Centre de presse

Déclaration

Déclaration de M. Anthony Lake, Directeur général de l’UNICEF, à propos de l’indépendance de la République du Sud-Soudan

© UNICEF/NYHQ2009-0949/Kavanagh
À Juba, en juin 2009 au Sud-Soudan, une femme attend pour faire vacciner son jeune enfant contre la tuberculose et la polio au centre de santé de Kotor, appuyé par l'UNICEF.

NEW YORK, 8 juillet 2011 – « Demain sera une journée historique pour les enfants et le peuple du Sud-Soudan. Après des années de conflit, un nouveau pays émerge, portant avec lui les espoirs d’un avenir plus paisible et prospère pour tous ses citoyens.

Quatre millions d’enfants – cinquante pour cent de la population totale – feront partie de cette nouvelle nation. Nous avons tous un rôle à jouer pour aider cette « génération de l’indépendance » à survivre et à s’épanouir. Car même en l’absence d’un conflit, les enfants du Sud-Soudan se heurtent à des obstacles considérables. De nos jours encore, un enfant sur neuf meurt avant son cinquième anniversaire. Des centaines de milliers d’enfants sont privés de leurs droits à l’éducation, à des soins de santé adéquats, et à d’autres services d’importance critique. Beaucoup d’entre eux sont toujours déplacés et en situation de risque.

C’est sur ces enfants les plus désavantagés et les plus vulnérables que nous devons axer nos ressources, c’est eux qui doivent bénéficier de notre attention renouvelée. L’UNICEF s’engage à soutenir les efforts menés par le gouvernement de la République du Sud-Soudan pour protéger les droits, et améliorer la vie, de tous ses enfants.  

Demain, ces enfants qui n’ont connu que la guerre auront l’occasion de connaître la paix. Nous ne devons pas les décevoir. »

Pour de plus amples informations :
Patrick McCormick, UNICEF New York, 
tél. : + 1 212 326 7426,
courriel : pmccormick@unicef.org

Marixie Mercado, UNICEF Médias, Genèvs,
tél. : + 41 22 909 5716,
courriel : mmercado@unicef.org


 

 

 

 Envoyez cet article

 Version imprimable

Recherche