Centre de presse

Communiqué de presse commun

Des sommités mondiales publient ensemble un appel urgent pour un monde sans polio

Tous les donateurs, les anciens comme les nouveaux, soulignent l’occasion unique d’éradiquer la polio

NATIONS UNIES, NEW YORK, 27 septembre 2012 – Dans un bel élan de solidarité, des dirigeants de la communauté internationale se sont engagés à tirer parti des progrès accomplis cette année et d’intensifier la lutte pour éradiquer la polio. Les chefs d’État d’Afghanistan, du Nigéria et du Pakistan, ainsi que des représentants de gouvernements donateurs et de nouveaux donateurs des secteurs privé et public se sont présentés côte à côte pour expliquer les mesures à prendre pour éliminer la maladie à jamais : engager des ressources à long terme, appliquer les meilleures pratiques innovantes, continuer à jouer un rôle de premier plan et engager la responsabilités de tous les niveaux du gouvernement dans les pays d’endémie.

« Cet instant décisif est une question de santé et de justice. Tous les enfants, au commencement de leur vie, devraient avoir le même droit, celui d’être protégé contre cette maladie. C’est pourquoi nous avons fait de l’éradication de la polio une priorité absolue au cours de mon second mandat de Secrétaire général », a déclaré le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon.

La polio est une maladie évitable par vaccination. Elle a été éliminée à plus de 99 pour cent dans le monde. Aujourd’hui, le nombre de cas de polio est le plus bas de l’histoire, dans le plus petit nombre de districts du plus petit nombre de pays. En 1988, lorsque la lutte mondiale contre la polio a débuté, ce fléau faisait rage dans 125 pays. Aujourd’hui, il n’en reste que trois : le Nigéria, le Pakistan et l’Afghanistan. L’Inde, longtemps considérée comme la nation ayant à surmonter le plus d’obstacles pour éradiquer la maladie, s’en est libérée depuis plus de 18 mois.

« Les preuves sont là : si nous nous y mettons tous, nous pouvons éradiquer cette maladie et nous y arriverons. Mais il nous faut agir rapidement pour avoir le plus de chances de réussir, a déclaré Bill Gates, co-président de la Fondation Bill & Melinda Gates, l’un des principaux donateurs de l’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite. Si nous l’emportons sur la polio, nous serons motivés pour atteindre d’autres grands jalons de la santé et du développement ».

Lors de l’Assemblée mondiale de la Santé un peu plus tôt cette année, 194 États membres ont déclaré que l’éradication totale de la polio était « une urgence programmatique pour la santé publique mondiale ». Pour ne pas se limiter au court terme, cependant, l’Initiative mondiale pour l’éradication de la polio est en train d’élaborer une feuille de route à long terme en vue d’éliminer ce fléau. Cette stratégie est conçue pour que ce qui reste des investissements consentis dans la lutte contre la polio favorise aussi les progrès vers les objectifs relatifs à d’autres maladies évitables par vaccination.

« Il serait à jamais impardonnable d’échouer à éradiquer la polio », a déclaré le Dr Margaret Chan, Directrice générale de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). « Seul, aucun de nous ne peut surmonter les derniers obstacles. Mais tous ensemble, nous le pouvons ».

L’élimination de la polio sera un premier jalon important de la Décennie de la vaccination, une vision planétaire et un engagement à administrer à tous les enfants les vaccins dont ils ont besoin. Un monde sans polio posera les fondations d’un meilleur système de santé publique qui fournira des services sanitaires cruciaux aux enfants des endroits les plus pauvres et les plus inaccessibles.

« Ensemble, nous pouvons entrer dans l’histoire en éradiquant la polio – grâce, surtout, aux héros qui, sur le terrain, risquent leur vie chaque jour pour apporter ces vaccins aux enfants qui vivent dans les zones les plus dangereuses du monde », a déclaré Anthony Lake, Directeur général de l’UNICEF.

La manifestation de haut niveau, « Notre engagement envers la prochaine génération : l’héritage d’un monde libéré de la polio », comprenait une allocution d’ouverture par le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon et était animée par le Sénateur des États-Unis, Timothy E. Wirth, président de la Fondation des Nations Unies.

Les intervenants comprenaient les dirigeants des trois pays touchés par la polio : le Président Hamid Karzai, République islamique d’Afghanistan, le Président Goodluck Jonathan, République fédérale du Nigéria et le Président Asif Ali Zardari, République islamique du Pakistan. Un peu plus tôt dans l’année, ces chefs d’État ont lancé des plans nationaux de crise pour arrêter la transmission de la polio dans leurs pays respectifs.

