Centre de presse

Paludisme

Les faits et les chiffres essentiels relatifs au paludisme :

  • Le paludisme existe à l’état endémique dans 109 pays et territoires des régions tropicales et subtropicales, l’Afrique subsaharienne étant la plus durement touchée. Il y a chaque année entre 190 et 330 millions de cas de paludisme avec manifestations cliniques.
  • Le paludisme est responsable chaque année de la mort d’un million de personnes. Actuellement, environ 90 pour cent des décès dus au paludisme surviennent en Afrique subsaharienne et concernent pour la majorité d’entre eux des enfants âgés de moins de cinq ans.
  • Le paludisme est en Afrique la première cause de mortalité chez les moins de cinq ans (16 pour cent).
  • Le paludisme peut être soigné par une combinaison thérapeutique à base d’artémisinine et on peut le prévenir en ayant recours à des moustiquaires traitées à l’insecticide et à des pulvérisations d’insecticide à effet rémanent dans les logements.
  • L’UNICEF plaide en faveur d’une intégration continue des efforts de contrôle du paludisme dans la fourniture d’une large gamme de services de santé à la mère et à l’enfant, tels que les soins anténatals et la vaccination.
  • L’UNICEF met l’accent sur le besoin crucial de programmes décentralisés et dirigés par les communautés et insiste sur le rôle de la communication dans le changement de comportement afin de donner le maximum d’efficacité aux interventions, y compris pour les moustiquaires et le traitement.
  • L’UNICEF appelle à généraliser plus rapidement les interventions de contrôle du paludisme afin d’atteindre l’objectif mondial d’une couverture universelle dans tous les pays d'endémie, qui prévoit une moustiquaire pour deux personnes exposées au risque de transmission du paludisme. Cet accroissement de l’effort de contrôle du paludisme va permettre de progresser dans la réduction de la mortalité globale, notamment en Afrique.

Mise a jour : janvier 2010


 

 

Recherche