Centre de presse

Communiqué de presse

Pour faire du lavage des mains une priorité quotidienne, les partenaires de la Journée mondiale du lavage des mains et des millions d’autres se mobilisent partout dans le monde

Se savonner les mains peut sauver des millions de vies

New York/Genève, le 15 octobre 2010 - Pour la troisième Journée mondiale du lavage des mains, plus de 200 millions d’écoliers, de parents, d’enseignants, de célébrités et de responsables gouvernementaux vont se savonner les mains aux quatre coins du globe. Mais leur objectif va au-delà du simple fait d’avoir des mains propres.

Cette année, le thème de la Journée  – plus qu’un jour seulement – a été choisi pour faire de ce geste tout simple, qui peut sauver des vies, une habitude régulière qui perdurera bien après le coucher du soleil le 15 octobre.

Les partenaires de la Journée mondiale du lavage des mains encouragent cette modification du comportement non seulement en organisant des activités dans plus de 80 pays pour sensibiliser les populations aux bienfaits d’une telle pratique, mais aussi en s’assurant que les écoles et les communautés bénéficient de l’appui dont elles ont besoin pour en faire une habitude routinière. C’est pour cela que le Partenariat public-privé pour le lavage des mains au savon (PPPLM) propose de nouveaux outils qui aideront les pays en développement à en faire non plus un geste quotidien distrait mais une habitude positive.

Chaque année, les maladies diarrhéiques et les infections respiratoires aiguës provoquent la mort de plus de 3,5 millions d’enfants de moins de cinq ans. Se laver les mains à l’eau et au savon, surtout à des moments critiques – après avoir été aux toilettes ou avant de toucher à la nourriture – aide à réduire de plus de 40 pour cent l’incidence des maladies diarrhéiques. Et pourtant, ce geste simple n’est pas fait d’office.

La Journée mondiale du lavage des mains met en lumière l’importance du lavage des mains à l’eau et au savon, l’une des interventions sanitaires les plus efficaces et les plus économiques qui soient. Aujourd’hui, ce message circule dans les cours de récréation, les salles de classe, les centres communautaires, les espaces publics et sur les ondes. Citons, parmi les activités prévues pour cette manifestation :

  • un défilé du lavage des mains au Sri Lanka, avec des écoliers et divers responsables ;
  • des démonstrations de savonnage des mains au Vietnam, au Laos et en Syrie ;
  • des concours d’élèves en Éthiopie, avec le lancement d’une campagne médiatique ciblant les écoles, les institutions sanitaires et les associations de jeunes ou de femmes ;
  • des spots publicitaires à la radio et à la télévision en Guinée, pour présenter  au public la bonne façon de se laver les mains ;
  • l’installation de robinets sur des citernes à eau aux Fidji, dans le cadre d’une campagne nationale visant à faciliter le lavage des mains ;
  • le Président du Haut conseil des collectivités locales au Mali inaugurera les manifestations nationales de la Journée mondiale en présence d’Habib Koïté, musicien de réputation internationale et ambassadeur de l’UNICEF ;
  • le Venezuela lancera une campagne nationale « Enquête dans cent écoles » pour donner un coup de projecteur sur la situation et les pratiques hygiéniques dans les écoles.

Cette enquête dans cent écoles est l’un des nouveaux outils inaugurés dans le cadre de la Troisième Journée mondiale du lavage des mains. Le questionnaire peut donner un aperçu des conditions d’hygiène dans les écoles et servir à mieux cibler les ressources. Les autres outils lancés cette année comprennent une boîte à outils pour le suivi et la brochure « Plus qu’une seule journée », qui explique ce qu’on peut faire pour promouvoir le lavage des mains au savon tout au long de l’année. On trouvera ces outils, et d’autres, sur le site Internet de la Journée mondiale du lavage des mains à l’adresse suivante : http://www.globalhandwashingday.org

Le Partenariat public-privé mondial pour le lavage des mains au savon est une coalition internationale de parties prenantes qui insistent sur l’importance du lavage des mains et de la santé de l’enfant. Établi en 2001, il a pour ambition de donner aux familles, aux écoles et aux communautés des pays en développement le pouvoir de prévenir la diarrhée et les infections respiratoires par la promotion et la pratique universelle du lavage des mains au savon à des moments critiques.

Parmi les 14 acteurs internationaux de la coalition, citons l’Academy for Educational Development, les Centers for Disease Control and Prevention, Colgate-Palmolive, l’International Centre for Diarrhoeal Disease Research, l’école de santé publique de Johns Hopkins University, la London School of Hygiene & Tropical Medicine, Procter & Gamble, le Programme pour l’eau et l’assainissement, The Water Supply and Sanitation Collaborative Council, la Banque mondiale, UNICEF, Unilever, USAID et WaterAid.

Pour en savoir plus : http://www.globalhandwashingday.org

À l’attention des organismes de l’audio-visuel : des images non montées sur le lavage des mains et des messages d’utilité publique sont disponibles à l’adresse suivante : https://weshare.unicef.org/OrderPickup.html?key=S9861dd36-b338-43c0-911c-1fe8b29a9351

http://www.thenewsmarket.com/Releases/StoryDetailPage.aspx?GUID=39542274-3a3d-4fa8-ae0d-befde65085ea&alertid=d81c9e40-f3f5-4a9c-b278-e74cb5e5ebab&bhcp=1

Retrouvez-nous sur Facebook : http://www.facebook.com/globalhandwashingday

###

À propos de l’UNICEF
L’UNICEF est à pied d’oeuvre dans plus de 150 pays et territoires pour aider les enfants à survivre et à s’épanouir, de leur plus jeune âge jusqu’à la fin de l’adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l’UNICEF soutient la santé et la nutrition des enfants, l’accès à de l’eau potable et à des moyens d’assainissement, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles et la protection des enfants contre la violence, l’exploitation sous toutes ses formes et le SIDA. L’UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de particuliers, d’entreprises, de fondations et de gouvernements. Pour en savoir plus sur l'UNICEF et son travail : http://www.unicef.org

Pour de plus amples informations :
Emily Meehan, UNICEF Média, New York,
tél. : + 1 212 326-7224,
courriel : emeehan@unicef.org

Katie Carroll, Partenariat public-privé pour le lavage des mains,
tél. : + 1 202 884-8551,
courriel : kcarroll@aed.org

Dave Trouba, Water Supply &  Sanitation Collaborative Council (WSSCC), Genève,
tél. : + 41 22 560 81 78,
courriel : david.trouba@wsscc.org


 

 

 

Recherche