Centre de presse

Déclaration

Ann M. Veneman, Directrice générale de l’UNICEF, à l’occasion de la Journée humanitaire mondiale

New York, 19 août 2009 – « À l’occasion de la première Journée humanitaire mondiale, nous exprimons le témoignage de toute notre considération et de notre plus profond respect à tous ceux qui, avec désintéressement, consacrent leur vie à l’action humanitaire en faveur des personnes les plus vulnérables du monde.

« Du Soudan au Zimbabwe, de la République démocratique du Congo à la Somalie, les travailleurs humanitaires font preuve d’un courage et d’un dévouement exceptionnels afin de venir en aide à ceux qui se trouvent pris au milieu d’un conflit ou victimes de la violence.

« Aujourd’hui, nous marquons aussi un temps de réflexion en souvenir de ceux qui ont consenti l’ultime sacrifice. Il y a six ans, le 19 août, vingt-deux personnes ont été tuées lors d’un attentat contre le quartier général des Nations Unies à Bagdad, y compris celui qui était alors le Représentant spécial des Nations Unies, Sergio Vieira de Mello. Le Coordonnateur du programme de l’UNICEF en Irak, Chris Klein Beekman, figurait parmi les victimes. Il était âgé de 32 ans. Cette année, au mois de juin, le Chef de l’éducation de l’UNICEF au Pakistan a été tué lors d’un attentat à la voiture piégée au Pearl Hotel, à Peshawar. Perseveranda So était de nationalité Philippine. Elle avait 52 ans.

« On constate une tendance préoccupante à l’augmentation des incidents touchant à la sécurité des travailleurs humanitaires. Au cours des dix dernières années, plus de 700 travailleurs humanitaires ont donné leur vie en luttant pour venir en aide aux plus nécessiteux dans des contextes qui sont parmi les plus hostiles au monde. Des milliers d’autres ont subi des attentats à la bombe, été l’objet d’enlèvements, d’agressions, de détournements, de vols à main armée et de viols.

« Assurer la sécurité du personnel constitue la première des priorités. Lui permettre d’accomplir sa tâche constitue un défi et une responsabilité pour tous. Il est inacceptable et non négociable de ne pas parvenir à préserver un espace humanitaire permettant de sauver des vies. Cette journée est un témoignage en faveur de tous ceux qui servent inlassablement les principes de l’action humanitaire. »

Pour de plus amples informations :
Patrick McCormick, UNICEF New York
Tél. : + 1 212 326 7426
Courriel : pmccormick@unicef.org


 

 

 

Recherche