Centre de presse

Communiqué de presse

L’UNICEF lance un appel de 1,4 milliard de dollars pour répondre aux crises les plus extrêmes

GENÈVE, 7 mars 2011 – L'UNICEF publie aujourd’hui son rapport « Action humanitaire pour les enfants 2011 », en demandant 1,4 milliard de dollars É.-U. dans le cadre de l’appel qu’il lance chaque année aux donateurs pour aider les enfants et les femmes victimes de crises. L’appel de cette année met l’accent sur 32 pays et souligne que le renforcement de la résilience des communautés revêt une importance croissante.

« En investissant dans les enfants et en renforçant la résilience des pays et des communautés en situation fragile, non seulement on accélère leur relèvement mais on les aide aussi à anticiper les risques d’une catastrophe et à en atténuer l’impact quand elle se produit », a déclaré la Directrice générale de l’UNICEF Hilde F. Johnson.

Le monde a été témoin d’énormes crises humanitaires en 2010 : au Pakistan, les inondations ont submergé un cinquième du pays; le tremblement de terre en Haïti a fait plus de 200 000 morts et déplacé des millions de personnes; et dans tout le Sahel, la sécheresse et le manque de nourriture font planer sur des centaines de milliers d'enfants la menace de la malnutrition aiguë sévère.

Ces situations de crise font les gros titres mais il y en beaucoup d’autres qui, pour être moins médiatisées, n’en affectent pas moins de nombreux enfants et familles.

Partout dans le monde, la sécheresse, la famine, les conflits violents et le déplacement à long terme sont le lot quotidien de millions de personnes. Ces crises humanitaires ont des conséquences désastreuses pour les enfants, souvent victimes du recrutement dans des forces armées par exemple, ou de violences sexuelles, ou encore du manque de services de base comme l'eau, la santé et l'éducation.

L'ampleur sans précédent des catastrophes en Haïti et au Pakistan en 2010 a déclenché une riposte exceptionnelle de tous les organismes et partenaires humanitaires. D’un autre côté cependant, ces catastrophes ont également souligné la nécessité de renforcer la préparation aux catastrophes et la réduction des risques dans les communautés qui sont frappées à de multiples reprises par des crises. En offrant aux communautés vulnérables les compétences nécessaires pour faire face aux risques et y résister, on renforce un secteur important de l’action humanitaire, un secteur à l’amélioration duquel l’UNICEF est profondément attaché.

En 2010, par exemple, l'UNICEF a révisé ses Principaux engagements pour les enfants dans l'action humanitaire pour défendre les droits des enfants et des femmes dans les crises. D’importantes modifications apportées à la politique humanitaire de l'institution permettent désormais de mettre davantage l'accent sur les préparatifs à organiser avant le déclenchement d’une crise, en renforçant le lien entre l'action humanitaire et le développement, et en soulignant l'importance de la réduction des risques de catastrophe.

Le rapport de l’UNICEF Action humanitaire pour les enfants 2011 présente des crises qui nécessitent un soutien exceptionnel. Il indique les endroits où une intervention s’impose d’urgence pour sauver des vies, protéger les enfants contre les pires formes de violences et les sévices et assurer l'accès aux services de base, tels que l'eau et l'assainissement, la santé, la nutrition et l'éducation.

« Après une année de catastrophes naturelles dévastatrices et de tragédies, il n'a jamais été plus opportun de renforcer la résilience des personnes et des communautés qui se retrouvent régulièrement en situation dangereuse », a déclaré Hilde F. Johnson.

La priorité a été accordée aux 32 pays concernés par cet appel sur la base de l’ampleur de la crise, la gravité de son impact sur les enfants et les femmes, la nature chronique ou prolongée de la crise, et la possibilité de parvenir à sauver des vies et à obtenir des résultats durables.


###

À propos de l'UNICEF
L’UNICEF est à pied d’oeuvre dans plus de 150 pays et territoires pour aider les enfants à survivre et à s’épanouir, de leur plus jeune âge jusqu’à la fin de l’adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l’UNICEF soutient la santé et la nutrition des enfants, l’accès à de l’eau potable et à des moyens d’assainissement, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles et la protection des enfants contre la violence, l’exploitation sous toutes ses formes et le SIDA. L’UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de particuliers, d’entreprises, de fondations et de gouvernements. Pour en savoir plus sur l'UNICEF et son travail : www.unicef.org/french

Pour de plus amples informations :

Marixie Mercado, UNICEF Genève,
tél. : + 41 79 756 7703,
courriel : mmercado@unicef.org

Chris Tidey, UNICEF Genève,
tél. : + 41 22 909 5715, Mobile + 41 79 204 2345,
courriel : ctidey@unicef.org


 

 

 

Recherche