Centre de presse

Note d'actualité

Les adolescentes sont une promesse, souligne l'UNICEF à l'occasion de la Journée internationale de la femme

GENÈVE, 8 mars 2011 - À l'occasion du 100e anniversaire de la Journée internationale de la femme, l'UNICEF attire l'attention sur les 515 millions d'adolescentes dans le monde en développement qui peuvent participer à la prospérité de leur famille, de leur communauté et de leur pays grâce à l'éducation et au développement de leurs compétences.

L'enseignement secondaire est essentiel au développement des filles, leur autonomie et leur protection. Il contribue à leur plus grande participation à la vie civique et les aide à combattre la violence, le harcèlement sexuel et le trafic humain.

Il est également prouvé qu'étendre l'éducation aux adolescentes fait baisser la mortalité infantile, retarde l'âge du mariage, réduit l'incidence des violences familiales, fait baisser les taux de fécondité et améliore la nutrition des enfants. C'est également la meilleure protection contre le VIH et le SIDA - auxquels les adolescentes sont particulièrement exposées. 

Dans le monde, plus de 60 pour cent des jeunes gens vivant avec le VIH sont des femmes, et en Afrique sub-Saharienne, ce chiffre grimpe à près de 70 pour cent.

Aujourd'hui, presque 71 millions d'adolescents ne sont pas scolarisés, dont plus de la moitié de filles. La plupart des filles non scolarisées sont pauvres et vivent dans les pays les moins développés.

En rendant l'école obligatoire au niveau secondaire, les gouvernements donnent aux familles une motivation supplémentaire pour permettre à leurs enfants d'achever le cycle primaire.

Les frais de scolarité sont souvent prohibitifs pour les familles pauvres, et leur abolition à l'école primaire et secondaire, permettrait à un plus grand nombre d'enfants de pouvoir continuer à apprendre.

Des efforts supplémentaires doivent être fait pour atteindre les adolescents les plus marginalisés ; des jeunes exposés aux discriminations en raison de leur sexe, de leur appartenance ethnique, de leur situation économique ou de leurs capacités physiques. Ces adolescents et leurs familles ne peuvent pas avoir accès à l'école en raison de cette stigmatisation sociale.

Les adolescentes détiennent la clé pour faire de la deuxième décennie de leur vie une période d'opportunités. Elles méritent un accès égal à l'éducation et à la formation.

À propos de l'UNICEF  :
L'UNICEF est à pied d'oeuvre dans plus de 150 pays et territoires pour aider les enfants à survivre et à s'épanouir, de leur plus jeune âge jusqu'à la fin de l'adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l'UNICEF soutient la santé et la nutrition des enfants, l'accès à de l'eau potable et à des moyens d'assainissement, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles et la protection des enfants contre la violence, l'exploitation sous toutes ses formes et le SIDA. L'UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de particuliers, d'entreprises, de fondations et de gouvernements. Pour en savoir plus sur l'UNICEF et son travail : http://www.unicef.org/french/

Pour de plus amples informations :
Marixie Mercado, UNICEF Genève,
tél : +41 22 909 5716,
courriel :mmercado@unicef.org


 

 

 

UNGEI

Site de l'Initiative des Nations unies pour l'éducation des filles
Recherche