Centre de presse

Note d'actualité

L'UNICEF et le Gouvernement du Niger lancent le processus pour établir un nouveau système de protection de l'enfant

NIGER, NIAMEY 16 juin 2011 – NIGER, NIAMEY 16 juin 2011 – À l'occasion de la Journée de l'enfant africain, le Gouvernement du Niger et l'UNICEF unissent leurs forces pour développer un nouveau système de protection de l'enfance qui aboutira à l'amélioration du bien-être des enfants défavorisés.

Malgré les efforts entrepris à ce jour, au Niger, l'un des pays les plus pauvres dans le monde, des milliers d'enfants continuent d'être victimes de formes multiples de sévices, de violence et d'exploitation. plus de 11 000 enfants vivent dans les rues, vagabondant dans les principaux centres urbains du pays. un enfant sur deux est exploité et doit travailler ; une fille sur deux est déjà mariée à 15 ans ; une fille sur cinquante est victime de mutilation génitales, toutes situations qui remettent en cause l'intégrité physique et mentale des enfants.

« Nous devons reconnaître que beaucoup reste encore à faire pour répondre aux besoins de ces enfants », a déclaré le Ministre de la population, de la promotion de la femme et la de la protection de l'enfance, Maikibi Kadidiatou Dandobi. « Nous devons mobiliser tous les moyens pour agir concrètement, efficacement et avec un impact élevé pour empêcher et supprimer la violence à l'encontre des enfants. On devrait considérer un enfant dans son entier, qui a des besoins multidimensionnels à satisfaire ».

L'approche du système de protection de l'enfance qui sera créé, s'attachera prioritairement aux vulnérabilités des enfants d'une manière intégrée, et essayera de s'éloigner de solutions ponctuelles, intermittentes et à court terme. On donnera la préférence à la prévention et au dialogue avec les familles.

Au Niger, les services fournissant une protection aux enfants sont rares. Actuellement la réponse aux questions de l'enfance se concentre sur l'assistance à des catégories choisies d'enfants comme les orphelins, les enfants des rues et les enfants victimes de violence, ainsi que ceux qui sont en conflit avec la loi. La majorité des professionnels travaillant dans le domaine de la protection de l'enfance sont bénévoles et ont besoin que l'on renforce leurs capacités. Cela nécessite une allocation adéquate des ressources financières et la mobilisation des partenaires pour soutenir la mise en oeuvre de ce nouveau système de protection de l'enfance.

« La création d'un système de protection de l'enfance intégré et multidimentionnel se concentrera sur la prévention, la sensibilisation des familles et la participation des communautés. Des mesures doivent être prises avant que l'enfant ne devienne une victime, en conflit avec la loi, abandonné, violé ou exploité », a déclaré le représentant de l'UNICEF au Niger, Guido Cornale.

Le nouveau système de protection de l'enfance sera créé dans le cadre d'une approche participative, impliquant les chefs traditionnels et les organisations communautaires, les enfants eux-mêmes et d'autres secteurs (comme la santé, l'éducation, la justice, la communicatin, la protection sociale) qui sont des acteurs fondamentaux pour la prévention de l'éxploitation, de la violence et des sévices à l'encontre

Note aux responsables de publication
La Journée de l'enfant africain commémore la marche de 1976 à Soweto, en Afrique du Sud, lorsque des milliers d'élèves africains sont descendus dans la rue pour protester contre la mauvaise qualité de leur éducation et exiger que soit respecté leur droit à recevoir un enseignement dans leur propre langue. Des centaines de jeunes garçons et filles ont été abattus et pendant les quinze jours de manifestation qui ont suivi, plus d'une centaine de personnes ont été tuées et plus d'un millier blessées. En l'honneur de ces victimes et pour rappeler le courage de tous les manifestants, la Journée de l'enfant africain est célébrée le 16 juin de chaque année depuis 1991, année de sa création par l'Organisation de l'unité africaine (OUA). Elle attire aussi l'attention sur la vie des jeunes Africains d'aujourd'hui.

À propos de l'UNICEF
L'UNICEF est à pied d'oeuvre dans plus de 150 pays et territoires pour aider les enfants à survivre et à s'épanouir, de leur plus jeune âge jusqu'à la fin de l'adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l'UNICEF soutient la santé et la nutrition des enfants, l'accès à de l'eau potable et à des moyens d'assainissement, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles et la protection des enfants contre la violence, l'exploitation sous toutes ses formes et le SIDA. L'UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de particuliers, d'entreprises, de fondations et de gouvernements. Pour en savoir plus sur l'UNICEF et son travail : http://www.unicef.org/french

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :
Souleymane Issoufou, Secrétaire général du Ministère de la population, de la promotion de la femme et la de la protection de l'enfance,
tél. : +227 90 32 63 00,
courriel : siffoufam@yahoo.fr

Anne Boher, Communication UNICEF Niger,
tél. : +227 96 96 21 59,
courriel : aboher@unicef.org


 

 

 

 Envoyez cet article

 Version imprimable

Recherche