Centre de presse

Note d'actualité

Des mesures d'urgence ont été prises dans la Corne de l'Afrique pour arrêter la recrudescence de la poliomyélite

Polio partners commend new measures by Government of Southern Sudan

NEW YORK / GENÈVE,  22 avril 2009 - Des mesures d'urgence ont été prises  par le gouvernement du Sud Soudan pour arrêter une recrudescence de la poliomyélite qui se propage dans la Corne de l'Afrique. La polio, précédemment limité au Sud Soudan et à l'ouest de l'Éthiopie, s'est  étendue cette année au Kenya, à l'Ouganda et au Nord Soudan.

Pour répondre d'urgence à la propagation de la maladie - tout en reconnaissant que l'épicentre de l'éruption de polio est le Sud Soudan - le Président du Gouvernement du Sud Soudan, Son Excellence le général Salva Kiir Mayardit, a lancé un « Plan d'action présidentiel pour l'éradication de la Polio au Sud Soudan », et formé un Comité de coordination Inter-ministériel chargé tout spécialement de répondre à la crise. Le bureau du Président du Gouvernement du Sud Soudan a demandé expressément à tous les gouverneurs d'État d'apporter leur appui plein et entier aux actions entreprises pour arrêter la propagation de la poliomyélite.. 

Plus de 30 pour cent des enfants sont insuffisamment immunisés, ce qui a permis à l'éruption de polio de s'intensifier et de s'étendre. Face à ce constat, le Président du Gouvernement du Sud Soudan, le général Salva Kiir Mayardit, a demandé à l'ensemble du gouvernement et aux agents de santé de prendre leur part aux actions pour assurer le succès des activités de vaccination.

« Le Gouvernement du Sud Soudan a fait un pas essentiel vers l'arrêt de la propagation de cette éruption de polio, » a déclaré Hilde Johnson, la Directrice générale adjointe de l'UNICEF. « L'UNICEF participe activement à  cette campagne et s'efforce de garantir à chaque enfant du Sud Soudan une vaccination de qualité, et ce quelle que soient les difficultés pour y parvenir. »

Le nouveau Comité de coordination Interministériel place l’entière responsabilité des mesures d’amélioration de la lutte contre l’éruption de polio au niveau des gouvernements d'État et de comté. Une directive personnelle du Président du Gouvernement du Sud Soudan a été envoyée à tous les gouverneurs d'État, leur demandant de prendre des mesures spécifiques comprenant :

  • l'engagement de tous les ministères de leurs gouvernements d'État pour garantir une approche trans-sectorielle;
  • de s'assurer du soutien des Organisations non-gouvernementales (ONG) actives sur le terrain, ainsi que de celui des chefs traditionnels et religieux; et,
  • d'instruire chaque Comté ainsi que les cadres dirigeants Payam (chefs de district) de personnellement superviser le bon déroulement des opérations concernant l'éruption de polio dans leurs régions.

« C'est une recrudescence de la poliomyélite extrêmement dangereuse, particulièrement depuis que l'éruption s'est récemment étendue du Sud Soudan aux pays avoisinant, » a déclaré le Dr Hussein un Gezairy, Directeur Régional du Bureau de l'OMS pour la Méditerranée orientale. « Je remercie Son Excellence le Président Salva Kiir Mayardit et le Gouvernement du Sud Soudan d’avoir mis en place ces nouvelles mesures importantes pour stopper cette propagation dangereuse de la  maladie. » 

Depuis que la recrudescence de la maladie a été confirmée en juin dernier, 46 cas de polio ont été rapportés au Sud Soudan. La récente extension de la maladie au Kenya, à l'Ouganda, au Nord Soudan (Khartoum et Port Soudan) et dans tout le Sud Soudan souligne le risque extrême d'une plus grande propagation internationale.

La confirmation de la polio à Port Soudan est une source particulière d'inquiétude. C'est en effet de là que, de 2004 à 2006, la polio s'est étendue pour réinfecter plusieurs pays dont  l'Arabie Saoudite, la Somalie, le Yémen et l'Indonésie, provoquant des éruptions à l'origine de plus de 1200 cas et occasionnant plus de 150 millions de dollars E.-U. de dépenses pour les actions d'urgence internationale de lutte contre l'éruption. 

La lutte à grande échelle contre les éruptions de polio est maintenant en voie de réalisation à travers la Corne de l'Afrique, y compris en Éthiopie, au Kenya, en Ouganda et au Nord Soudan. La prochaine campagne de vaccination au Sud Soudan aura lieu les 27-29 avril, et visera plus de 2.9 millions d'enfants de moins de cinq ans. Elle sera  suivie par une campagne de vaccination de rappel les 26-28 mai. Ces campagnes sont extremement importantes, alors que la prochaine saison des pluies ralentira les opérations de vaccination de tous les enfants dans une région difficile d'accès. 

Notes aux éditeurs : L'initiative mondiale pour l'éradication de la poliomyélite est dirigée par des gouvernements, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), le Rotary International, les Centers for Disease Control and Prevention des Etats-Unis d'Amérique (CDC) et l'UNICEF.

Depuis 1988 (année du lancement du GPEI), l'incidence de la polio a été réduite de plus de 99 pour cent.  A cette époque, plus de 350 000 enfants étaient paralysés chaque année dans plus de 125 pays polio-endémiques. Aujourd'hui en 2009, 289 cas ont étérapportés dans le monde. Seuls quatre pays demeurent endémiques :  l'Afghanistan, l'Inde, le Nigéria et le Pakistan, mais des éruptions réapparaissent dans plusieurs zones où la maladie avait été éradiquée : La Corne de l'Afrique, l'Afrique de l'Ouest, l'Afrique centrale (Angola et République démocratique du Congo) et le Tchad.    

Pour de plus amples informations :
OMS Genève:  Oliver Rosenbauer, tél. : +41 22 791 3832,
courriel : rosenbauero@who.int
UNICEF New York:  Christian Moen, tél. : +1 212 326 7516,
courriel : cmoen@unicef.org

Pour de plus amples informations sur  l'Initiative mondiale pour l'éradication de la Polio , ainsi que les décompte (par pays) des cas de polio, merci d'aller sur le site : http://www.polioeradication.org/


 

 

 

Recherche