Centre de presse

Note d'actualité

Le taux de mortalité de l’enfant a baissé d’un tiers depuis 1990

New York, 17 septembre 2010 – Les dernières estimations sur la mortalité des moins de cinq ans ont été publiées aujourd’hui par l’UNICEF. Elles mettent en évidence une baisse continue du nombre d’enfants qui meurent avant d’avoir cinq ans.

D’après ces estimations, le nombre total de décès des moins de cinq ans dans le monde a diminué entre 1990 et 2009, passant de&nbp;12,4 à 8,1 millions par an. Le taux de mortalité global des moins de cinq ans a baissé d’un tiers sur cette période, passant de 89 décès pour 1000 naissances vivantes à 60 en 2009.

La bonne nouvelle, c’est que ces estimations suggèrent que 12 000 enfants de moins meurent chaque jour dans le monde par rapport à 1990.

Néanmoins, la tragédie des décès d’enfants évitables persiste. Environ 22 000 décès d’enfants de moins de cinq ans sont toujours constatés chaque jour, dont environ 70 pour cent surviennent dans la première année de vie de l’enfant.

La mortalité des moins de cinq ans est de plus en plus concentrée au sein de quelques pays. Environ la moitié des décès des moins de cinq ans dans le monde sont survenus dans seulement cinq pays en 2009 : l’Inde, le Nigéria, la République démocratique du Congo, le Pakistan et la Chine.

Les taux les plus élevés de mortalité infantile se trouvent toujours en Afrique subsaharienne, où 1 enfant sur 8 décède avant son cinquième anniversaire, soit près de 20 fois la moyenne des régions développées (1 sur 167). L’Asie du Sud détient le deuxième taux le plus élevé, avec environ 1 enfant sur 14 qui meurt avant son cinquième anniversaire.

Bien que le rythme de la baisse du taux de mortalité des moins de cinq ans se soit accéléré entre 2000 et 2009 par rapport à la décennie précédente, les décès des moins de cinq ans ne diminuent encore pas assez vite (en particulier en Afrique subsaharienne, en Asie du Sud et en Océanie) pour atteindre la cible de l’Objectif du Millénaire pour le développement (une baisse des deux tiers entre 1990 et 2015).

Les dernières estimations ont été publiées dans le rapport 2010 Levels & Trends in Child Mortality, (Niveaux et tendances de la mortalité de l’enfant) publié par le Groupe interinstitutions des Nations Unies pour l’estimation relative à la mortalité des enfants (IGME), ainsi que dans un commentaire spécial du Lancet.

Ces estimations sont le fruit du travail d’un certain nombre d’organisations des Nations Unies formant le Groupe interinstitutions pour l’estimation relative à la mortalité des enfants, et sont développées sous la supervision et avec les conseils d’experts indépendants d’établissements universitaires.

###

À propos de l’IGME

L’IGME a été formé en 2004 afin de partager les données sur la mortalité de l’enfant, d’harmoniser les estimations au sein du système des Nations Unies, d’améliorer les méthodes d’estimation de la mortalité de l’enfant et de fournir des estimations cohérentes sur la mortalité de l’enfant à travers le monde pour suivre l’évolution vers les Objectifs du Millénaire pour le développement. L’IGME, dirigé par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance et l’Organisation mondiale de la Santé, compte aussi la Banque mondiale ainsi que la Division de la population du Département des affaires économiques et sociales comme membres à part entière.

Le groupe consultatif technique indépendant de l’IGME, qui comprend des spécialistes éminents et des experts indépendants en démographie, fournit des orientations techniques pour les méthodes d’estimation, les questions techniques, les stratégies d’analyse et d’évaluation de la qualité des données.

Les estimations de l’IGME sur la mortalité de l’enfant sont mises à jour annuellement après examen des données nouvellement disponibles et évaluation de la qualité des données. Ce rapport contient les estimations les plus récentes de l’IGME sur la mortalité de l’enfant à l’échelle nationale, régionale et globale. Les estimations par pays et les données utilisées pour les obtenir sont disponibles sur la base de données relative à la mortalité de l’enfant de l’IGME : CME Info (www.childmortality.org).

À propos de l’UNICEF

L'UNICEF est sur le terrain dans plus de 150 pays et territoires pour aider les enfants à survivre et à s'épanouir, de leur plus jeune âge jusqu'à la fin de l'adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l'UNICEF soutient la santé et la nutrition des enfants, l'accès à l'eau potable et à des moyens d'assainissement, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles, ainsi que la protection des enfants contre la violence, l'exploitation et le SIDA. L'UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de particuliers, d'entreprises, de fondations et de gouvernements. Pour davantage d'informations sur l'UNICEF et son travail, consultez notre site : www.unicef.org

Pour plus d’informations, veuillez contacter :
Christian Moen, UNICEF Médias, New York,
tél : +1-212-326-7516,
courriel : cmoen@unicef.org


 

 

 

Liens

Rapport: Niveaux & tendances de la mortalité infantile 
(PDF en anglais)

Le lien externe qui suit s'ouvre dans une nouvelle fenêtre avec un accès à une version PDF (en haut à gauche)
Commentaires UNICEF  publiés dans  The Lancet

Recherche