Centre de presse

Communiqué de presse

Il faut briser le cycle des catastrophes pour les enfants du Sahel et agir maintenant, affirme l’UNICEF

© UNICEF/NYHQ2012-0242/Duvillier
Anthony Lake, Directeur général de l'UNICEF, parle à une mère et ses enfants dans un centre d'alimentation nutritionnelle de Mao, au Tchad

N’DJAMENA, Tchad, 4 avril 2012 – Alors que la malnutrition atteint des niveaux d’urgence dans tout le Sahel, mettant en danger au moins un million d’enfants, le Directeur général de l’UNICEF Anthony Lake, en déplacement dans la région aujourd’hui,  a demandé que l’on redouble d’efforts de toute urgence pour mettre fin à la crise et briser le cycle des catastrophes. 

« C’est une région qui est toujours au bord d’une crise. Les familles et les enfants ont été affaiblis par les sécheresses de 2005 et 2010. Maintenant l’insécurité s’aggrave dans plusieurs pays où l’on compte des centaines de milliers de personnes déplacées, où les prix alimentaires augmentent et où les récoltes sont mauvaises », a déclaré M. Anthony Lake aujourd’hui au cours de sa visite dans l’ouest du Tchad.

« Les enfants ont plus de mal maintenant à "rebondir" et à résister aux dangers que représentent la polio, la rougeole, la méningite et le choléra, a-t-il ajouté. Les populations du Sahel sont menacées par une "tempête parfaite" qui met en danger un million d’enfants ».

Dans le cadre des préparatifs à la crise, l’UNICEF a mobilisé des nutritionnistes et mis en place des centaines de centres de réadaptation nutritionnelle dans les huit pays du Sahel, où quelque 15 millions de personnes sont affectées, d’après les estimations. En janvier et février, des dizaines de milliers d'enfants ont été traités pour malnutrition aiguë sévère dans les centres de réadaptation nutritionnelle qui se remplissent d’autant plus vite que c’est le début de la saison de soudure – traditionnellement la pire période de l’année dans un environnement hostile, où la logistique est compliquée.

L’alarme a été déclenchée en décembre 2011, lorsque la crise nutritionnelle au Sahel apparaissait à l’horizon, mais la réponse n’a pas été à la hauteur des besoins. Cette semaine les comités nationaux de l’UNICEF de 36 pays ont lancé une campagne de médias sociaux pour sensibiliser le public à l’intervention d’urgence et faire agir les gouvernements en faveur des enfants au Sahel.

Avec le concours du Ministère de la santé, UNICEF-Tchad a mis sur pied 261 centres de réadaptation nutritionnelle et prévoit d’en doubler encore le nombre au cours des deux prochains mois. Le Tchad compte également le nombre le plus élevé de cas de polio en Afrique (2e dans le monde, après le Pakistan). Le Tchad est aussi touché en ce moment par une flambée de méningite.

L’UNICEF considère que la crise actuelle représente une nouvelle occasion de lutter contre les causes chroniques des taux élevés de malnutrition au Sahel en aidant les gouvernements et les communautés à bâtir des systèmes de santé solides, des services sociaux, à mettre en place une protection sociale et à appuyer des moyens de subsistance durables et un changement de comportement.
 
L’UNICEF a reçu près de la moitié des 120 millions de dollars E.-U. dont il a besoin pour sauver la vie des enfants et des femmes qui souffrent des conséquences de ces multiples dangers – mauvaises récoltes dues à la sécheresse, prix élevés des denrées alimentaires et insécurité dans certaines parties du Sahel.

« Il ne s’agit pas seulement de sauver des vies aujourd’hui », a déclaré Anthony Lake. « Il s’agit de prévenir de nouvelles urgences demain avec la bonne sorte de nutrition donnée au bon moment, surtout pour les enfants de moins de trois ans. Il s’agit aussi de consolider les systèmes de santé de manière à prévenir une nouvelle situation d’urgence tragique et de manière à éviter que les enfants ne se retrouvent dans des centres nutritionnels ».

« Ce sont des pays sans littoral aux climats éprouvants et à la topographie difficile. Ils ont besoin d’aide avant et après ces crises », a-t-il ajouté.

À propos de l'UNICEF
L'UNICEF intervient dans 190 pays et territoires pour aider les enfants à survivre et à s'épanouir, de leur plus jeune âge jusqu'à la fin de l'adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l'UNICEF soutient la santé et la nutrition des enfants, l'accès à de l'eau potable et à des moyens d'assainissement, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles et la protection des enfants contre la violence, l'exploitation sous toutes ses formes et le SIDA. L'UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de particuliers, d'entreprises, de fondations et de gouvernements.

Suivez-nous sur Twitter et Facebook

Pour de plus amples informations :
Sarah Crowe, Attachée de presse principale (à N’Djamena jusqu’au vendredi 6 avril 2012),
tél. mobile : +1 646 209 1590
courriel : scrowe@unicef.org

Hector Calderon, Chef, Communication C4D et stratégique, N’Djamena,
tél. mobile : +235 66 36 00 42,
courriel : hcalderon@unicef.org

Peter Smerdon, UNICEF New York,
tél. mobile : +1 917 213 5188,
tél : +1 212 303 7984,
courriel : psmerdon@unicef.org


 

 

 

L’Ambassadrice itinérante de l’UNICEF, Angélique Kidjo appelle à aider le Sahel

L'Éducation, une première étape pour améliorer la sécurité nutritionnelle au Burkina Faso

Au Niger, en pleine crises nutritionnelle et des réfugiés, l'UNICEF réagit contre l'épidémie de choléra

Enseigner aux écoliers les principes d'une bonne hygiène
 avec vidéo

Des services en ambulatoire sauvent la vie des enfants sévèrement malnutris au Nigéria
 avec vidéo

L'UNICEF et ses partenaires soutiennent la distribution de suppléments nutritionnels aux enfants en danger de malnutrition en Mauritanie

L'UNICEF lance la plus grande opération jamais menée contre la malnutrition au Tchad
 avec vidéo

L’Ambassadrice itinérante de l’UNICEF, Angélique Kidjo appelle à aider le Sahel
 avec vidéo

Au Tchad, trouver des solutions à long terme pour résoudre la crise nutritionnelle
 avec vidéo

Les femmes nigériennes prennent l’initiative afin de se doter de pratiques leur permettant de protéger leurs familles pendant la crise nutritionnelle

Au Mali, grâce aux programmes de santé communautaire, les enfants malnourris sont en voie de rétablissement
 avec vidéo

Ewan McGregor publie un appel en faveur des enfants du Sahel
 avec vidéo

Alors que la crise nutritionnelle s'intensifie, les mères nigériennes luttent pour sauver leurs enfants

Carnets de route : le chemin de la guérison de la malnutrition aiguë sévère au Niger

Mia Farrow lance un appel pour venir en aide aux enfants du Sahel

Questions - Réponses avec Mike Golden : mettre fin à la malnutrition en Mauritanie

L'UPS aide l'UNICEF à délivrer des fournitures essentielles et vitales à la Mauritanie frappée par la sécheresse
 avec vidéo

Au Niger, les enfants sont obligés de quitter l’école pour aider leur famille

Plus d'articles sur la crise au Sahel

Recherche