Centre de presse

Communiqué de presse

L’UNICEF intensifie sa réponse d’urgence au choléra en Haïti

Port-au-Prince/Genève, 16 novembre 2010- L’UNICEF mobilise toute son équipe et toutes ses ressources dans le but de contenir l’expansion de l’épidémie en Haïti. L’organisation prévient également qu’aujourd’hui avec 50 pour cent de la population âgée de moins de 18 ans, une grande quantité d’enfants est affectée.

« Nous travaillons en proximité avec les communautés et nos partenaires pour contenir les dernières expansions du choléra. Notre plus grande peur est que la maladie ne se répande à travers les zones du pays qui sont rurales et reculées, les quartiers défavorisés de Port-au-Prince, les camps de déplacés ainsi que dans les écoles et les centres résidentiels où il sera difficile de la combattre, » a déclaré Françoise Gruloos-Ackermans, représentante de l’UNICEF en Haïti.

Dès le début, l’UNICEF a été consciente des besoins des communautés rurales et a déployé en urgence des équipes dans ces endroits afin d’intervenir. L’objectif de l’UNICEF est d’atteindre les enfants vivant dans les régions reculées et dans les quartiers surpeuplés de Port-au-Prince.

« Nous renforçons nos opérations avec notre personnel et toutes nos ressources. Ceci en mobilisant nos partenaires et en réajustant les stocks que nous avons prépositionés pour répondre à l’urgence et nous assurer que nous couvrons tout le pays dans la mesure du possible, » a ajouté Françoise Gruloos-Ackermans.

À date, 56 901 cas ont été rapportés pour 1344 décès, avec un taux de mortalité de 4 pour cent. Huit des dixdépartements du pays ont été touchés.

Depuis l’apparition de l’épidémie de choléra, l’UNICEF a distribué des millions de tablettes aquatabs pour la purification de l’eau, des milliers de barres de savon, plusieurs tonnes de produits chlorés pour assainir le système d’adduction d’eau dans la capitale et dans d’autres endroits du pays. Les hôpitaux et les centres de santé, à Port-au-Prince, ont reçu de l’eau potable et des produits pour l’assainissement ainsi qu’un kit de santé contenant des produits chlorés et également des latrines portables.

L’UNICEF a assisté l’Organisation panaméricaine de la Santé/Organisation mondiale de la Santé (OPS/OMS) et certaines ONG dans l’installation des Centres de traitement du choléra (CTC) dans la capitale et dans les zones rurales. Des milliers d’enfants et de parents ont accès aux messages de promotion de l’hygiène incluant la campagne de sensibilisation à travers les radios et par voie d'affiches.

L’UNICEF travaille de concert avec le gouvernement et les agences de l’ONU, dont le Programme alimentaire mondial (PAM), pour atteindre 5000 écoles par la promotion de l’hygiène, la distribution de savons, l’accès à l’eau potable ainsi que l’entretien et l’amélioration de l’hygiène. De plus, l’UNICEF forme des professeurs à la promotion de l’hygiène pour toucher les 22 000 écoles du pays.

Pour plus d'information :

Jean Jacques Simon, Chef de la Communication, UNICEF Haïti
courriel : jsimon@unicef.org


 

 

 

Recherche