Centre de presse

Note d'actualité

Après l’effondrement de plusieurs écoles en 2008, l’UNICEF rappelle que les écoles doivent être des bâtiments sûrs

New York, le 23 décembre 2008 – L’UNICEF demande une action concertée pour que l’on s’assure que les écoles soient des bâtiments solides et sûrs.  

« Que la cause en soit une catastrophe naturelle ou une construction fautive, l’effondrement d’une école a des effets catastrophiques sur les enfants, affirme Cream Wright, Directeur de l’éducation pour l’UNICEF.  L’école doit être un endroit où les enfants peuvent apprendre et grandir en toute sécurité. »  

L’année 2008 a été marquée par l’effondrement de plusieurs bâtiments scolaires  – souvent avec des résultats mortels – dans différentes régions du monde.  

Suite au cyclone du 3 mai au Myanmar, plus de 4 000 écoles doivent toujours être réparées ou reconstruites afin de donner aux enfants concernés un sentiment de permanence et de sécurité.  

Le 12 mai, un séisme dévastateur a frappé le district de Wenchuan, dans la province chinoise du Sichuan.  Les enfants qui ont péri se comptent par milliers. Le tremblement de terre a endommagé plus de 12 000 écoles, soit 40 pour cent des bâtiments scolaires du Sichuan ainsi que 6 500 écoles dans la province voisine de Gansu.  

Au Pakistan, le tremblement de terre qui a frappé le nord-est de la province du Balochistan le 29 octobre a endommagé quelque 300 écoles dans les districts les plus gravement touchés à Siarat, Pishin et Harnai (85 pour cent des écoles dans cette région), ainsi que 124 écoles dans le district voisin de Quetta. Plus de 31 000 élèves sont concernés.  

Le 7 novembre, plus de 90 enfants et enseignants ont péri en Haïti, lorsque leur école s’est effondrée à cause d’un défaut de construction. Les ouragans et les tempêtes tropicales qui ont déferlé sur le pays en août et en septembre ont endommagé près d’un millier d’écoles. Même en cas de catastrophe naturelle, les bâtiments scolaires ne devraient pas s’effondrer s’ils sont solidement bâtis, si les travaux de construction sont surveillés de près et s’ils ont été bien entretenus.  

Une construction solide est un élément essentiel des écoles et espaces d’apprentissage « amis des enfants », un modèle que l’UNICEF recommande avec force pour tous les enfants.  Comme le prévoit ce modèle, l’environnement scolaire doit être sûr, sain et protecteur, avec des professeurs formés, des ressources adéquates et les conditions physiques, affectives et sociales requises pour apprendre.  

Un tel environnement profiter autant aux enfants qu’à la communauté dans laquelle ils vivent. « Les écoles sûres ne font pas que sauver la vie des enfants, dit M. Wright. Elles servent aussi d’abri temporaire pour la communauté en cas de catastrophe. »  

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF est à pied d’œuvre dans plus de 150 pays et territoires du monde entier pour aider les enfants à survivre et à s’épanouir, de leur plus jeune âge jusqu’à la fin de l’adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l’UNICEF soutient la santé et la nutrition des enfants, l’accès à de l’eau potable et à des moyens d’assainissement, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles et la protection des enfants contre la violence, l’exploitation sous toutes ses formes et le SIDA. L’UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de particuliers, d’entreprises, de fondations et de gouvernements.  

Note aux diffuseurs : Des images non montées sont disponibles à titre gracieux.

Pour de plus amples informations, et pour des images non montées, veuillez contacter
Najwa Mekki, UNICEF New York, +1-212-326-7162, nmekki@unicef.org

Kate Donovan, UNICEF New York, +1-212-326-7452, kdonovan@unicef.org


 

 

 

Recherche