Centre de presse

Communiqué de presse

La Chambre des Conseillers, l’ONDE et l’UNICEF signent un partenariat pour la promotion des droits de l’enfant au Maroc

RABAT, 23 novembre 2010 - En célébration de la Journée mondiale de l’enfant, la Chambre des conseillers, l’Observatoire nationale des droits de l’enfant (ONDE) et l’UNICEF ont signé hier  une Convention de partenariat entre les trois institutions. Étalée sur trois ans, la Convention prévoit des actions concrètes pour contribuer à la réalisation d’un « Maroc digne de ses enfants ».

Unis pour les enfants. C’est le message principal que la Chambre des conseillers, l’ONDE et l’UNICEF transmettent  à travers la signature hier à Rabat au siège de la Chambre des conseillers d’une Convention de partenariat étalée sur trois années. Un partenariat scellé aussi pour célébrer le 21ème anniversaire de la Convention relative aux droits de l’enfant (CDE) fêté le 20 novembre, Journée mondiale de l’enfant.

A quatre ans seulement de la date butoir pour un « Maroc digne de ses enfants » en 2015, les trois institutions unissent leurs efforts et synergies pour contribuer à l’atteinte de cet objectif sur lequel s’est engagée la société marocaine. Aujourd’hui, de part le monde, les parlements jouent un rôle d’envergure dans la création d’un environnement  juridique favorisant la réalisation des droits de l’enfant. Au Maroc, la législation nationale a connu d’importantes mises à niveau depuis la ratification en 1993 de la Convention relative aux droits de l’enfant à l’instar de l’harmonisation du Code de procédure pénale avec la CDE, l’adoption du Code du travail qui a élevé l’âge légal du travail de 12 ans à 15 ans, l’adoption du Code de la famille et de la réforme de la loi sur la nationalité qui permet à la mère de transmettre la nationalité à ses enfants nés d’un père étranger.

Néanmoins, d’importants chantiers nécessitent un suivi régulier de la situation de l’enfant et l’adaptation de la législation pour tenir compte des ses évolutions. « Aujourd’hui, les acteurs dans le domaine disposent d’une feuille de route claire en la matière. En effet, le Plan d’action national pour l’enfance qui couvre la période 2006 – 2015 et dont le terme coïncide aussi avec l’année fixée pour l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) nous offre une immense opportunité pour harmoniser nos interventions et créer le plus de synergies entre elles. La mission de l’ONDE en tant qu’observatoire est justement de faire un suivi régulier de la situation des enfants au Maroc et de mobiliser les acteurs concernés pour prendre les dispositions nécessaires pour que tous les droits de tous les enfants soient respectés, » souligne Said Raji, Directeur exécutif de l’ONDE.

De son côté, Aloys Kamuragiye, représentant de l’UNICEF au Maroc estime que « le partenariat signé entre les trois institutions revêt un caractère hautement stratégique dans la mesure où il permet d’unir les efforts des trois institutions dont l’action est complémentaire pour l’analyse de la situation des enfants au Maroc, son suivi et le plaidoyer pour une satisfaction régulière des droits des enfants, particulièrement les plus marginalisés et les plus vulnérables. »

Plus concrètement, à travers cette Convention, l’UNICEF apportera son appui pour le partage des expériences internationales en matière de coopération avec les institutions législatives et mobilisera des expertises internationales en la matière. Il facilitera aussi les actions de renforcement de capacités sur des aspects particuliers relatifs aux droits de l’enfant. La Chambre des conseillers réalisera, entre autres, des actions de sensibilisation et de mobilisation sociale sur des thématiques conjointement arrêtées, prenant en considération le statut des conseillers en tant que leaders locaux au niveau de leurs circonscriptions respectives permettant ainsi à ces derniers un meilleur suivi des questions au niveau local. Aussi, la Chambre s’appropriera-t-elle les différentes actions à entreprendre pour lever les dysfonctionnements qui seront identifiés sur la base des recherches et analyses qui seront menées par l’ONDE sur la situation de l’enfant au Maroc.


Pour plus d'informations, merci de contacter : 
Aniss MAGHRI, Médias UNICEF Maroc,
Spécialiste en communication, 
tél. : + 212 661 489 493
courriel : amaghri@unicef.org


 

 

 

Recherche