Centre de presse

Communiqué de presse

Une nouvelle initiative du Secrétaire général de l'ONU obtient plus de 1,5 milliard de dollars É.-U. en promesses de financements pour l'éducation avant l'échéance de 2015

NATIONS UNIES, NEW YORK, 26 septembre 2012 – Le Secrétaire général des Nations Unies, BAN Ki-moon, a  obtenu plus de 1,5 milliard de dollars É.-U. en promesses de financement pour une nouvelle initiative destinée à faire de l'éducation une priorité mondiale absolue et stimuler les progrès vers les Objectifs du Millénaire pour le développement sur l'éducation.

« Je suis encouragé et reconnaissant envers toutes ces promesses généreuses qui ont été faites aujourd'hui et qui donnent à « L'éducation avant tout » un nouvel élan pour réaliser ses objectifs », a dit le Secrétaire général BAN Ki-moon. « Nos objectifs communs sont simples. Nous souhaitons que tous les enfants aillent à l'école primaire et progressent vers l’enseignement supérieur, ce qui les aidera à réussir dans la vie ».

« L'éducation avant tout » cherche à accomplir des progrès décisifs en vue de mobiliser l'ensemble des partenaires – à la fois anciens et nouveaux – pour parvenir à l'éducation primaire universelle avant l'échéance 2015 des OMD. Vingt-quatre milliards de dollars É.-U. supplémentaires sont nécessaires chaque année pour couvrir l'insuffisance de financement pour les enfants non scolarisés dans l'enseignement primaire et le premier cycle du secondaire.  

L'Australie, le Bangladesh, l'Afrique du Sud, le Timor-Leste et le Danemark figurent parmi les pays qui ont promis d'intensifier leur appui au nouveau partenariat mondial appelé « L'éducation avant tout ». En outre, des dizaines d'entreprises de premier plan et des fondations privées ont mobilisé plus de 1,5 milliard de dollars É.-U. en nouveaux financements pour faire en sorte que tous les enfants et les jeunes puissent bénéficier d'une éducation scolaire de qualité, adaptée à leur besoins et transformatrice.

Western Union, la Fondation Western Union et la Fondation MasterCard figuraient parmi les premières à renforcer leur appui en faveur de ce programme. Western Union s'est engagé à transférer directement plus d'un milliard de dollars É.-U. pour l'éducation au niveau mondial, apportant 10 000 dollars É.-U. par jour en subventions pour un million de journées d'école. « Scholars Program » de la Fondation MasterCard,  un programme en faveur de l'éducation de 500 millions de dollars É.-U., permettra à 15 000 élèves doués mais économiquement défavorisés, originaires spécialement de la région africaine, d'accéder à l'enseignement secondaire et supérieur et d'achever leurs études. 

  « L'éducation avant tout » a été lancée en marge de la 67ème session de l'Assemblée générale de l'ONU. Parmi les participants figuraient des chefs d'États et des ministres, l'Envoyé spécial du Secrétaire général pour l'éducation scolaire mondiale, Gordon Brown, des dirigeants d’institutions des Nations Unies, des jeunes, des représentants de la société civile et des PDG de grandes entreprises.

Durant les cinq prochaines années, « L'éducation avant tout » sera axée sur trois priorités : scolariser chaque enfant, améliorer la qualité de l'enseignement et encourager le sentiment de nationalité mondiale.

« Nous ne devons priver aucun enfant de la promesse d'une éducation de qualité. Les enjeux sont trop importants. Quand nous plaçons l'éducation au premier rang, nous pouvons mettre fin au gaspillage de potentiels et envisager des sociétés plus solides et meilleures pour tous », a dit le Secrétaire général BAN Ki-moon.

À la fin des années 90, 108 millions d'enfants en âge de fréquenter l'école primaire n'étaient pas scolarisés. Ce nombre est aujourd'hui passé à 61 millions selon le prochain Rapport mondial de suivi sur l'éducation pour tous de l'UNESCO. L'écart entre la scolarisation des garçons et des filles a aussi été considérablement réduit. Il s'agit de réalisations importantes dues en grande partie à une détermination nationale et internationale à agir pour atteindre des objectifs communs en faveur de l'éducation.

La cérémonie de lancement a été suivie d'un débat sur les buts du  programme et la nécessité de placer l'éducation scolaire en tête de liste des priorités mondiales. La réunion-débat était présidée par le Secrétaire général adjoint de l'ONU, Jan Eliasson et les participants étaient Sa Majesté la Reine Rania Al-Abdullah de Jordanie, Daw Aung Sang Suu Kyi du Myanmar, Teopista Birungi Mayanja d'Ouganda, représentante des enseignants, et  Charles Young, de la Jamaïque, représentant des jeunes.

Pour plus de détail sur la cérémonie de haut niveau de lancement du programme et la réception en soirée : http://www.globaleducationfirst.org/664.htm

Pour plus de détails sur les engagements pour « l'éducation avant tout » : http://www.globaleducationfirst.org/commitments.html

La manifestation sera retransmise en direct sur Internet à l'adresse webtv.un.org

Joignez-vous au débat sur Twitter en utilisant le hashtag #educationfirst et suivez  @UNedufirst pour les dernières informations

Pour de plus amples informations, merci de contacter :
Charlotte Scaddan, Département de l'information de l'ONU, New York,
tél. : + 1 917 367 9378,
courriel : scaddan@un.org

Shimali Senanayake, UNICEF, New York,
tél. : + 1 917 265 4516 / + 1 917 609 9692 (cell),
courriel : ssenanayake@unicef.org

Sue Williams, UNESCO, Paris,
tél. : + 33 (0)1 4568 1706 / +33 (0)6 15 92 93 62;
courriel : s.williams@unesco.org


 

 

 

L'Éducation avant tout

Recherche