Centre de presse

Communiqué de presse

L’UNICEF en 2012 : des efforts inlassables en faveur des enfants les plus vulnérables du monde

NEW YORK, 15 juillet 2013 – En dépit de préoccupations financières dans la plus grande partie du monde et de situations d’urgence complexes touchant les enfants dans près de 80 pays en 2012, des progrès ont continué à être réalisés l’an dernier au niveau mondial pour des millions d’enfants, affirme le Rapport annuel de l’UNICEF 2012.

« À l’approche de la date butoir pour la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement, nous avons de bonnes raisons de célébrer la baisse des taux de pauvreté, la disparition presque complète de la poliomyélite, l’intensification de la vaccination, l’augmentation de la fréquentation scolaire des filles, l’amélioration de l’accès à l’eau propre et à la nutrition et le fait qu’un nombre sans précédent d’enfants survivent et s’épanouissent au-delà de leur cinquième anniversaire, » a dit le Directeur général de l’UNICEF, Anthony Lake. « Mais nous ne devons pas pour autant relâcher nos efforts. » 

En 2012, les situations d’urgence ont dominé les titres de l’actualité et le rapport fait valoir que l’organisation et ses partenaires ont fait face à 286 situations humanitaires dans 79 pays. Un soutien vital a par exemple été apporté par l’intermédiaire de l’UNICEF à travers :

• Des programmes d’alimentation thérapeutique pour plus de 2,1 millions d’enfants souffrant de sous-alimentation grave.
• La vaccination contre la rougeole de près de 44 millions d’enfants jusqu’à l’âge de 15 ans
• L’accès à de l’eau salubre pour 18,8 millions de personnes
• L’accès à l’éducation pour plus de 3,5 millions d’enfants.

En avril 2012, l’UNICEF a lancé une campagne mondiale par le biais des médias sociaux, SahelNOW, qui a sensibilisé le public à l’imminence de la crise et favorisé la couverture médiatique.

L’effroyable conflit en Syrie a requis des efforts particuliers. L’UNICEF a contribué à offrir un enseignement continu à près de 80 000 enfants touchés par le conflit, a soutenu la vaccination de plus de 1,4 million d’enfants contre la rougeole et a apporté un soutien psychosocial à environ 47 000 enfants. L’UNICEF a également fourni de l’eau potable à plus de 100 000 personnes dans les camps de réfugiés et au sein des communautés d’accueil ainsi que des fournitures pour l’hiver à plus de 260 000 personnes en Syrie.

Au-delà de telles crises, l’UNICEF a poursuivi ses efforts pour placer les enfants au premier rang des priorités de la communauté internationale.  

En juin 2012, l’UNICEF s’est joint aux Gouvernements d’Éthiopie, d’Inde et des États-Unis pour lancer S’engager en faveur de la survie de l’enfant : une promesse renouvelée, un mouvement de portée internationale destiné à mettre fin aux décès d’enfants évitables. À la fin 2012, les représentants de 168 gouvernements et de plus de 400 organisations de la société civile et confessionnelles se sont engagés à redoubler d’efforts pour sauver chaque enfant d’une mort évitable. Avec l’appui de l’UNICEF et de ses partenaires, les gouvernements ont fait preuve d’initiative pour renforcer et améliorer les plans nationaux de santé et mettre en place des objectifs intermédiaires mesurables.   

Tirer parti de l’innovation pour atteindre les personnes les plus défavorisées a aussi été un élément central de l’action de l’UNICEF en 2012. Par exemple, dans de nombreux pays, le faible taux d’enregistrement des naissances place les enfants dans l’incapacité de fréquenter l’école et les expose, entre autres dangers, à la traite. Au Nigéria et en Ouganda, l’UNICEF a conçu un dispositif d’enregistrement des naissances utilisant les SMS (« textos »).   

De même, en Zambie, pour diagnostiquer et traiter rapidement les nourrissons infectés par le VIH, l’UNICEF soutient le programme RapidSMS. Depuis sa phase pilote, en 2010, le programme a transmis, jusqu’à 2012,  plus de 10 000 résultats de tests à partir de laboratoires de deux localités principales vers plus de 260 dispensaires situés, pour la majorité des cas, dans des zones rurales, faisant passer les délais de diagnostic de 44 à 26 jours. 

Au sein de l’ONU, l’organisation a aidé à lancer diverses initiatives innovantes. Par exemple, en mars 2012, la Commission de l’ONU sur les produits d’importance vitale pour les femmes et les enfants a été créée par l’UNICEF et l’UNFPA à l’appui de la campagne Toutes les femmes, tous les enfants du Secrétaire général des Nations Unies.

La Commission a pour but d’améliorer l’accès à des interventions sanitaires efficaces et peu coûteuses pour les enfants de moins de cinq ans et les femmes en âge de procréer. L’UNICEF est le principal acheteur de 10 des 13 produits d’importance vitale identifiés par la Commission.

L’organisation demeure à la fois chef de file mondial dans l’achat de fournitures pour les enfants et le plus grand distributeur de vaccins dans les pays en développement. En 2012, les stratégies d’achat et les dispositifs innovants de financement de l’UNICEF ont généré une économie de plus de 197 millions de dollars É.-U. 

Et malgré un contexte de financement rendu difficile par les préoccupations financières dans la plus grand partie du monde, les contributions en espèces ont augmenté de 8 % par rapport à l’année précédente, témoignant ainsi de la confiance des donateurs à l’égard des capacités de l’UNICEF à tirer parti de son expertise, de son savoir-faire technique, de ses vastes partenariats et de sa présence mondiale pour sauver et améliorer la vie des enfants.

En 2012, l’UNICEF est devenu membre de l’Initiative internationale pour la transparence de l’aide (IITA) afin d’offrir au public des informations plus complètes sur ses activités, sur la manière dont elles sont financées et sur ce qui est dépensé. Par ailleurs, soucieux d’améliorer la transparence et la responsabilisation, l’UNICEF a amélioré l’information du public en publiant en ligne les rapports d’audit internes, les évaluations et les rapports annuels des bureaux de pays. 

###

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF est à pied d’œuvre dans plus de 190 pays et territoires du monde entier pour aider les enfants à survivre et à s’épanouir, de leur plus jeune âge jusqu’à la fin de l’adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l’UNICEF soutient la santé et la nutrition des enfants, l’accès à de l’eau potable et à des moyens d’assainissement, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles et la protection des enfants contre la violence, l’exploitation sous toutes ses formes et le SIDA. L’UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de particuliers, d’entreprises, de fondations et de gouvernements. Pour plus d’informations sur l’UNICEF et son action, veuillez consulter le site : www.unicef.org/french

Retrouvez-nous sur Twitter et Facebook

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Peter Smerdon, UNICEF New York, tél. : + 1 212 303 7984, mobile : + 1 917 213 5188,
courriel : psmerdon@unicef.org

Rita Ann Wallace, UNICEF New York, tél. : + 1 212-326-7586, mobile : + 1 917-213-4034;
courriel : rwallace@unicef.org


 

 

 

Recherche