Centre de presse

Note aux médias

Joignez-vous à Mia Farrow sur Google Plus Hangout (discussion par webcam) depuis la République démocratique du Congo

© UNICEF/NYHQ2012-0045/Asselin
Le 13 février, l’Ambassadrice itinérante de l’UNICEF, Mia Farrow Berce un petite fille gravement sous-alimentée dans un centre de nutrition thérapeutique appuyé par l'UNICEF dans la ville de Mao à l’Ouest du Tchad.

NEW YORK, 16 février 2012 – Le 20 février joignez-vous à Mia Farrow et l'UNICEF à l'occasion de leur Google Plus hangout (discussion par webcam) depuis Bukavu au Congo.  
 
Au cours de son séjour dans le pays, Mia Farrow passe la majorité de son temps concentrée sur les domaines majeurs d'intervention de l'UNICEF comme l'éradication de la poliomyélite (récemment un foyer de la maladie a été enregistré), les « Enfants soldats » et la violence sexuelle.  

Les services sociaux dans le pays se sont détériorés, affectant beaucoup de femmes et d'enfants, ce qui provoqu alors de nouvelles vulnérabilités comme le manque d'accès à l'éducation, les soins de santé et l'eau potable.
  
Mia Farrow sera rejointe par le personnel de l'UNICEF au Congo, ainsi que par d'autres collègues des bureaux de l'Inde (pays dont on vient juste de célébrer une année sans aucun cas de polio) et du Pakistan. En plus de Mia Farrow et des collègues de l'UNICEF participants ; des étudiants, des blogeurs et des militants du monde entier vont se rencontrer sur Google plus pour partager leurs histoires personnelles et poser des questions à Mia Farrow sur sa visite. Un animateur sélectionnera les questions posées directement à Mia Farrow par la communauté UNICEF en ligne sur sa propre expérience vécue jusqu'ici.

Pour participer : ajoutez l'UNICEF à votre cercle sur Google Plus avant le début de cet événement le 20 février 14h00 en Heure normale de l'Est (HNE), temps universel coordonné moins cinq heures. 

Utilisez la balise hash #miaCONGO pour poser votre question à Mia Farrow ou aux collègues de l'UNICEF via Twitter ou Google Plus avant ou pendant l'événement. L'UNICEF et le personnel Google Plus garantiront l'acheminement des questions aux participants concernés. 

Cette visite au Tchad et en République démocratique du Congo survient à un moment crucial dans la lutte contre la polio dans le monde. En janvier, l’Inde a annoncé que pour la première fois, elle n’a enregistré aucun nouveau cas de cette terrible maladie invalidante pendant toute une année. L’Afghanistan, l’Inde, le Nigéria et le Pakistan sont les quatre derniers pays d’endémie, alors qu’il y en avait 125 en 1988.

Mia Farrow, qui a contracté la polio quand elle était enfant, rappellera que la planète tout entière peut tirer profit de l’expérience de l’Inde et renforcer collectivement  la campagne visant à éradiquer ce fléau – surtout après des flambées épidémiques dans des pays qui s’en étaient libérés, comme le Tchad et la République démocratique du Congo.

Les experts craignent de perdre les acquis d’une offensive sanitaire mondiale massive – qui a mobilisé jusqu’à 20 millions de volontaires et vacciné 2,5 milliards d’enfants depuis 1988 – alors que l’éradication totale de la maladie est à notre portée.

Pour lutter contre la polio, il est important que les enfants aient accès à de l’eau propre, à un assainissement de base et à une bonne nutrition leur permettant d’absorber le vaccin, afin d’éviter de contracter cette maladie ou d’autres infections.

Au Tchad, le problème de la nutrition est particulièrement urgent. La région du Sahel, dont certaines zones de ce pays font partie, est en situation d’urgence alimentaire à l’heure actuelle, et un million d’enfants de moins de cinq ans ont besoin de traitements cruciaux dans des centres d’alimentation. Mia Farrow se rendra dans la ville de Mao pour attirer l’attention sur le fait qu’il est urgent de donner un appui nutritionnel aux enfants et aux familles qui manquent d’eau et de vivres, suite à l’absence de pluie et à de mauvaises récoltes.

En République démocratique du Congo, pays qui a subi pendant de longues années des conflits violents qui ont fait plus de 5,4 millions de morts, Mia Farrow se rendra dans la région de Kalemie, puis à Bukavu, dans le Sud-Kivu, qui marquera la dernière étape de son voyage.

L’actrice et militante humanitaire à la renommée internationale est devenue Ambassadrice itinérante de l’UNICEF en 2000. Elle continue à se battre sans relâche pour les droits des enfants les plus vulnérables du monde, en particulier ceux qui subissent les effets des conflits et de la violence. Ce sera la quatorzième fois que Mia Farrow se rendra au Tchad et son deuxième voyage en RDC.
  

À l’attention des rédactions et médias audiovisuels : des dossiers multimédia comprenant photos et vidéos seront disponibles sur : http://www.thenewsmarket.com/unicef

À propos de la polio
La poliomyélite (polio) est une maladie virale éminemment infectieuse qui touche essentiellement les enfants de moins de cinq ans. Le virus attaque le système nerveux et sa transmission se fait par des aliments, de l’eau ou des selles contaminés. Une infection sur 200 entraîne une paralysie irréversible. Ce sont le plus souvent les jambes qui sont atteintes. Cinq à dix pour cent des personnes paralysées meurent lorsque les muscles qui commandent la respiration sont atteints. La polio est incurable et seule la vaccination permet de l’éviter. L’OMS recommande que les bébés reçoivent trois doses de vaccin polio oral (VPO) au cours de leur première année de vie. Aujourd’hui, cette maladie est encore endémique dans quatre pays seulement (l’Afghanistan, l’Inde, le Nigéria et le Pakistan), contre 125 en 1988.

À propos de l’UNICEF
L’UNICEF est à pied d’œuvre dans plus de 190 pays et territoires pour aider les enfants à survivre et à s’épanouir, de leur plus jeune âge jusqu’à la fin de l’adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l’UNICEF soutient la santé et la nutrition des enfants, l’accès à de l’eau potable et à des moyens d’assainissement, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles et la protection des enfants contre la violence, l’exploitation sous toutes ses formes et le SIDA. L’UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de particuliers, d’entreprises, de fondations et de gouvernements.
Pour en savoir plus sur l'UNICEF et son travail, suivez-nous sur Twitter et Facebook

Pour de plus amples informations :
Kate Donovan, UNICEF NY
tél. : + 1 212 326 7452
courriel : mailto:7452kdonovan@unicef.org

Christian Moen, UNICEF New York, 
tél. : +1 212 326 7516,
courriel : cmoen@unicef.org

Malene Kamp Jensen, UNICEF New York,
tél. : +1 212 303 7970 / +1 917 476 1635 
courriel : mjensen@unicef.org

Cornelia Walther, UNICEF RDC,
tél. : +243 (0) 81 884 6746,
courriel : cwalther@unicef.org

Hector E. Calderon, UNICEF Tchad,
tél. : +235 225 18989
courriel : hcalderon@unicef.org


 

 

 

Recherche