Centre de presse

Note d'actualité

Libération des enfants associés aux groupes armés dans la région Nord de la République centrafricaine

AKOURSOULBAK, République centrafricaine, 22 juin2012 – L’UNICEF salue la libération de 32 enfants - par la Convention des patriotes pour la justice et la paix (CPJP), la première libération par le groupe armé depuis qu'il a consenti, en 2011, à mettre fin au recrutement et à l'utilisation d'enfants.

La libération, le 13 juin dans la préfecture septentrionale de Bamingui Bangoran, de 28 garçons et 4 filles est le résultat de plusieurs mois de négociations entre le chef de la CPJP et l'Équipe spéciale de surveillance et d'information des  Nations Unies sur les graves violations des droits des enfants, dirigée conjointement par l'UNICEF et la Mission de soutien de la paix en RCA (BINUCA).

La libération de ce premier groupe d'enfants constitue une étape très positive des travaux en cours de l'Équipe spéciale des Nations Unies avec les groupes armés en République centrafricaine. « Ce premier succès est une indication, attestant que, même dans ce contexte difficile, des résultats peuvent être atteints », a déclaré Fosca Giulidori, responsable de la protection des enfants à l'UNICEF.

L'UNICEF ert ses partenaires donnent la priorité à la santé physique et au bien-être mental de ces enfants, prévoyant de leur octroyer des soins de transition. L’Équipe spéciale des Nations Unies et le partenaire d'exécution l’ONG Danish Refugee Council (DRC) facilitent l’acquisition de formations et le développement d’activités positives à l'édification de leur avenir, y compris l'éducation, le sport, des activités culturelles et des compétences professionnelles.

L'UNICEF a déclaré que ces actions font partie d'un engagement à long terme en faveur des enfants associés aux groupes armés et aux communautés touchées par le conflit dans lesquelles ils retournent.

« Nous travaillons pour aider les enfants à retrouver leur famille et à renforcer la résilience, et la collaboration avec les familles et les communautés pour empêcher d’éventuelles recrutements », a ajouté Fosca Giulidori. « L'ONU continue d'être engagé à la libération des enfants des rangs du CPJP et des autres groupes armés et à la mise en place des procédures pour empêcher que les enfants ne s’engagent ».

L'UNICEF espère d'autres libérations d'enfants dans les semaines à venir car, d'autres groupes armés, comme l'Union des forces démocratiques pour l'unité (UFDR), ont signé des accords similaires avec les Nations Unies et devraient tenir leurs engagements. 

###

À propos de l’Équipe spéciale des Nations Unies sur les enfants associés à des groupes ou forces armés
Dans les pays touchés par les conflits, l’Équipe spéciale des Nations Unies recueille des informations sur les six violations graves commises à l’encontre des enfants: le recrutement ou l'utilisation d'enfants, l’enlèvement, le meurtre ou la mutilation, le viol ou autres formes de violence sexuelles; attaques contre les écoles et/ou les hôpitaux, et le refus d'accès à l’aide humanitaire. L’Equipe Spéciale des Nations Unies coopère avec les forces gouvernementales et les groupes rebelles afin d’élaborer des plans d'action pour faire cesser et prévenir ces violations. L’Équipe spéciale des Nations Unies travaille en coordination avec le Bureau du Représentant spécial du Secrétaire général pour les enfants et les conflits armés et le Département des opérations de maintien de la paix.

À propos de l’UNICEF
L'UNICEF intervient dans 190 pays et territoires pour aider les enfants à survivre et à s'épanouir, de leur plus jeune âge jusqu'à la fin de l'adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l'UNICEF soutient la santé et la nutrition des enfants, l'accès à de l'eau potable et à des moyens d'assainissement, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles et la protection des enfants contre la violence, l'exploitation sous toutes ses formes et le SIDA. L'UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de particuliers, d'entreprises, de fondations et de gouvernements.

Suivez-nous sur Twitter et Facebook

Pour de plus amples informations :
Linda Tom, UNICEF République centrafricaine,
Mobile : + 236 7055 0210,
courriel : ltom@unicef.org


 

 

 

Recherche