Centre de presse

Communiqué de presse commun

Un nouveau Rapport Machel demande des mesures urgentes pour protéger les enfants affectés par un conflit armé

NEW YORK, 16 juin 2009 – L’UNICEF et la Représentante spéciale du Secrétaire général pour les enfants et les conflits armés ont présenté aujourd’hui l’Examen stratégique décennal de l’Étude Machel, en demandant aux gouvernements, aux institutions des Nations Unies et à la société civile de redoubler d’efforts immédiatement pour protéger tous les enfants affectés par un conflit.

Le rapport souligne que la guerre viole les droits des enfants : le droit à la vie, le droit de vivre dans une famille unie, le droit à la santé et à l’éducation, le droit d’être protégé de toute violence et maltraitance et le droit de recevoir une aide humanitaire.

On estime qu’il y a dans le monde plus d’un milliard d’enfants qui vivent dans des pays ou territoires affectés par des conflits armés – près du sixième de la population mondiale totale. Sur ce total, quelque 300 millions ont moins de cinq ans. Ils souffrent des conséquences directes du conflit mais aussi des effets à long terme sur leur développement et leur bien-être. 

Compte tenu de l’évolution des conflits armés, l’impact de la guerre sur les enfants et les jeunes n’a jamais été aussi brutal. Ils sont affectés par la prolifération des armes de petit calibre et des groupes armés, par les mines terrestres et les engins non explosés, ainsi que par le terrorisme et les mesures anti-terrorisme. Ils sont recrutés comme combattants, visés lors des attentats contre les écoles et hôpitaux, victimes des bombardements aériens, ou détenus illégalement. Les filles et les garçons risquent également d’être victimes de violences sexuelles, notamment le viol, qui a été utilisé comme arme de guerre.

Les enfants qui vivent dans des pays en conflit risquent également plus de ne pouvoir aller à l’école et d’être victimes de la pauvreté, de la malnutrition, des déplacements forcés et des maladies.
Depuis l’étude sans précédent de Graça Machel sur l’impact des conflits armés sur les enfants, en 1996, la communauté internationale a obtenu plusieurs succès remarquables dans la mise en place d’un solide cadre de protection juridique et de normes internationales pour empêcher le recrutement d’enfants dans des conflits armés et assurer leur réintégration dans leurs communautés.
Lors des négociations et accords de paix, on tient dorénavant aussi plus fréquemment compte des préoccupations des enfants et il en va de même pour les mandats des missions de maintien de la paix.

« Des progrès ont été accomplis dans l’amélioration, au plan international, de la protection juridique des enfants dans les conflits armés, » a affirmé la Directrice générale de l’UNICEF Ann M. Veneman. « Les enfants que la guerre a privés de leur enfance ne devraient pas subir également la perte de leur avenir.  »

Le rapport recommande que tous les États respectent la responsabilité qui leur incombe de protéger leurs citoyens les plus jeunes en redoublant d’efforts pour développer une législation, une politique et des mesures au nom des enfants au niveau national.

« Cependant il faut en faire beaucoup plus pour mettre en oeuvre les normes internationales et les faire respecter de manière à traduire en justice les responsables et mettre fin aux graves violations des droits des enfants en temps de guerre. Chacun d’entre nous a un rôle à jouer », a dit de son côté Mme Radhika Coomaraswamy, Représentante spéciale du Secrétaire général pour les enfants et les conflits armés.

Les enfants et les jeunes ont également un rôle capital à jouer pour façonner leur propre avenir et édifier la paix. On peut leur donner les moyens de reconstruire leurs communautés et il est nécessaire de les faire participer aux programmes d’aide, de reconstruction et de relèvement, dans le cadre des efforts de transition et de réconciliation nationale.

L’Examen stratégique Machel est un instrument de plaidoyer, fruit d’un vaste processus de consultation engagé avec des gouvernements, institutions des Nations Unies, organisations non gouvernementales (ONG) et autres représentants de la société civile, notamment des jeunes.


###

À propos de l’UNICEF
L’UNICEF est à pied d’oeuvre dans plus de 150 pays et territoires du monde entier pour aider les enfants à survivre et à s’épanouir, de leur plus jeune âge jusqu’à la fin de l’adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l’UNICEF soutient la santé et la nutrition des enfants, l’accès à de l’eau potable et à des moyens d’assainissement, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles et la protection des enfants contre la violence, l’exploitation sous toutes ses formes et le SIDA. L’UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de particuliers, d’entreprises, de fondations et de gouvernements.

À propos du Bureau du Représentant spécial du Secrétaire général pour les enfants et les conflits armés
En 1996, Mme Graça Machel, nommée expert indépendant par le Secrétaire général, a soumis à l’Assemblée générale son rapport intitulé « Impact des conflits armés sur les enfants » (A/51/306). Ce rapport a entraîné la création du Bureau du Représentant spécial du Secrétaire général pour les enfants et les conflits armés. Le Représentant spécial est une autorité morale et il plaide de façon indépendante pour la protection et le bien-être des filles et des garçons touchés par les conflits armés. Pour en savoir plus sur le travail du Bureau, veuillez vous rendre sur : http://www.un.org/children/conflict/french/index.html

Pour de plus amples informations :
Laurence Gérard, Bureau du Représentant spécial du Secrétaire général pour les enfants et les conflits armés,
tél. : + 212 963 0984, courriel : gerardl@un.org
Miriam Azar, UNICEF NY, tél. : +212 824 6949,
courriel : miazar@unicef.org


 

 

 

Vidéo (en anglais)

Le reportage de la correspondante de l'UNICEF Amy Bennett sur le lancement  de l'Examen stratégique décennal de l'Étude Machel sur les enfants dans les conflits armés.
 VIDÉO haut bas

Ishmael Beah, un ancien enfant soldat,  raconte la vie des enfants dans les conflits armés.
 VIDÉO haut bas

Obtenez des vidéos de
qualité professionnelle
chez The Newsmarket

Recherche