Centre de presse

Déclaration

Lettre de la Directrice générale au personnel

NEW YORK, 23 décembre 2009 - C’est le Coeur lourd que je vous écris pour vous dire qu’hier j’ai informé le Secrétaire général que je ne souhaitais pas prolonger pour un deuxième terme mon mandat de Directrice générale de l'UNICEF, à l’issue du terme actuel à la fin du mois d’avril 2010.

Je quitterai l’UNICEF en sachant qu’ensemble nous avons construit une organisation plus forte, fixée sur les résultats, qui fait effectivement avancer la cause des enfants dans le monde. Ce témoignage durable au personnel dévoué, travailleur, est tout simplement l’occasion de dire combien mon travail de Directrice générale a été l'expérience personnelle et professionnelle la plus utile de ma vie.

Ma passion pour la mission de l'UNICEF restera en moi pour toujours et je continuerai à me prononcer en faveur de nos causes. Ensemble, nous avons travaillé pour parvenir à des résultats pour les enfants, en nous concentrant sur les tâches qui permettent de concrétiser leurs droits et  sur les progrès pour l'accomplissement des Objectifs du Millénaire pour le développement. Nous avons aussi mis un coup de  projecteur sur les questions concernant les femmes et les enfants, pour faire comprendre  que ce sont  les enfants d'aujourd'hui qui demain hériteront de notre monde.

Ces cinq dernières années, j’ai voyage dans près de 70 pays, j’ai vu comment l’UNICEF et ses partenaires améliorent, mais aussi sauvent des vies. J'ai été témoin des privations causées par la maladie, les conflits et les catastrophes naturelles qui sont des rappels constants qu'il faut faire plus. Le fait que tant d'enfants continuent de perdre la vie inutilement, qu’ils ont un accès insuffisant aux soins de santé primaire préventifs et qu’ils ne peuvent pas suivre un enseignement de qualité est inacceptable. Le fait que les filles et les femmes continuent d'être victimes de viols, d'abus et de trafic est intolérable. Et le fait que les enfants sont  les  premières victimes des désastres humanitaires, du changement climatique et d’une nutrition inadéquate démontrent que le monde doit se concentrer sur sa responsabilité collective envers les générations futures.

My sincere thanks to the entire UNICEF staff and all of our partners around the globe whose hard work and dedication are helping save, protect and improve the lives of children. I have the greatest admiration for all that you do. 

I am confident that the next Executive Director will advance UNICEF priorities with the same vigor and with the continued support of the committed staff and partners of UNICEF.  In the coming months, I look forward to working together with all of you to ensure a smooth, productive transition to my successor.

Sincerely,
 
Ann M. Veneman


 

 

 

Recherche