Centre de presse

Déclaration

Déclaration de la Directrice générale de l’UNICEF Ann M. Veneman concernant la résolution 1888 du Conseil de sécurité sur les violences sexuelles dans les conflits

NEW YORK, 30 septembre 2009 – L’UNICEF se réjouit de l’adoption aujourd’hui par le Conseil de sécurité des Nations Unies d’une résolution qui demande que les enfants et des femmes pris dans les guerres et les conflits bénéficient d’une protection renforcée contre les actes de violence sexuelle.

La violence sexuelle constitue une violation atroce des droits de l'homme et une arme de guerre méprisable utilisée contre les femmes et les enfants. Il est impératif de mettre fin à l’impunité des auteurs de ces actes. La résolution d’aujourd’hui établit des mécanismes qui devraient contribuer à mettre fin à l’impunité.

Cette nouvelle résolution vient en complément de la résolution 1820, adoptée en juin 2008 et qui reconnaissait, pour la première fois, le danger que la violence sexuelle représente pour la paix et la sécurité internationales.

La Résolution 1888 est une nouvelle étape importante, qui insufflera un nouvel élan aux efforts que la communauté internationale déploie pour éliminer la violence sexuelle, pour veiller à ce que la violence sexuelle soit prise en considération lors des négociations de paix placées sous l’égide des Nations Unies et pour renforcer le respect du principe de responsabilité grâce aux nouveaux mécanismes de communication de l’information qu’elle met en place.

Pour de plus amples informations :
Christopher de Bono, UNICEF NY
Tél: + 1 212 303 7984;
Courriel: cdebono@unicef.org


 

 

 

 Envoyez cet article

 Version imprimable

Recherche