Centre de presse

Note d'actualité

L’UNICEF demande des fonds pour prévenir une crise nutritionnelle en RPDC, en particulier chez les enfants

Genève, 1er novembre 2011 – L’UNICEF a demandé aujourd’hui à la communauté internationale de financer son programme de nutrition dans la République populaire démocratique de Corée (RPDC) à destination de millions de personnes vulnérables, en particulier les enfants souffrant de malnutrition, les femmes enceintes et les femmes qui allaitent. Pour 2011, l’UNICEF a demandé 20,4 millions de dollars E.-U. dans le cadre de son intervention d’urgence mais n’en a reçu à ce jour que 4,6 millions. Les autres institutions à pied d’œuvre en RPDC sont confrontées à la même pénurie de fonds.

« Si le financement n’arrive pas et si nous ne pouvons pas maintenir nos programmes de nutrition pour traiter les enfants atteints de malnutrition sévère, ces derniers vont souffrir de conséquences irréversibles sur leur croissance et leur capacité de développement. Il y a aussi des milliers d'enfants qui souffrent de malnutrition modérée mais qui risquent d’être atteints de malnutrition sévère à leur tour si leur famille ou l’État ne sont pas en mesure de prendre soin d'eux », a déclaré M. Bijaya Rajbhandari, Représentant de l'UNICEF en RPDC.
                                                  
« Nous devons continuer de lutter contre la mauvaise situation en matière de nutrition publique en RPDC tout en menant des interventions pour une santé adéquate, pour l'eau, l'assainissement et l'hygiène car la mauvaise situation dans ces secteurs est un facteur sous-jacent de la malnutrition en RPDC », a-t-il ajouté.
                                                    
Selon les rapports de l'UNICEF, la sous-nutrition maternelle est particulièrement inquiétante car plus d’un quart des femmes de la RPDC âgées de 15 à 49 ans souffrent de sous-nutrition, ce qui augmente considérablement leur risque d'accoucher d'enfants ayant un poids insuffisant à la naissance. Ces courent alors un risque plus élevé de mortalité et de maladies. Cela propage la malnutrition chronique dans tout le pays et a des effets catastrophiques à long terme sur le développement des enfants.

« La RPDC est prise dans un engrenage où l’on voit que la malnutrition chromique de la population reste inchangée depuis longtemps. Cette malnutrition chronique à long terme a eu des conséquences catastrophiques sur le développement socio-économique du pays. Si l’on prend pas de mesures durables, les enfants de la RPDC ne réaliseront jamais tout leur potentiel », a dit M. Rajbhandari.

L’UNICEF travaille en RDPC depuis 1985. L’UNICEF y soutient des programmes de santé infantile, santé maternelle, nutrition, eau, assainissement, hygiène et éducation tant dans le cadre de ses programmes ordinaires que de ses programmes d’urgence.

###

À propos de l’UNICEF
L’UNICEF intervient dans 190 pays et territoires pour aider les enfants à survivre et à s’épanouir, de leur plus jeune âge jusqu’à la fin de l’adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l’UNICEF soutient la santé et la nutrition des enfants, l’accès à de l’eau potable et à des moyens d’assainissement, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles et la protection des enfants contre la violence, l’exploitation sous toutes ses formes et le SIDA. L’UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de particuliers, d’entreprises, de fondations et de gouvernements.

Suivez-nous sur Twitter et Facebook

Pour de plus amples informations :
Patrick McCormick,
tél. : + 1 212 326 7426, 
courriel : pmccormick@unicef.org

Geoffrey Keele, bureau régional UNICEF pour l'Asie de l'Est et Pacifique, 
tél. : + 662-356-9407, 
courriel : gkeele@unicef.org


 

 

 

 Envoyez cet article

 Version imprimable

Recherche