Centre de presse

Communiqué de presse

À l’occasion de la Journée mondiale de la Santé 2008, l’UNICEF s’inquiète de l’impact des changements climatiques sur la santé des femmes et des enfants

NEW YORK, le 7 avril 2008 -  Les femmes et les enfants risquent d’être frappés de façon disproportionnée par les  changements climatiques, avertit l’UNICEF à l’occasion de la Journée mondiale de la Santé 2008.

Cette journée, qui commémore la création de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), a cette année  pour thème « Les changements climatiques et la santé ».

« Près de dix millions d’enfants de moins de cinq ans meurent chaque année de maladies que l’on aurait pu le plus souvent prévenir, a rappelé Mme Ann M. Veneman, Directrice générale de l'UNICEF. Beaucoup des maladies qui tuent le plus d’enfants dans le monde – notamment le paludisme et les maladies diarrhéiques – sont sensibles aux changements de température et de précipitations et elles pourraient devenir plus communes suite aux changements météorologiques. »

En outre, les femmes et les enfants sont souvent touchés de façon disproportionnée par les ouragans et les inondations, qui, selon les scientifiques qui étudient les changements climatiques, devraient augmenter en fréquence et en intensité au cours des prochaines années. La destruction d’habitations, d’écoles et de centres de santé lors des catastrophes naturelles entraîne une réduction des services destinés aux familles.

Les experts prédisent aussi que le réchauffement et les modifications pluviométriques risquent d’avoir un impact sur les récoltes, ce qui pourrait entraîner une diminution des disponibilités alimentaires. En 2006, environ 36 pour cent des enfants du monde souffraient d’une insuffisance pondérale modérée ou grave.

Selon le rapport du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) publié l’an dernier, la dénutrition et les maladies qui lui sont associées, notamment celles relatives à la croissance et au développement de l’enfant, pourraient augmenter suite aux changements climatiques sur la planète. Dans certaines régions, la diminution des réserves d’eau potable pourrait alourdir le fardeau des femmes et des filles, à qui il incombe souvent la responsabilité d’aller chercher l’eau pour la cuisine et la toilette.

Il faut que les femmes et les enfants puissent faire entendre leur voix et qu’on évalue leurs besoins dans le cadre des mesures internationales qui seront prises pour répondre aux éventuelles modifications de l’environnement. Ils doivent également avoir accès aux connaissances et aux outils nécessaires pour se protéger, eux et leurs communautés.

À propos de l’UNICEF
L’UNICEF est à pied d’oeuvre dans plus de 150 pays et territoires du monde entier pour aider les enfants à survivre et à s’épanouir, de leur plus jeune âge jusqu’à la fin de l’adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l’UNICEF soutient la santé et la nutrition des enfants, l’accès à de l’eau potable et à des moyens d’assainissement, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles et la protection des enfants contre la violence, l’exploitation sous toutes ses formes et le SIDA. L’UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de particuliers, d’entreprises, de fondations et de gouvernements.

Pour de plus amples informations : 

Brian Hansford, UNICEF Média NY, +1 212 326 7269, bhansford@unicef.org
Kate Donovan,  UNICEF Média NY, +1 212 326 7452, Kdonovan@unicef.org


 

 

 

Recherche