Centre de presse

Communiqué de presse commun

Baisse de 74 pour cent de la mortalité rougeoleuse dans le monde

La Région de la Méditerranée orientale atteint l’objectif avec trois ans d’avance

ATLANTA/GENEVE/NEW YORK/WASHINGTON, 4 décembre 2008 - De 2000 à 2007, le nombre de décès dus à la rougeole dans le monde a été ramené selon les estimations de 750 000 à 197 000, une baisse de 74 pour cent. En outre, la Région de la Méditerranée orientale[1] qui comprend des pays comme l’Afghanistan, le Pakistan, la Somalie et le Soudan, a ramené le nombre estimé de ces décès de 96 000 à 10 000 au cours de la même période, une diminution remarquable de 90 %,  ce qui signifie que la Région a atteint l’objectif fixé par les Nations Unies pour 2010 avec trois ans d’avance.

Ces progrès ont été annoncés aujourd’hui par les partenaires fondateurs de l’Initiative de la rougeole : l’American Red Cross (Croix-Rouge américaine), les Centers for Disease Control and Prevention des Etats-Unis (CDC), la UN Foundation (Fondation des Nations Unies), l’UNICEF et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Les chiffres seront publiés dans le numéro du Relevé épidémiologique hebdomadaire de l’OMS qui paraîtra le 5 décembre ainsi que dans l'hebdomadaire des CDC, Morbidity and Mortality Weekly.

Comme l’a souligné le Directeur général  de l’OMS, le Dr Margaret Chan, « il faut rendre hommage au travail considérable et à l’engagement énergique des pays de la Région de la Méditerranée orientale contre la maladie ; nous sommes à deux ans à peine de la date butoir de 2010 et j’invite donc instamment l'ensemble des pays touchés par la rougeole à intensifier leurs efforts pour vacciner tous les enfants. »

La baisse sensible de la mortalité rougeoleuse dans la Région de la Méditerranée orientale est le fruit des campagnes de vaccination intensifiées menées par plusieurs pays dans des zones difficiles d’accès. En 2007, ces campagnes ont permis de vacciner un nombre deux fois plus important d’enfants dans la Région qu’en 2006.

Le Président du Conseil d’administration de la Croix-Rouge américaine, Bonnie McElveen-Hunter a souligné que « le mérite de ce succès revient aux milliers d’agents de santé volontaires des organisations de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge qui ont pris le temps d’informer, de sensibiliser et de motiver les mères et l’entourage familial concernant l’importance critique de la vaccination des enfants ». Cette mobilisation nous aide à atteindre régulièrement plus de 90 pour cent de la population vulnérable et à sauver ainsi la vie d'innombrables enfants.

C’est la Région africaine qui a contribué le plus largement à cette baisse mondiale de la mortalité rougeoleuse, 63 pour cent de la réduction du nombre des décès mondiaux observés en huit ans étant le fait de cette Région. En 2007, des flambées de rougeole ont touché un certain nombre de pays africains en raison de lacunes dans la couverture vaccinale, ce qui illustre bien combien il est important de maintenir le soutien à la vaccination.

Comme l’a souligné le Dr Julie Gerberding, Directeur des CDC, « il est particulièrement réjouissant de constater que tant d’enfants peuvent prendre un bon départ dans l'existence à la suite des progrès réalisés dans la lutte contre la rougeole grâce à la vaccination. Mais la vie d’autres enfants reste menacée et il nous faut donc chercher à maintenir durablement nos efforts de vaccination dans les pays où les taux de couverture sont moins élevés. »

Les progrès accomplis en Asie du Sud-Est ont été limités – la mortalité rougeoleuse n’ayant diminué que de 42 pour cent – en raison de l’application tardive des campagnes de vaccination à grande échelle en Inde, un pays qui regroupe actuellement les deux tiers des décès mondiaux par rougeole. L’engagement politique de l’Inde est indispensable pour atteindre l’objectif mondial fixé pour 2010.

