Centre de presse

Note d'actualité

L’UNICEF annonce une crise alarmante pour les enfants du Sahel

L’agence des Nations unies prépare une intervention massive dans huit pays en 2012

DAKAR/GENÈVE, 9 décembre 2011 – Quelques 1 025 000 enfants vivant dans les pays africains du Sahel sont en grave danger de malnutrition en 2012, selon le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF). L’agence se prépare à relever « un immense défi », et procède d’ores et déjà aux commandes d’aliments thérapeutiques et à la distribution de stocks d’urgence.

Selon le Bureau de l’UNICEF pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, le plus grand nombre de cas de malnutrition aiguë sévère, la forme la plus grave de malnutrition pour les enfants de moins de cinq ans, est attendu au Niger, qui estime à 330 600 le nombre d’enfants qui devra recevoir un traitement médical au cours de l’année. Le gouvernement nigérien a alerté la communauté internationale, annonçant que plus de la moitié des villages du pays sont désormais considérés comme vulnérables à l’insécurité alimentaire. Les autres pays et régions concernés sont le Tchad, le nord du Nigeria, le nord du Cameroun, le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie et le nord du Sénégal.

« Cette crise s’annonce extrêmement difficile pour les enfants. Nous ne lançons pas ces appels à la légère, l’échelle des besoins demande une réponse appropriée qui doit démarrer maintenant », a expliqué David Gressly, le Directeur régional de l’UNICEF à Dakar.

« Une tragédie pourra être évitée à la condition qu’il y ait un effort sans précédent pour le Sahel. Cela implique que les spécialistes peuvent se déployer sur le terrain en ayant les moyens, les aliments thérapeutiques et les médicaments nécessaires pour répondre de façon adéquate aux besoins, et que suffisamment soit fait pour contenir les maladies opportunistes qui menacent des populations affaiblies », a ajouté David Gressly.

Dans un premier temps, l’UNICEF estime avoir un besoin urgent de 65,7 millions de dollars afin de couvrir ses interventions en nutrition, santé et achats d’intrants thérapeutiques et de médicaments. Ce montant est susceptible d’augmenter de façon substantielle au cours de l’année 2012, au fur et à mesure de la mise en œuvre de la réponse humanitaire. Cela implique non seulement un renforcement des programmes de santé et de nutrition, mais également l’approvisionnement des centres de récupération nutritionnelle en eau potable et en services d’assainissement, ainsi que des actions en faveur de la protection et de l’éducation des enfants déplacés par l’insécurité alimentaire.


###

À propos de l’UNICEF
L’UNICEF est à pied d’oeuvre dans 190 pays et territoires pour aider les enfants à survivre et à s’épanouir, de leur plus jeune âge jusqu’à la fin de l’adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l’UNICEF soutient la santé et la nutrition des enfants, l’accès à de l’eau potable et à des moyens d’assainissement, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles et la protection des enfants contre la violence, l’exploitation sous toutes ses formes et le SIDA. L’UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de particuliers, d’entreprises, de fondations et de gouvernements.

Suivez-nous sur Twitter et Facebook

Pour de plus amples informations :
Martin Dawes, Bureau régional de l’UNICEF pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre,
Mobile : + 221 77 569 1925,
courriel : mdawes@unicef.org

Marixie Mercado, UNICEF Genève,
tel. : + 4179 756 7703,
courriel : mmercado@unicef.org


 

 

 

 Envoyez cet article

 Version imprimable

Recherche