Centre de presse

Déclaration

Déclaration du Directeur général de l’UNICEF Anthony Lake sur l’aggravation de la situation au Yémen

NEW YORK, 5 octobre 2011 – « L’UNICEF déplore le fait que des enfants soient pris entre deux feux au Yémen et demande instamment à toutes les parties au conflit de faire tout leur possible pour épargner les populations civiles, et les femmes et les enfants en particulier. Au moins 94 enfants ont été tués et 240 autres blessés par balles ou des obus au Yémen depuis le début des troubles civils cette année.

« Selon des rapports confirmés par nos partenaires, au moins deux enfants ont été tués cette semaine. Une fillette de sept ans a été tuée par des éclats de shrapnel à Sana’a, la capitale, le 2 octobre, et un garçon est mort de la même façon le 4 octobre. L’UNICEF condamne tous les actes de violences contre les enfants où qu’ils soient.

« Les enfants du Yémen devraient, à cette époque de l’année, préparer la rentrée des classes mais ils se retrouvent face à des hommes en armes, au lieu d’enseignants, face à des balles, au lieu de livres. Le pays s’enfonce encore plus profondément dans une crise humanitaire.

« La crise au Yémen a les répercussions les plus graves sur les personnes les plus vulnérables, les enfants, dont beaucoup ont besoin d’aide maintenant et devront être aidés à long terme pour qu’ils puissent récupérer.

« Les taux de malnutrition étaient alarmants dans le pays avant même que n’éclate le violent conflit actuel. L’impact de la malnutrition sur les personnes les plus pauvres a été encore aggravé par l’augmentation du prix des denrées alimentaires et l’effondrement des services de santé de base. Sur les 3,6 millions d’enfants de moins de cinq ans que compte le pays, au moins 43 pour cent souffrent d’insuffisance pondérale et 58 pour cent accusent un retard de croissance.

« Cette pauvreté très répandue, associée à la malnutrition, chez les enfants en particulier, est une combinaison mortelle qui se propage dans tout le pays. Dans certaines régions du pays, les taux de malnutrition des enfants dépassent largement les niveaux d’urgence et ils sont aussi mauvais que ceux que l’on observe dans certains des pires pays du monde, qui reçoivent plus d’attention des médias internationaux.

« Le peuple du Yémen a besoin de notre attention et de notre aide maintenant. Il n’y a pas un moment à perdre.

« Face à l’aggravation de cette crise humanitaire, l’UNICEF demande la protection urgente des femmes et des enfants et le retour à une vie normale de sorte que les enfants puissent au moins aller à l’école en paix ».

Pour de plus amples informations :
Patrick McCormick, UNICEF New York,
tél. :  + 1212 326 7426
courriel : pmccormick@unicef.org

Patricia Nakell, UNICEF Yemen,  
tél. : +967 1 2114001/2/3 ext 138
courriel : pnakell@unicef.org

Suivez-nous sur Twitter: 
twitter.com/#!/unicefmedia
twitter.com/#!/UNICEFFrancais


 

 

 

Recherche