Centre de presse

Note d'actualité

UNICEF : malnutrition alarmante chez les enfants du sud de la RCA

Les taux de malnutrition dépassent les seuils d'urgence alors que les financements diminuent

BANGUI, RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE, 11 août 2009 –  L'UNICEF aujourd'hui s'est alarmé de voir la montée des taux de malnutrition aiguë parmi les enfants du sud de la  République centrafricaine, alors que la crise financière mondiale, le déclin de l'exploitation minière des diamants et le déplacement des populations en raison du conflit en cours, pèsent sur l'économie et par conséquent sur les plus vulnérables.

« Entre le Nord  du pays affecté par le conflit et la région Sud plus stable, on compte près de 700 000 enfants de moins de cinq ans vivant au-dessous des seuils acceptables, et beaucoup sont maintenant à la limite extérieure de la survie, » a déclaré Jeremy Hopkins, Représentant par intérim de l'UNICEF en RCA. « La situation des enfants au sud est particulièrement inquiétante, en raison de leur état nutritionnel qui se dégrade rapidement alors que dans le même temps les perspectives de financement sont  de plus en plus rares. »

L’UNICEF lance un appel aux donateurs de 1,5 million de dollars E.-U. pour : l’achat et la distribution d’aliments thérapeutiques de survie, de médicaments et autres intrants ; la conduite d’une enquête nutritive nationale et la formation d’agents de santé communautaire à la détection précoce des enfants et des dont l’état nutritionnel est compromis.

Les évaluations préliminaires conduites récemment dans trois provinces – Mambéré Kadéi, Sangha Mbaéré et Lobaye – ont révélé que 16 pour cent des enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition aiguë et 6,6 pour cent de malnutrition sévère aiguë. C’est loin au-dessus des seuils d'urgence de deux pour cent pour une malnutrition sévère aiguë et de 15 pour cent pour une malnutrition aiguë. Les enfants souffrant d’une malnutrition sévère aiguë  ont de grandes chances de mourir, comparé à des enfants bien nourris.

On estime que  16 710 enfants dans les zones surveillées sont exposés au risque de malnutrition.

Cette situation préoccupante vient s’ajouter aux taux déjà élevés de la malnutrition aiguë dans le pays ou plus d’un enfant sur dix, soit 68 000 enfants âgés de 6-59 mois, souffre de la malnutrition aiguë, et 2,3 pour cent, soit 15 500 enfants, souffrent de malnutrition sévère aiguë.

La malnutrition chronique en RCA découle de plusieurs causes : l’extrême pauvreté – plus de 6 personnes sur 10 vivent avec moins de 1,25 dollar par jour – ; le conflit en cours et l’insécurité grandissante ; et la perte de revenus dans des provinces comme le  Mambéré Kadéi où le secteur minier est affecté par le ralentissement de l'économie mondiale.

Le taux de prévalence du VIH du pays de 6.3 pour cent, est le plus élevé de l’Afrique de l’Ouest et contribue également à la précarité de la situation nutritionnelle des enfants et de leurs familles.

La malnutrition sévère aiguë est l’une des trois causes de mortalité chez les enfants de moins de cinq ans, liées à la nutrition. Les enfants sévèrement malnutris ont neuf fois plus de risques de décéder. Le nombre de morts est très élevé même parmi les malnutris légers parce beaucoup d'enfants tombent dans cette catégorie. La malnutrition peut aussi empêcher les  enfants d’atteindre leur plein potentiel physique et mental.

L’UNICEF coordonne les efforts d’une série de partenaires impliqués dans la nutrition dans les situations d’urgence, dont  le Programme alimentaire mondial (PAM), Action contre la faim, Médecins sans frontières, International Medical Corps et Medical Emergency Relief International.

« La vie de ces enfants, leur capacité à apprendre, a gagner et mener une vie productive sont sur le point d’être remis en cause  par cette crise  tragique » a déclaré Jeremy Hopkins. « Ces enfants devraient mener une vie normale, nous  devons tout essayer pour satisfaire leurs droits. »

À propos de l'UNICEF :
L'UNICEF est à pied d'oeuvre dans plus de 150 pays et territoires pour aider les enfants à survivre et à s'épanouir, de leur plus jeune âge jusqu'à la fin de l'adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l'UNICEF soutient la santé et la nutrition des enfants, l'accès à de l'eau potable et à des moyens d'assainissement, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles et la protection des enfants contre la violence, l'exploitation sous toutes ses formes et le SIDA. L'UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de particuliers, d'entreprises, de fondations et de gouvernements.

Pour de plus amples informations : 
Hyewon Lee, UNICEF République centrafricaine
Tél. : +236 75 70 63 90
Courriel : hlee@unicef.org

Martin Dawes, Bureau régional de l’UNICEF pour l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale
Tél. : +221 775 69 19 26
Courriel : mdawes@unicef.org 

 Véronique Taveau, UNICEF Genève
Tél. : +41 22 909 5716
Courriel : vtaveau@unicef.org

Kate Donovan, UNICEF New York
Tél. : +1 212 326 7452
Courriel : kdonovan@unicef.org


 

 

 

 Envoyez cet article

 Version imprimable

Recherche