Centre de presse

Communiqué de presse

UNICEF : il faut mettre fin à la mutilation génitale féminine

« Il y a aujourd’hui environ 70 millions de filles et de femmes qui ont subi des mutilations génitales », a dit Mme Ann M. Veneman, Directrice générale de l’UNICEF. « Si plusieurs communautés ont véritablement progressé vers l’abandon de cette pratique dangereuse, les droits, et la vie même, de trop de filles continuent d’être menacés. »

L’excision/mutilation génitale féminine est l’ablation partielle ou totale des organes génitaux externes de la femme ou autres lésions des organes génitaux féminins, pratiquées pour des raisons culturelles et non médicales.

Cette pratique connaît certes un déclin mais elle prévaut encore dans plusieurs pays – en Afrique et au Moyen-Orient en particulier.

De récentes études ont montré que l’excision/mutilation génitale féminine affecte la santé procréative de la femme et provoque d’intenses douleurs. Elle peut entraîner des hémorragies prolongées, des infections, la stérilité et même la mort.

Une fille ou une femme qui a subi cette procédure courra de plus grands risques de complications lorsqu’elle accouchera. Ces complications accroissent les risques de décès et d’invalidité tant pour la mère que pour son nouveau-né.

L’année dernière, en février, 10 institutions des Nations Unies se sont engagées à éliminer la pratique de l’excision/mutilation génitale féminine, en promettant de soutenir les efforts des gouvernements, des communautés et des femmes et filles elles-mêmes. Le but est de parvenir à l’abandon de cette pratique en une génération, avec une diminution importante dans de nombreux pays d’ici à 2015, l’année où les Objectifs du Millénaire pour le développement doivent être atteints.

###

À propos de l’UNICEF
L’UNICEF est à pied d’œuvre dans plus de 150 pays et territoires du monde entier pour aider les enfants à survivre et à s’épanouir, de leur plus jeune âge jusqu’à la fin de l’adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l’UNICEF soutient la santé et la nutrition des enfants, l’accès à de l’eau potable et à des moyens d’assainissement, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles et la protection des enfants contre la violence, l’exploitation sous toutes ses formes et le SIDA. L’UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de particuliers, d’entreprises, de fondations et de gouvernements.


Pour de plus amples informations :
Najwa Mekki, UNICEF Médias, New York, Tél. : 1-212-326-7162, courriel : nmekki@unicef.org


 

 

 

 Envoyez cet article

 Version imprimable

Recherche