Pour Ann M. Veneman, Directrice générale de l’UNICEF, « les progrès accomplis montrent le rôle considérable joué par les campagnes de vaccination antirougeoleuse, mais il reste encore beaucoup à faire. La tragédie de la rougeole provoque encore plus de 500 décès d’enfants par jour alors que nous disposons d’un vaccin sûr, efficace et peu coûteux pour éviter la maladie. »

Afin de parvenir au but fixé pour 2010, il faut veiller à ce que tous les enfants reçoivent deux doses du vaccin antirougeoleux dont une avant leur premier anniversaire, renforcer les systèmes de surveillance de la maladie et offrir un traitement efficace contre la rougeole.

Comme l’a souligné Kathy Calvin, Directeur général adjoint et Directeur d'exploitation de la Fondation des Nations Unies, « pour parvenir au but fixé, il faudra aussi combler l’important déficit financier qui atteint actuellement 176 millions de dollars E.-U. pour 2009-2010 dont 35 millions de dollars E.-U. seront nécessaires d'urgence en 2009. Avec un financement régulier et un engagement croissant des pays, nous pourrons maintenir les progrès et atteindre le but fixé pour 2010. Nous demandons à tous ceux qui nous aident de continuer à nous soutenir et nous encourageons vivement de nouvelles organisations à venir nous rejoindre pour sauver des vies. »

Informations générales

L’Initiative de la rougeole est un partenariat visant à réduire la mortalité rougeoleuse dans le monde. Lancée en 2001, l’Initiative – sous l’égide de la Croix-Rouge américaine, de la Fondation des Nations Unies, des Centers for Disease Control and Prevention des Etats-Unis, de l’UNICEF et de l’Organisation mondiale de la Santé – apporte un soutien technique et financier aux gouvernements et aux communautés pour mener des campagnes de vaccination et assurer une surveillance de la maladie dans le monde entier. Elle a apporté son soutien à la vaccination de plus de 600 millions d’enfants dans plus de 60 pays ce qui a contribué à réduire la mortalité rougeoleuse de 74 % dans le monde et de 89 pour cent en Afrique depuis l'an 2000.

Parmi les autres principaux partenaires de la lutte antirougeoleuse figurent notamment Becton, Dickinson et Co., la Fondation Bill et Melinda Gates, l’Agence canadienne pour le Développement international, l’Eglise de Jésus-Christ des Saints des derniers Jours, l’Alliance GAVI, la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, la Fondation Izumi, la Kessler Family Foundation, Merck and Co., la Fondation Vodafone ainsi que les pays et gouvernements touchés par la rougeole.

[1] Les pays de la région  de la Méditerranée orientale dans la classification de l'OMS sont : l'Afghanistan, le Bahrein, Djibouti, l'Egypte, République islamique d'Iran, l'Irak, la Jordanie, le Koweit, le Liban, la Jamahiriya arabe de Libye, le Maroc, l'Oman, le Pakistan, le Qatar, l'Arabie saoudite, la Somalie, le Soudan, la République arabe de Syrie, la Tunisie, Les Emirats arabes unis et le Yemen.

Pour plus de renseignements, merci de s’adresser à :

Hayatee Hasan, OMS, Genève, +41 79 351 6330, hasanh@who.int
Christian Moen, UNICEF, New York, +1 212 326 7516, cmoen@unicef.org
Christy Feig, Croix rouge américaine, Washington, DC, +1 202 303 5074, feigc@usa.redcross.org
Steven Stewart, CDC, Atlanta, +1 404 639 8327, znc4@cdc.gov
Amy DiElsi, Fondation des Nations Unies, Washington, DC, +1 202 419 3230, adielsi@unfoundation.org

Liens :

Photos et images sur les récentes campagnes disponibles auprès de feigc@usa.redcross.org

Tous les communiqués de presse et matériels destinés aux médias sont accessibles sur http://www.who.int/


 

 

 

Recherche