Centre de presse

Déclaration conjointe

Accélérer les efforts pour sauver la vie des femmes et des nouveau-nés

Accélérer les efforts pour sauver la vie des femmes et des nouveau-nés

Aujourd’hui, 25 septembre 2008, alors que les dirigeants du monde se réunissent pour l’Événement de haut niveau sur les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), nous prenons l’engagement conjoint d’intensifier notre appui aux pays afin d’atteindre l’Objectif du Millénaire pour le développement 5, « Améliorer la santé maternelle » - l’OMD où les progrès sont les plus lents.

Durant les cinq prochaines années, nous élargirons notre appui aux pays où la mortalité maternelle est la plus forte. Nous aiderons les pays à renforcer leurs systèmes de santé pour atteindre les deux cibles de l’OMD 5, qui sont de réduire des trois quarts le taux de mortalité maternelle et d’assurer l’accès universel à la santé reproductive d’ici à 2015. Nos efforts conjoints contribueront aussi à atteindre l’OMD 4, « Réduire la mortalité infantile ».

A chaque minute, une femme meurt durant la grossesse ou l’accouchement, soit plus de 500 000 chaque année.  Et, chaque année, plus d’un million de nouveau-nés meurent dans les premières 24 heures de leur vie faute de soins de qualité. La mortalité maternelle est l’inégalité la plus marquée dans le monde sur le plan sanitaire; 99 % des décès maternels surviennent dans les pays en développement – la moitié d’entre eux en Afrique. Au Niger, une femme sur sept meurt durant sa vie de causes liées à la grossesse, tandis qu’en Suède c’est le cas d’une sur 17 400.

Heureusement, la vaste majorité des décès maternels et infantiles peuvent être prévenus par des interventions de valeur démontrée pour garantir que chaque grossesse est désirée et chaque naissance sans danger.

Nous travaillerons avec les gouvernements et la société civile à renforcer la capacité nationale sur les points suivants:

  • Conduire des évaluations des besoins et veiller à ce que les plans de santé soient inspirés par les OMD et basés sur la performance passée;
  • Etablir le coût des plans nationaux et mobiliser rapidement les ressources nécessaires;
  • Amplifier les services de santé de qualité pour assurer l’accès universel à la santé reproductive, particulièrement pour la planification familiale, garantir l’assistance d’un personnel qualifié aux accouchements et des soins obstétricaux et néo-natals d’urgence, en établissant des liens avec la prévention et le traitement du VIH;
  • Répondre au besoin urgent d’agents sanitaires qualifiés, notamment de sages-femmes;
  • Faire face aux obstacles financiers à l’accès, surtout pour les plus pauvres;
  • S’attaquer aux causes fondamentales de la mortalité et de la morbidité maternelles, notamment l’inégalité des sexes, l’accès très insuffisant à l’éducation – surtout pour les filles –, les mariages d’enfants et les grossesses d’adolescentes.
  • Consolider les systèmes de suivi et d’évaluation.

Dans le compte à rebours des années qui nous séparent de 2015, nous appelons les Etats Membres à accélérer les efforts pour assurer la santé reproductive, maternelle et néo-natale. Ensemble, nous pouvons atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement 4 et 5.

Margaret Chan
Directrice générale de l’OMS    

Thoraya Ahmed Obaid
Directrice exécutive de l’UNFPA

Ann M. Veneman      
Directrice générale de l’UNICEF

Joy Phumaphi
Vice-Présidente du développement humain, Banque mondiale


 

 

 

 Envoyez cet article

 Version imprimable

Recherche