle pour donner à un million d’enfants et de jeunes accès à l’éducation dans le cadre d’une initiative ambitieuse baptisée « Allons à l’école » (Go 2 School).

La campagne sera lancée dimanche 8 septembre – Journée internationale de l’alphabétisation – à Mogadiscio, à Garowe (Pount) et à Hargeisa (Somaliland); menée par les autorités scolaires et soutenue par l’UNICEF et d’autres partenaires internationaux, cette campagne se déroulera sur trois ans. Son but est de donner aux jeunes Somaliens actuellement non scolarisés – un sur quatre – une chance de faire des études.

Les taux de scolarisation en Somalie comptent parmi les plus bas du monde. Seulement quatre enfants sur dix sont scolarisés. Un grand nombre d’enfants entrent à l’école primaire beaucoup plus tard que l’âge recommandé de six ans, et un grand nombre abandonne également l’école très tôt. Les taux de scolarisation sont encore plus faibles dans le secondaire. Les filles sont particulièrement mal scolarisées, dans le Centre-Sud de la Somalie par exemple, un tiers seulement d’entre elles est scolarisé et un grand nombre abandonne l’école avant la fin du primaire.

Cette initiative visant à inciter les parents à envoyer leurs enfants dans les écoles publiques dont l’accès est gratuit sera renforcée par les plans existants de construction et de rénovation d’établissements scolaires, de formation et de soutien aux enseignants, d’élargissement des capacités des ministères concernés et de mise sur pied d’établissements de formation professionnelle pour les jeunes.

L’initiative s’applique à la mise en place d’une éducation de base pour les 6 – 13 ans, ainsi qu’à l’organisation par d’autres moyens de cette scolarisation pour les enfants n’ayant pas accès à une école, comme les enfants des familles de pasteurs nomades ou les enfants des familles de déplacés.

Il existe également des plans pour organiser une formation professionnelle élémentaire pour un demi-million de jeunes âgés de 14 à 18 ans, le groupe d’âge dont les membres sont souvent considérés comme courant les plus grands risques d’être recrutés par des groupes armés ou des gangs. Le financement de cette partie de l’initiative n’a cependant pas encore été obtenu.

« Cette campagne est très ambitieuse, mais c’est une initiative essentielle et réalisable, déclare Sikander Khan, le Représentant de l’UNICEF en Somalie. L’éducation est la clé de l’avenir de la Somalie – nous avons déjà perdu au moins deux générations. Un jeune instruit est une des meilleures contributions à apporter au maintien de la paix et de la stabilité en Somalie. Je sais que les parents somaliens en sont conscients – et je crois que c’est aussi le cas de la communauté internationale. »

Ce dimanche marque le début de l’année scolaire dans le Centre-Sud de la Somalie – où le chiffre des inscriptions est le plus bas du pays en raison de la persistance des affrontements et de l’insécurité ainsi que des déplacements de population.

« Donner une éducation aux enfants et aux jeunes est crucial pour leur propre avenir et pour celui de leur famille et de leur communauté, a déclaré le Docteur Maryan Qasim, la Ministre du Développement humain et des Services publics du gouvernement fédéral somalien.  Mais l’éducation est aussi cruciale pour le maintien de la paix et de la stabilité. L’éducation peut représenter pour la Somalie le vrai ‘dividende de la paix’. »

En juin de cette année, à l’occasion de la première conférence sur l’éducation à s’être tenue à Mogadiscio depuis 20 ans, le Premier ministre Abdi Farah Shirdon s’est engagé au nom du gouvernement à donner à l’éducation la même priorité que la défense et la sécurité.

Le Ministre d’État de l’éducation du Somaliland, Ahmed Nur Fahuye, a exprimé son soutien total pour cette initiative et a déclaré : « Il nous est aujourd’hui demandé à tous soit d’enseigner, soit d’apprendre, »

Le Ministre de l’éducation du Pount, Abdi Farah Saïd Juxa, a déclaré pour sa part : « Nos enfants doivent avoir la priorité. Nous devons tous unir nos efforts et aider à éduquer nos enfants. Tout le monde doit jouer son rôle, parents, enseignants et communautés en général. L’éducation représente notre avenir. Les efforts que nous faisons aujourd’hui seront récompensés demain. »

Des entreprises locales, des responsables politiques et religieux et les Anciens de diverses communautés ont tous promis leur appui à cette campagne. La diaspora somalienne y participe également, le romancier somalien bien connu Nuruddin Farah et le mannequin Iman ont tous deux plaidé en faveur de cette initiative.

L’initiative, dont la réalisation coûtera 117 millions de dollars É.-U. sur trois ans, est appuyée par l’UNICEF, le PAM et l’UNESCO, ainsi que par un certain nombre d’ONG internationales. Un consortium d’ONG a reçu des crédits de l’Union européenne, de l’USAID et du Ministère du développement international britannique pour financer son action. Le Japon, le Partenariat mondial pour l’éducation et l’agence de développement international danoise, DANIDA, ont pris des engagements et d’autres pays et organisations exprimé leur intérêt pour cette campagne.

À la date d’aujourd’hui, promesses et engagements représentent 50 % du financement requis pour financer les années scolaires 2013/14 et 2015/16.

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF est à pied d’œuvre dans plus de 190 pays et territoires du monde entier pour aider les enfants à survivre et à s’épanouir, de leur plus jeune âge jusqu’à la fin de l’adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l’UNICEF soutient la santé et la nutrition des enfants, l’accès à de l’eau potable et à des moyens d’assainissement, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles et la protection des enfants contre la violence, l’exploitation sous toutes ses formes et le SIDA. L’UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de particuliers, d’entreprises, de fondations et de gouvernements. Pour en savoir plus sur l'UNICEF et son action : www.unicef.org/french

A l’attention des diffuseurs audiovisuel : des images b-rolls sont disponibles ici :  http://weshare.unicef.org/mediaresources 

Pour toutes informations supplémentaires, veuillez contacter :

Susannah Price, Directrice de la Communication, UNICEF Nairobi,
tél. : +254722719867 
courriel : sprice@unicef.org

Shantha Bloemen,
tél. : +27 (79) 4955938
courriel : sbloemen@unicef.org


 

 

 

 Envoyez cet article

 Version imprimable

Recherche