Centre de presse

Note d'actualité

Sri Lanka : plus d'enfants victimes du conflit, déclare l'UNICEF

COLOMBO, 17 février 2009  – Face au nombre croissant d'enfants recrutés par le LTTE et le grand nombre d'enfants tués ou blessés dans les combats, l'UNICEF a aujourd'hui exprimé ses  plus vives inquiétudes pour les enfants, alors que le conflit au Sri Lanka entre dans  une nouvelle phase. « Nous avons des indications claires que le LTTE a intensifié le recrutement forcé de civils et que les enfants à peine âgés de 14 ans sont maintenant visés, » a déclaré M. Philippe Duamelle, le Représentant de l'UNICEF au Sri Lanka. « La vie de ces enfants confrontés à un risque immédiat est en grand danger. Leur recrutement est intolérable. »

De 2003 à la fin de 2008, l’UNICEF a enregistré plus de 6000 cas d’enfants recrutés par le LTTE. « Les enfants soldats sont victimes de mauvais traitements, vivent des événements traumatiques et font face à la mort. Plutôt que par l'espoir, leur enfance est guidée par la crainte » ajoute  Philippe Duamelle.

L’UNICEF a aussi annoncé qu’il était très inquiet du nombre élevé d’enfants blessés lors des combats dans la région de Vanni  au Nord du Sri Lanka. « On déplore l'évacuation d'un grand nombre d'enfants blessés la semaine dernière »  a déclaré le Représentant de l’UNICEF Les enfants sont les victimes de ce conflit : tués, blessés, recrutés, déplacés ou séparés ils ne peuvent, en raison des combats, se procurer le minimum vital quotidien nécessaire.

Les blessures des enfants sont principalement des brûlures, des fractures, des éclats d’obus et des blessures par balle. L'UNICEF réitère l'appel qu'il a fait à plusieurs reprises au Gouvernement et au LTTE  - de tenir les civils, en particulier les enfants, à l’écart des combats.

L’UNICEF, avec les autres agences des Nations Unies et ses partenaires, répond aux besoins vitaux de 30 000 personnes ayant fui la région de Vanni. Celles-ci reçoivent maintenant une aide humanitaire loin du conflit. L’aide d’urgence de l’UNICEF couvre : l’eau et l’assainissement, la nutrition, la protection et l’éducation des enfants. Pour l’UNICEF, il est crucial que tous les civils de la région de Vanni puissent partir et trouver refuge dans un lieu sûr où ils recevront une aide d’urgence.

#####

À propos de l'UNICEF :

L'UNICEF est à pied d'ouvre dans plus de 150 pays et territoires du monde entier pour aider les enfants à survivre et à s'épanouir, de leur plus jeune âge jusqu'à la fin de l'adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l'UNICEF soutient la santé et la nutrition des enfants, l'accès à de l'eau potable et à des moyens d'assainissement, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles et la protection des enfants contre la violence, l'exploitation sous toutes ses formes et le SIDA. L'UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de particuliers, d'entreprises, de fondations et de gouvernements.

Pour de plus amples informations :

James Elder, Chef de la communication, UNICEF Sri Lanka,
Mobile: 94-777416742, Office: 94-11-2555270 ext 250 -
courriel : jelder@unicef.org

Sarah Crowe, Chef régional de la communication, UNICEF Asie du Sud,
Mobile:   +91 9910532314,  Office: +91 1124606247 -
courriel : scrowe@unicef.org

Patrick McCormick, UNICEF New York, Tel: + 212 326 7426 -
courriel : pmccormick@unicef.org


 

 

 

Audio (en anglais)

20 février 2009 :
le Responsable de la Communication en matière de santé de l'UNICEF au Sri Lanka, James Elder, évoque la situation des enfants pris au piège du conflit, au nord, dans la région du Vanni
 AUDIO écouter

Recherche