Centre de presse

Déclaration

L’UNICEF se joint a l’appel national contre les enlèvements d’enfants en Haïti

Déclaration de la Représentante de l’UNICEF en Haïti - Annamaria Laurini

Port-au-Prince, le 4 juin 2008 – L’UNICEF joint aujourd’hui sa voix à la condamnation commune des crimes perpétrés contre les enfants et adolescents au cours des dernières semaines.

Les enlèvements d’enfants ont considérablement augmentés au cours des derniers jours. Depuis le 1ier janvier 2008, au moins 50 enfants ont été enlevés, dont plus de la moitié sont des filles. Durant les cinq premiers mois de l’année 2007, 31 avaient été enlevés. 

Le récent assassinat d’un enfant de 16 ans, ainsi que la torture et le viol d’autres victimes, montrent la gravité de la situation et provoquent cette protestation. Il n’existe aucun motif pouvant justifier ces crimes. Qu’ils soient commis en toute  impunité est inadmissible.

Les droits des enfants garantis par le Convention des Droits de l’Enfant, ratifiée par Haïti en 1994, réclament que des actions soient prises, afin que les enfants soient protégés et que leurs familles soient capables de vivre dans un environnement libre de toutes menaces.

L’UNICEF joint sa voix à cet appel collectif en réclamant l’arrêt complet de ces enlèvements, tout en invitant à la construction d’une nation haïtienne où les enfants, les adolescents et leurs familles puissent vivre dans la paix et atteindre leurs droits, sans peur pour leur vie ou leur sécurité.


 

 

 

 Envoyez cet article

 Version imprimable

Recherche