Centre de presse

Rougeole

Introduction
La rougeole demeure un facteur primordial de mortalité chez les jeunes enfants, en dépit du fait qu’un vaccin sûr et efficace soit disponible depuis 40 ans. Cette maladie respiratoire est l’une des plus contagieuses qu’on connaisse. Elle est contractée par beaucoup d'enfants non immunisés exposés au virus, qui est de la famille des paramyxovirus. La rougeole est une maladie aiguë. Elle affaiblit le système immunitaire de l’enfant qui l’a contractée durant les premières semaines suivant la contamination et un rhume ou une diarrhée normalement sans gravité peuvent alors faire courir à l’enfant un danger mortel dans les pays en développement, où l’accès à un traitement médical est limité voire inexistant pour les enfants.

Faits essentiels sur la rougeole :

  • On estime que 450 personnes, surtout des enfants, meurent chaque jour de la rougeole en dépit du fait qu’un vaccin sûr et efficace soit disponible à un faible coût.
  • Le coût de la vaccination d’un enfant contre la rougeole est inférieur à 1 dollar É.-U.
  • En 2008, l’UNICEF a acheté 173 millions de doses de vaccin contre la rougeole, groupées avec des  dispositifs d'injection sécurisés.
  • L’Assemblée mondiale de la Santé de mai 2005 a fixé un objectif mondial, celui de réduire les morts causées par la rougeole de 90 pour cent d’ici 2010, par rapport aux données de 2000.
  • Malgré les progrès réalisés au niveau mondial dans la réduction de la mortalité due à la rougeole, on estime que 164 000 personnes sont mortes de la rougeole en 2008, la dernière année pour laquelle des chiffres sont disponibles.

La stratégie de réduction de la mortalité

La réduction dans le monde de la mortalité causée par la rougeole est due au soutien apporté et à l’engagement donné par l’Initiative contre la rougeole de renforcer la couverture vaccinale et par les gouvernements nationaux de suivre la stratégie globale de l’OMS/UNICEF pour une réduction de la mortalité causée par la rougeole. Cette stratégie comporte quatre éléments clés :

  1. Fournir au moins une dose de vaccin contre la rougeole, administrée à l’âge de neuf mois ou peu après, dans le cadre d’une couverture vaccinale de routine d’au moins 90 pour cent des enfants dans chaque district et au niveau national ;
  2. Donner à tous les enfants une deuxième occasion de vaccination contre la rougeole ;
  3. Mettre en place une surveillance efficace ;
  4. Améliorer la gestion clinique des cas compliqués – y compris l’apport de suppléments de vitamine A.

Mise à jour : janvier 2010


 

 

Recherche