Centre de presse

Note aux médias

Conférence régionale pour mettre fin au recrutement et à l’utilisation des enfants par les forces et groupes armés : une contribution à la paix, à la justice et au développement

QUI : 
Son Excellence Idriss Deby Itno, Président du Tchad

La Ministre des Affaires sociales, Tchad, Mme Ngambatina Odjimbeye Soukate

Le Défenseur des enfants affectés par la guerre pour l’UNICEF, ex-enfant soldat au Sierra Leone et écrivain « best seller », Ishmael Beah

L'Artiste international de rap/hip hop et ex-enfant soldat au Soudan, Emmanuel Jal

QUOI : 
Conférence organisée par le Gouvernement du Tchad en partenariat avec l’UNICEF pour obtenir l’engagement des pays afin de mettre fin au recrutement des enfants soldats et de s’engager dans la mise en place de programmes pour la réinsertion sociale qui contribuent à la stabilité et à la paix en Afrique Centrale. Les principaux pays participants à la conférence sont : le Tchad, la République Centrafricaine, le Cameroun, le Soudan, le Nigeria et le Niger. C’est aussi l’occasion pour les ex-enfants soldats du Liberia et de la République Démocratique du Congo de faire des témoignages. La conférence va se conclure par la Déclaration de N’Djamena.
La Déclaration va amener les gouvernements à s’engager à mettre fin au recrutement des enfants dans les forces et groupes armés,  et à créer de meilleures opportunités pour l’éducation et l’emploi de ces ex-enfants soldats..

OŪ :

  1. L’ouverture de la Conférence aura lieu au Ministère des Affaires Etrangères, à N’Djamena, le 7 Juin 2010 – 10h00 à 12h00
  2. Activités de plaidoyer, concert de musique par des artistes locaux et régionaux ; 8 Juin 2010 – 17h00 à 21h00
  3. Cérémonie de fermeture, Hotel Kempinski, N’Djamena, 9 Juin 2010 – 11h00  à 12h00
  4. Conférence  de Presse, Hotel Kempinski, N’Djamena, 9 Juin 2010 – 15h00 à 16h00

QUAND :
 7 - 9 Juin 2010

POURQUOI :
Le Tchad, La République Centrafricaine, le Nigeria et le Soudan sont en train de connaitre des moments de conflits armés qui ont des répercussions au delà de leur frontières. Des cas de  manipulation, d’abus et d’exploitation des enfants par les groupes armés et par d’autres réseaux dans ces pays ont été rapportés. Cette situation est aggravée par la pauvreté.

Les Résolutions 1612 et 1882 du Conseil de Sécurité des NU demandent de mettre fin au recrutement et à l’utilisation des enfants par les forces et groupes armés. Le conflit dans la région du Darfour au Soudan et les troubles dans les autres régions ont eu pour conséquence la prolifération, des armes légères, des crimes organisés et des engins non explosés. Périodiquement, le Nigéria fait face à des violences sectaires avec de sérieuses conséquences sur les droits des enfants. L’afflux des réfugiés  venant des pays voisins et le mouvement des personnes déplacées à cause des conflits ont aussi entrainés de sérieux défis pour la protection des enfants. Tous ces pays sont séparés par des frontières vastes et poreuses, difficiles à contrôler et propices au recrutement forcé ou négocié, à l’exploitation et à l’abus des enfants vulnérables. Le manque d’accès à l’éducation et aux opportunités de survie augmente les risques pour les enfants qui vivent au niveau des frontières.

La Conférence suit l’annonce du 25 Mai 2010 d’une campagne de deux ans sur la ratification universelle du Protocole Optionnel, pour la Convention sur les Droits de l’Enfant, et sur la protection des enfants dans les conflits armés.

Attn: pour la diffusion: Images vidéos, B-roll et photographes de meilleures qualités seront disponibles sur : www.thenewsmarket.com/unicef

Pour plus d’informations et des demandes d’interviews, veuillez contacter :
Marie Claire Yaya, Médias UNICEF , Tchad,
tél. : +235 66 23481

Hector Calderon, Médias UNICEF , Tchad,
tél. : +235 634 12 450

Salma Zulfiqar, Médias UNICEF , Tchad,
tél. : +235 6620 2957

Gaelle Bausson, Médias UNICEF, Afrique de l'Ouest et du Centre,
tél. : + 221 338 69 56 42


 

 

 

Recherche