Centre de presse

Note d'actualité

La Libye : célèbre la Journée mondiale de l'environnement 2012 en plantant des arbres

TRIPOLI, Libye, 05 juin 2012 – Pour marquer la Journée mondiale de l'environnement, le Ministre libyen de l'éducation et l'UNICEF se sont réunis avec des enfants dans une école élémentaire de Tripoli pour planter des arbres. Cet événement contribue à sensibiliser l'opinion aux problèmes touchant au développement durable dans un pays qui est confronté à la déforestation, à la diminution de ses réserves en eau, au déversement important de déchets, et principalement le recours à des sources d'énergie non renouvelables.

« Les enfants, si on les instruit et si on les met au courant de l'importance de protéger leur environnement, deviendont les acteurs actifs du futur développement durable et équitable de la Libye » a déclaré Carel de Rooy, représentant de l'UNICEF en Lybie.

Bien que par le passé l'on n'ait pas prêté suffisament d'attention à la protection de l'environnement et au développement durable, c'est maintenant l'occasion d'aborder ces questions. Les nouvelles autorités libyennes montrent déjà leur volonté de changement. En octobre 2011, un Forum international pour les experts libyens qui s'est tenu dans la ville orientale de Darna, tirait l'attention sur les nombreux défis que la Libye allait devoir relever.

L'UNICEF salue la volonté du Ministère de l'éducation de marquer la Journée mondiale de l'environnement et de renforcer la participation active des enfants aux questions environnementales en les impliquant dans cette activité symbolique mais importante de plantation d'arbres.

« Il existe une relation forte entre les droits de l'enfant, le risque accru de catastrophes et de risques naturels, en raison de la dégradation de l'environnement », a souligné Carel de Rooy. « Le fait que les autorités de transition prennent déjà cela sérieusement en compte est un signe positif, et je voudrais féliciter le Ministère de l'éducation d'avoir pris cette intitiative d'organiser cet évènement symbolique aujourd'hui ».

En mai 2011, l'UNICEF et ses partenaires ont lancé la Charte des enfants pour la réduction des risques de catastrophe (DRR), à la suite de la consultation de plus de 600 enfants dans 21 pays. Dans la Charte, qui est une réponse au changement climatique, des enfants demandent aux gouvernements de s'engager à donner la priorité aux droits d'enfants pendant et après des catastrophes naturelles, afin de garantir que les enfants continueront de pouvoir aller à l'école ; que la protection des enfants demeurera une priorité ; que les infrastructures communautaires doivent être sécurisées, et ; que le la réduction des risque de catastrophe parvienne également juqu'aux plus vulnérables.

L'UNICEF, avec l'aide de l'Union européenne (UE), des gouvermnements australien, polonais, russe, et suédois, ainsi que celle d'autres donateurs, continuera à soutenir le Ministère de l'éducation dans ses efforts pour construire en Libye un système éducatif inclusif, adapté aux enfants, équitable, ainsi que respectueux de l'environnement, et une sensibilisation accrue de l'opinion aux questions environmentales constituera un point important.

« En Libye, chaque jour devrait être une journée de l'environnement. Nous explorerons avec le Ministère de l'éducation les possibilités de renouveler régulièrement de tels événements dans les écoles de Libye. Seulement alors, la prise de conscience des enfants sera durablement renforcée et une société écologiquement durable pourra elle voir le jour pour bâtir le futur », a affirmé Carel de Rooy. 

###

À propos de l’UNICEF
L'UNICEF intervient dans 190 pays et territoires pour aider les enfants à survivre et à s'épanouir, de leur plus jeune âge jusqu'à la fin de l'adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l'UNICEF soutient la santé et la nutrition des enfants, l'accès à de l'eau potable et à des moyens d'assainissement, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles et la protection des enfants contre la violence, l'exploitation sous toutes ses formes et le SIDA. L'UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de particuliers, d'entreprises, de fondations et de gouvernements.

Suivez-nous sur Twitter et Facebook

Pour de plus amples informations :
Mme Yosi Echeverry Burckhardt
Chargée de rapports, UNICEF Libye
tél. + 218 91 93 59 765
courriel : yburckhardt@unicef.org 

M. Charbel Raji
Conseiller en Communications, Bureau régional UNICEF MENA
tél. : + 962 797315788
courriel : craji@unicef.org


 

 

 

Recherche