Centre de presse

Note d'actualité

Les droits de l’enfant sont au coeur des activités des entreprises

© UNICEF/INDA2010-00091/Crouch
Ravi Kumar, 14 ans, montre sa main marquée par le travail manuel de la ferme. Il va maintenant à l'école de Karnatarka, en Inde, soutenue par l'Initiative sociale IKEA et l'UNICEF pour donner aux enfants travailleurs la possibilité d'un avenir meilleur.

NEW YORK/ LONDRES, 5 mai 2011 - Le Pacte mondial des Nations Unies, l’UNICEF et Save the Children invitent les entreprises à s’engager activement dans l’élaboration de normes mondiales concernant des principes d’entreprise à appliquer dans le domaine des droits de l’enfant. Grâce à un processus de consultation en ligne, mis en route aujourd’hui, des représentants du secteur privé peuvent participer à l’élaboration de ces Principes régissant les entreprises dans le domaine des droits des enfants, destinés à fixer les normes d’opération des entreprises soucieuses du bien-être des enfants partout dans le monde. Parallèlement, des représentants de grandes entreprises et de la société civile se réunissent à Londres pour la première d’une série de consultations menées à l’échelle mondiale.

« La durabilité est en essence une question de responsabilité intergénérationnelle, c’est à dire comment nous préparons le monde pour nos enfants et comment eux le prépareront à leur tour », a dit Simon Zadek, Associé principal de recherche à la JF Kennedy School of Government, à l’Université de Harvard. « Les entreprises ont un rôle capital à jouer dans ce domaine, dans l’évaluation et la gestion de l’impact de leurs activités sur la vie des enfants d’aujourd’hui ».

Ces Principes régissant les entreprises dans le domaine des droits des enfants, qui doivent être lancés en novembre 2011, constitueront le premier ensemble complet de principes destinés à guider les entreprises dans toute la gamme des mesures qu’elles peuvent prendre sur le lieu de travail, sur les marchés et dans les communautés, en vue de respecter et soutenir les droits des enfants.

Le secteur privé peut apporter une contribution importante à la réalisation des droits de l’enfant non seulement par le biais de ses propres pratiques et politiques mais aussi en jouant de son influence pour changer les attitudes, les politiques et les institutions.

Cette initiative opportune comble un vide dans le secteur des droits de l’enfant et elle  témoigne également de la volonté de plus en plus nette manifestée par le monde des affaires pour aller au-delà de la mentalité « du principe de précaution » et contribuer à encourager la création d’environnements adaptés à l’enfant au sein de communautés plus solides et plus résilientes. Outre qu’ils respectent l’impératif moral de la protection de l’enfant, ces principes sont également économiquement intéressants.

« Certes la culture de la durabilité au sein des entreprises s’est considérablement étendue ces dernières années, mais la perspective des droits de l’enfant est souvent absente des débats concernant les responsabilités des entreprises en matière de droits de l'homme », a dit Christopher L. Avery, Directeur du Centre de ressources concernant les entreprises et les droits de l'homme, qui accueille cette consultation.

Soutenir les Principes régissant les entreprises dans le domaine des droits des enfants, cela peut aider les sociétés à minimiser leurs risques matériels et à découvrir de nouveaux débouchés commerciaux. Des travaux de recherche semblent indiquer que des politiques et pratiques soucieuses de l’intérêt des enfants peuvent témoigner d’une bonne gestion d’entreprise et d’une meilleure gestion des risques – ce qui améliore la valeur de la marque, augmente la satisfaction des employés, favorise la fidélisation des clients et contribue à long terme à une création de valeur plus durable.

Conçus pour être un point de référence unificateur en ce qui concerne l’impact des activités des entreprises sur les enfants, les principes veulent recouvrir une vaste gamme de catégories, notamment :

  • le respect et la protection des droits des enfants sur les lieux de travail et dans la chaîne d’approvisionnement.
  • la mise en place de conditions de travail adaptées aux familles et qui soutiennent les parents ou les personnes qui s’occupent d’enfants.
  • l’assurance que les produits et services auxquels les enfants peuvent être exposés sont sûrs, n’ont pas de répercussions préjudiciables sur la vie des enfants et sont commercialisés de manière éthique.
  • l’étude de l’impact des activités des entreprises sur leur environnement, la protection de l’environnement pour les futures générations et l’assurance que les opérations des entreprises n’entraînent pas le déplacement de communautés.

« Ces principes offrent aux entreprises un cadre de travail fondé sur des principes et présentent un chemin pratique à suivre pour devenir une force positive pour les enfant, en maximalisant les effets positifs des opérations, produits et pratiques de commercialisation et en réduisant au minimum leurs effets négatifs » a ajouté M. Zadek.

À propos des Principes régissant les entreprises dans le domaine des droits des enfants
Les Principes régissant les entreprises dans le domaine des droits des enfants sont une initiative conjointe de l’UNICEF, du Pacte mondial des Nations Unies et de Save the Children qui a pour but de conseiller les entreprises en matière de droits de l’enfant sur les lieux de travail et au-delà. Ces principes, élaborés à la suite d’une vaste consultation de parties prenantes – entreprises et représentants de la société civile de toutes les régions du monde--, permettront au secteur privé de maximaliser les effets positifs de ses activités sur la vie des enfants en soutenant et en respectant leurs droits. Les principes seront publiés en novembre 2011. La participation des parties prenantes au processus de consultation est vivement encouragée. Pour de plus amples informations et pour participer, veuillez consulter (http://www.business-humanrights.org/).
###

Pour de plus amples informations :
Larissa Schlotterbeck, UNICEF Genève,
tél. : +41 22 909 5477,
courriel : lschlotterbeck@unicef.org

Janine Kandel, UNICEF New York,
tél. : + 1 212 326 7684,
courriel : jkandel@unicef.org

Matthias Stausberg, Pacte mondial de l’ONU New York,
tél. : +1(917) 367-3423,
courriel : stausberg@un.org

Titti Björsmo Hildebrand, Save the Children Stockholm,
tél. : +46 701 915 728,
courriel : titti.hildebrand@rb.se


 

 

 

Recherche