« Les gouvernements doivent renforcer et honorer leur engagement à éradiquer ce fléau si nous voulons arriver à un monde sans polio », a rappelé Wilfrid J. Wilkinson, Président des administrateurs de la Fondation Rotary. « Nous devons prendre l’avantage et agir sans tarder, ou risquer de manquer à notre promesse envers les enfants du monde ». Le Rotary International, qui a déjà consacré 1,2 milliard de dollars à la lutte contre la polio, a annoncé qu’il ferait don de 75 millions de dollars supplémentaires à l’Initiative internationale pour l’éradication de la poliomyélite au cours des trois prochaines années.

La Première ministre australienne Julia Gillard a renforcé l’engagement de l’Australie et appelé le Commonwealth à s’acquitter de sa part. En octobre dernier, l’Australie a promis 50 millions de dollars au cours de la Réunion des chefs de gouvernement du Commonwealth. Kathleen Sebelius, Secrétaire américaine de la santé et des services sociaux, a également pris la parole. Les États-Unis sont le plus important donateur de l’initiative et ils fournissent une assistance technique par l’intermédiaire de leurs Centers for Disease Control (CDC).

« Nous avons cette occasion unique d’éliminer la polio, ce qui constituera un héritage durable pour les enfants du monde », a déclaré le Dr Thomas Frieden, directeur des CDC. « Nous devons nous efforcer tous ensemble d’atteindre ce jalon mondial historique ».

Un nouveau donateur de l’initiative pour éradiquer la polio, la Banque islamique de développement, a annoncé un financement de 227 millions de dollars étalé sur trois ans. Destiné au Pakistan, il couvrira la majorité des coûts associés aux campagnes de vaccination anti-polio de ce pays. Il a également annoncé une subvention de 3 millions de dollars pour les activités d’éradication de la polio en Afghanistan.

D’autres dirigeants ont promis de s’engager ou de continuer leur engagement en faveur de l’éradication de la polio :

  • S.E. Julian Fantino, Ministre, Coopération internationale, Canada, qui a annoncé une initiative pour inviter la société civile à faire des dons de contrepartie à l’Initiative internationale d’éradication de la poliomyélite ;  
  • S.E. Koichiro Gemba, Ministre, Affaires étrangères, Japon ;
  • M. Alan Duncan, Ministre d’État, Développement international, Royaume-Uni, dont le gouvernement s’est engagé à consacrer une somme supplémentaire de 25 millions de livres sterling à l’éradication de la polio en 2012 ;
  • M. Sandro Rosell, Président, Football Club Barcelona (FCB) et Fondation FCB, qui a annoncé que le club s’impliquait dans la question de la polio en collaboration avec la Fondation Gates et Etisalat, le plus important opérateur de télécommunications du Moyen Orient ;
  • Mme Aseefa Bhutto Zardari, Ambassadrice itinérante du Pakistan pour l’éradication de la polio.  

Le 29 septembre, le Global Poverty Project, un groupe qui se bat pour éliminer l’extrême pauvreté, organise le Global Citizen Festival, un concert qui attirera plus de 60 000 personnes à Central Park, à New York, dans le but d’inspirer un mouvement planétaire qui exprimera son appui à l’éradication de la polio et à l’élimination de l’extrême pauvreté.

Note aux rédactions : 
La manifestation de haut niveau à l’ONU sera diffusée en direct de 12h30 à 13h30 EDT sur http://webtv.un.org/.
Des photos et des vidéos seront disponibles aux adresses suivantes : www.rotary.org/mediacenter et
http://www.gatesfoundation.org/press-room/Pages/news-market.aspx.

À propos de l’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite
Lancée en 1988, l’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite a pour fers de lance des gouvernements nationaux, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le Rotary International, les US Centers for Disease Control and Prevention (CDC) et l’UNICEF. Elle est appuyée par des partenaires clés comme la Fondation Bill & Melinda Gates.

Depuis ses débuts, l’incidence de la polio a été réduite de 99 pour cent. En 1988, plus de 350 000 enfants se retrouvaient paralysés chaque année dans plus de 125 pays d’endémie. En 2012, 145 nouveaux cas ont été recensés et la maladie reste endémique dans trois pays seulement : le Nigéria, le Pakistan et l’Afghanistan.
www.polioeradication.org

Fiches d’information par pays : Nigéria, Pakistan et Afghanistan

Pour de plus amples informations :
Fondation Bill & Melinda Gates,
tél. : + 1 206 709 3400
courriel : media@gatesfoundation.org

Rotary International :
Petina Dixon-Jenkins.
tél. : + 1 847 866 3054
courriel : petina.dixon@rotary.org,

UNICEF :
Christian Moen.
tél. : + 1 212 326 7516 / mobile +1 917 299 1041
courriel : cmoen@unicef.org

US CDC :
Alan Janssen.
tél. : + 1 404 639 8517
courriel : axj3@cdc.gov

OMS :
Sona Bari.
tél. : + 41 22 791 1476 / mobile +41 79 475 5511
courriel : baris@who.int


 

 

 

Recherche