Centre de presse

Communiqué de presse

La Directrice de l’UNICEF lance la première Semaine nationale de la santé de l’enfant au Nigéria

ABUJA, 31 juillet 2009 – La Directrice générale de l’UNICEF, Mme Ann M. Veneman, et le ministre nigérian de la Santé, M. Babatunde Osotimehin, ont lancé aujourd’hui la première Semaine nationale de la santé de l’enfant jamais organisée au Nigéria, du 1er au 8 août 2009.

« Le Nigéria est le pays le plus peuplé d’Afrique avec 149 millions d’habitants, dont 75 millions d’enfants », a rappelé Mme Veneman. « Malheureusement, il y a plus d’enfants qui meurent au Nigéria que dans n’importe quel autre pays d’Afrique, le plus souvent de maladies que l’on aurait pu éviter. Les semaines de santé de l’enfant ont prouvé qu’elles constituaient une stratégie très efficace pour sauver la vie d’enfants et prévenir des maladies. »

Les Semaines de la santé de l’enfant permettent la mise en place d’un ensemble d’interventions à fort impact et à faible coût en faveur de la survie de l’enfant. Au cours de la semaine, les enfants, en particulier ceux des régions rurales, se feront vacciner, prendront des médicaments vermifuges et obtiendront des moustiquaires imprégnées d’insecticide. Les mères recevront des conseils sur des pratiques familiales d’importance capitale, telles que l’allaitement au sein et l’hygiène de base.

Organisées en coopération étroite avec le gouvernement, ces Semaines nationales de la santé de l’enfant auront lieu deux fois par an.

« Au cours de la semaine de la santé de l’enfant, 30 millions d’enfants se feront vacciner, notamment contre la polio, a affirmé Mme Veneman. »Le Nigéria est l’un des quatre pays du monde où la polio reste endémique et il représente 85 pour cent de tous les cas de polio en Afrique. »

La Directrice générale de l’UNICEF a également annoncé l’allocation de plus de 5 millions de dollars à des programmes visant à sensibiliser les habitants du pays à l’importance des vaccinations contre la polio.  
 
Au cours de sa visite de 4 jours, Mme Veneman se rendra dans les États de Sokoto et Kebbi, au nord du pays, pour mettre en valeur l’importance vitale des services de santé pour les femmes et les enfants.

Bien que le Nigéria soit riche en ressources, plus de la moitié de la population vit dans la pauvreté. Le pays est également confronté à de graves disparités régionales en ce qui concerne le développement humain, le sud progressant plus que le nord. L’insécurité nutritionnelle est également un grave motif de préoccupation.

« La malnutrition est une urgence silencieuse au Nigéria, » a dit Mme Veneman. « Quelque 29 pour cent des enfants de moins de cinq ans souffrent d’insuffisance pondérale. Près de trois millions souffrent de malnutrition chronique et plus d’un million d’un retard de croissance. C’est tout simplement intolérable. »

 ###

À propos de l'UNICEF :
L'UNICEF est à pied d'oeuvre dans plus de 150 pays et territoires du monde entier pour aider les enfants à survivre et à s'épanouir, de leur plus jeune âge jusqu'à la fin de l'adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l'UNICEF soutient la santé et la nutrition des enfants, l'accès à de l'eau potable et à des moyens d'assainissement, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles et la protection des enfants contre la violence, l'exploitation sous toutes ses formes et le SIDA. L'UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de particuliers, d'entreprises, de fondations et de gouvernements.

Pour toute information supplémentaire :

Paula Fedeski, UNICEF Nigeria,
Tél. :  + 234 803 402 0879,
Courriel : pfedeski@unicef.org

Geoffrey Njoku, UNICEF Nigeria,
Tél. :  + 234 803 525 0288,
Courriel : gnjoku@unicef.org

Kate Donovan, UNICEF Media NY,
Tél. :  + 1 212 326-7452,
Courriel : kdonovan@unicef.org


 

 

 

Recherche