Centre de presse

Communiqué de presse commun

Effort international massif pour arrêter l’épidémie de polio en Afrique de l’Ouest

Des dizaines de milliers de cas évités, mais beaucoup reste à faire pour assurer un succès durable.

BRAZZAVILLE/DAKAR, 25 mars 2011 - Les experts en santé publique confirment aujourd'hui qu’une épidémie dévastatrice de polio est sur le point d'être arrêtée dans les pays d'Afrique de l'Ouest - mais avertissent que la complaisance pourrait donner un nouveau souffle au foyer épidémique. Depuis la mi-2009, la polio a réinfecté onze pays d’Afrique de l'Ouest, causant de nombreux décès et paralysant à vie des centaines d'enfants.

Une série de campagnes multi-pays de vaccination synchronisée, organisées au cours de la seconde moitié de 2009 et 2010, ont été un succès à tous points de vue mais n’ont pas réussi à endiguer le foyer de l’épidémie. Dans ce contexte, une nouvelle campagne multi-pays a lieu à partir du 25 mars et à nouveau le 28 avril dans 15 pays et a pour objectif de vacciner plus de 38 millions d'enfants, grâce à un réseau de plus de 180 000 volontaires disposant de 48 millions de doses de vaccin pour anéantir les dernières chaînes de transmission de la poliomyélite.  Dans le même temps, les efforts d'éradication se sont intensifiés encore au Nigeria, le seul pays d'endémie en Afrique, où, le nombre de nouveaux cas a été réduit de 95 pour cent en 2010 par rapport à 2009.

Mais alors que la région est sur le point d’enregistrer un succès en santé publique, les experts mettent en garde contre toute complaisance, sachant que toutes zones où des enfants ne seraient pas ou insuffisamment vaccinés, pourraient engendrer un regain de l’épidémie.  Ce risque a encore été souligné par la confirmation d'un nouveau cas rapporté en mars au Niger, juste à la frontière nord du Nigéria. 

« Ces présentes campagnes sont essentielles pour parvenir à une Afrique de l’ouest exempte de poliomyélite » a déclaré le Directeur régional pour l'Afrique de l'Organisation mondiale de la santé, le Dr Luis Gomes Sambo.  « Grâce au leadership des gouvernements des pays de la région, cette épidémie est sur le point d'être stoppée mais nous devons tous investir les ressources nécessaires pour enrayer la polio à jamais dans notre région ».

« Nous voyons maintenant les résultats des efforts énormes consentis ces deux dernières années », a ajouté le Directeur régional de l'UNICEF pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, le Dr Gianfranco Rotigliano. « Nous avons évité à des dizaines de milliers d'enfants d’être paralysés à vie. Mais, nous devons nous rappeler que, pour la seule année 2010, plus de 500 enfants et adultes ont été touchés et souffrent aujourd’hui des effets de cette épidémie dévastatrice, et beaucoup trop en sont morts. Nous devons nous assurer que la réponse à cette flambée épidémique continue et que tous les enfants sont vaccinés ».

« Au Rotary International, nous continuerons à faire tout notre possible pour soutenir les communautés et les pays dans leurs efforts d'éradication de la polio », a déclaré le Président du Comité Afrique Polio Plus du Rotary International, M. Ambroise Tshimbalanga-Kasongo.  « Les membres du Rotary ont contribué pour plus de 1 milliard de dollars à la lutte contre la polio et continueront de le faire jusqu'à ce que plus aucun enfant ne souffre de cette maladie invalidante.  Nous sommes fiers d'être partie prenante de cet effort considérable ».

Même après l'arrêt de l’épidémie, des campagnes de vaccination périodiques, complétant la vaccination de routine, continueront d’assurer l'immunité de la population et de réduire au minimum le risque d'un autre foyer épidémique.  La clé du succès est la poursuite de l'engagement des leaders politiques, religieux et communautaires dont le soutien est le moteur de la campagne pour arrêter la polio dans la région.

L’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite (GPEI) est placée sous l’égide des gouvernements nationaux, de l'OMS, du Rotary International, du US Center for Diseases Control and Prevention (CDC) et de l'UNICEF.  Depuis 1988, année où a été lancée la GPEI, l'incidence de la poliomyélite a été réduite de plus de 99 pour cent.  En 1988, plus de 350 000 enfants ont été paralysés chaque année dans plus de 125 pays d'endémie.  En 2010, 1294 cas ont été signalés dans le monde entier, dans 20 pays.  Dans le monde, seuls quatre pays d'endémie subsistent : l'Afghanistan, l'Inde, le Nigéria et le Pakistan. 

###

Pour plus d'informations, veuillez visiter : www.polioeradication.org ou contactez : 
Sam Ajibola, WHO/AFRO,
tél. : + 47 241 39378, 
courriel : ajibolas@afro.who.int

Gaelle Bausson, UNICEF West and Central Africa,
Mobile : + 221 77 450 58 16, 
courriel : gbausson@unicef.org

Christian Moen, UNICEF Media, New York,
tél. : + 1 212 326 7516, 
courriel : cmoen@unicef.org


 

 

 

Recherche