Centre de presse

Communiqué de presse

Les enfants pris dans les combats en République démocratique du Congo, l'UNICEF renforce son appui

GOMA / NEW YORK, 21 novembre 2012 - Alors que les affrontements entre le Mouvement M23 et l'armée congolaise se poursuivent dans la région orientale de la République démocratique du Congo, les enfants se retrouvent  pris dans les combats sur les lignes de front. L'UNICEF travaille sur le terrain pour livrer des fournitures d'urgence aux enfants et à leurs familles.

Les récents affrontements ont déraciné au moins 100 000 personnes. Plus de la moitié d'entre elles sont des enfants de moins de 18 ans.
 
Jusqu'à présent, l'UNICEF a livré des biscuits à haute teneur énergétique pour couvrir les besoins nutritionnels essentiels de 5 800 enfants déplacés particulièrement vulnérables. Une fois que la situation sécuritaire se sera améliorée, l’UNICEF et ses partenaires sont prêts à fournir des services de base --  couvertures,  jerrycans d’eau, matériels d’assainissement et divers articles pour la scolarisation provisoire des enfants déplacés.

Comme la région est surpeuplée et que c’est maintenant la saison des pluies, la menace de maladies diarrhéiques et du choléra s’aggrave. Déjà quatre cas de choléra ont été signalés sur le site de Don Bosco à Goma, où 8 000 personnes ont trouvé refuge. L'UNICEF et ses partenaires ont augmenté le nombre de points de chloration, qui est passé  à 58 dans la région du lac Kivu, pour améliorer le traitement de l'eau dans les zones où de nombreux déplacés se sont installés. L'eau potable est livrée par camions-citernes aux sites qui ont connu un afflux massif de nouvelles personnes déplacées à l’intérieur du pays.

L'UNICEF est extrêmement préoccupé par l'escalade de la violence. Les enfants risquent la mort et des blessures et sont exposés à des munitions non explosées qui représentent une menace supplémentaire pour leur sécurité.

« Les travailleurs humanitaires sur le terrain, comme ceux de l'UNICEF et d'autres partenaires locaux, travaillent d’arrache-pied dans des circonstances extrêmement difficiles,  a déclaré le Directeur général de l'UNICEF Anthony Lake. Nous pouvons faire davantage si nous obtenons un meilleur accès aux personnes qui ont été contraintes de fuir ».

« Nous exhortons toutes les parties au conflit à respecter le droit international de manière à ce que  les organismes humanitaires puissent secourir ceux qui sont touchés par ce conflit », a-t-il ajouté.

On estime que plus de 1 000 enfants ont été séparés de leurs familles lors du chaos qui a suivi les affrontements. Cinq cents enfants bénéficient déjà d’une prise en charge temporaire à Don Bosco, un site où l'UNICEF livre de la nourriture et de l’eau propre et assure des soins médicaux depuis le début.

 
À propos de l'UNICEF
L'UNICEF est à pied d'oeuvre dans plus de 190 pays et territoires du monde entier pour aider les enfants à survivre et à s'épanouir, de leur plus jeune âge jusqu'à la fin de l'adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l'UNICEF soutient la santé et la nutrition des enfants, l'accès à de l'eau potable et à des moyens d'assainissement, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles et la protection des enfants contre la violence, l'exploitation sous toutes ses formes et le SIDA. L'UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de particuliers, d'entreprises, de fondations et de gouvernements.
Pour en savoir plus sur l'UNICEF et son travail, suivez-nous sur Twitter et Facebook
 
Pour de plus amples informations : 
Sarah Crowe, UNICEF New York,
Mobile: +1 646 209 1590, 
courriel : scrowe@unicef.org

Kate Donovan, UNICEF New York,
tél. : + 1 212 326 7452, 
courriel : kdonovan@unicef.org
 
Cornelia Walther, UNICEF DRC/Kinshasa,
Mobile : + 243 99 100 63 07, 
courriel : cwalther@unicef.org
 
Martin Dawes, Bureau Régional de l'UNICEF, Dakar
Mobile : + 221 77 569 19 26 
courriel : mdawes@unicef.org 

 


 

 

 

Recherche