Centre de presse

Note aux médias

Le Directeur général de l’UNICEF Anthony Lake au Tchad

Face aux multiples menaces, il n’y a plus de temps à perdre

QUOI : 
Le Directeur général de l’UNICEF se rendra au Tchad, l’un des pays du Sahel, où plusieurs risques de catastrophe pèsent sur les enfants : la malnutrition sévère et aiguë, un système de santé fragile et affaibli et la plus grande flambée épidémique de polio d’Afrique.  

QUI : 
Anthony Lake, Directeur général de l’UNICEF

QUAND
3-5 avril 2012 au Tchad
Point de presse le mardi 10 avril au Palais des Nations à Genève.

OÙ : Région de N’Djamena & Guera au Tchad

ACTIVITÉS : Le Directeur général se rendra dans la région de Mao et Guera au Sahel, où il rencontrera des populations vulnérables, y compris des nomades, groupe particulièrement touché par le risque de nutrition et la flambée épidémique de polio. 

RESSOURCES :  Des images vidéo (B-roll) et des photos de la visite de M. Lake seront disponibles sur www.thenewsmarket.com/unicef

Contexte :  La visite d’Anthony Lake, Directeur général du Fonds des Nations Unies pour l’enfance, a lieu au début de la saison sèche (ou période de soudure), alors même que les centres d’alimentation accueillent un nombre de plus en plus grand d’enfants tchadiens pour leur administrer de toute urgence des traitements destinés à leur sauver la vie.

L’UNICEF estime qu’au moins 127 000 enfants de moins de cinq ans risquent fort de mourir dans le courant de l’année s’ils ne reçoivent pas à temps les soins voulus. Ce chiffre estimatif se fonde sur « le meilleur des cas » et est néanmoins deux fois supérieur au nombre d’enfants traités l’an dernier.

Le pays fait également face à un nombre de cas important de polio : plus de 130 en 2011, soit le chiffre le plus élevé en Afrique.

L’UNICEF et ses partenaires répondent à une crise nutritionnelle qui touche également le Burkina Faso, le nord du Cameroun, le Niger, le nord du Nigéria, le Mali, la Mauritanie et le Sénégal. D’après les Nations Unies, quinze millions d’habitants de cette région sont concernés et auront besoin d’aide en 2012 du fait de cette crise. Parmi eux, les jeunes enfants sont les plus vulnérables. L’UNICEF lance un appel pour recueillir 120 millions de dollars afin de répondre, dans le courant de l’année 2012, aux besoins d’un million d’enfants atteints de malnutrition aiguë sévère. 

###

Suivez-nous sur Twitter @unicefchad et Facebook

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Hector Calderon, UNICEF Tchad,
tél. mobile : + 235 66 36 00 42
courriel : hcalderon@unicef.org

Sarah Crowe, UNICEF New York,
tél. : +1 646 209 1590,
courriel : scrowe@unicef.org

Shantha Bloemen, UNICEF Afrique du Sud,
tél. : + 27 79 49 55 938,
courriel : sbloemen@unicef.org

Martin Dawes, Bureau régional de l’UNICEF pour l’Afrique occidentale et centrale,
tél. mobile : + 221 77 569 1925,
courriel : mdawes@unicef.org

Marixie Mercado, UNICEF Genève,
tél. : + 41 22 909 7516,
courriel : mmercado@unicef.org

Peter Smerdon, Médias UNICEF New York,
tél. : + 1212 303 7984
courriel : psmerdon@unicef.org


 


 

 

 

Recherche