Centre de presse

Communiqué de presse

La voix des enfants doit se faire entendre pendant les discussions sur les changements climatiques

New York/Nusa Dua (Bali), 12 décembre 2007 – Deux jours après la présentation du Prix Nobel de la Paix à des experts de l’environnement, l’UNICEF publie un document qui réunit les questions que se posent les enfants et les adolescents sur les changements climatiques.

Cette publication, intitulée Le changement climatique et les enfants, traite des effets de l’évolution du climat sur la santé et le développement des enfants. Sa sortie est prévue pour coïncider avec la Conférence de l’ONU sur le changement climatique, qui réunit les dirigeants de la communauté internationale à Bali.

« Lorsqu’on demande aux jeunes de faire la liste de ce qui les inquiète dans le monde dans lequel ils vivent, la question qui se présente avec le plus d’insistance est celle du réchauffement de la planète, relève la Directrice générale de l'UNICEF Ann M. Veneman. Même s’il reste beaucoup à apprendre sur les conséquences des changements climatiques, il ne peut y avoir de  développement économique et social durable si l’on ne s’attaque pas résolument à ce problème. »

Parallèlement à la Conférence de Bali, une séance plénière commémorative de haut niveau de l’Assemblée générale des Nations Unies consacrée aux enfants et aux jeunes se tient au siège de l’ONU à New York. Cette réunion, appelée aussi « Un monde digne des enfants plus 5 » examine, cinq ans après, les résultats de la Session extraordinaire de l'Assemblée générale de 2002 consacrée aux enfants.

Le changement climatique et les enfants sera lancé lors d’une manifestation spéciale parallèle à cette séance plénière et présidée par le Gouvernement grec. Cette réunion établira, elle aussi, le lien entre enfants et changements climatiques – les deux thèmes de ces réunions intergouvernementales.

D’après l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), près de 25 % des tous les décès sont imputables à des facteurs environnementaux, et cela va jusqu’à un tiers des décès chez les enfants de moins de 14 ans.

Une autre publication récente de l’UNICEF, Progrès pour les enfants (un recueil de statistiques sur les progrès enregistrés dans la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement qui a été lancé lundi 10 décembre) fournit des données très complètes sur l’amélioration des taux de mortalité de l’enfant depuis 1990.

Cependant, les trois plus grandes causes de décès chez les enfants de moins de cinq ans (infections respiratoires, maladies diarrhéiques et paludisme) sont étroitement liées aux facteurs environnementaux. Et l’OMS prédit que les décès dus à l’asthme, maladie chronique très répandue chez les enfants, pourraient augmenter de près de 20 % d’ici 2016 si l’on n’agit pas très rapidement pour réduire les émissions des véhicules et des usines.

En collaboration avec le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) et la Convention-Cadre de l’ONU sur les changements climatiques, entre autres, l’UNICEF cherche à élaborer une stratégie qui favorise la création d’un environnement sain et sans danger pour les enfants. Cette stratégie se concentrera sur des mesures visant à prévenir ou réduire les risques environnementaux qui menacent la survie, la protection et l’éducation des enfants tout en améliorant les capacités à répondre à leurs besoins dans les cas de crise humanitaire liée aux changements climatiques.

Même si de nombreuses ressources de la planète sont menacées par le réchauffement climatique, une importante richesse renouvelable reste abondamment disponible et c’est la capacité des jeunes à provoquer le changement. Avec ses partenaires, l’UNICEF est en train de mettre au point un ensemble de ressources éducatives sur l’environnement afin d’appuyer les gouvernements qui s’efforcent de donner aux jeunes les moyens de protéger et renouveler le milieu dans lequel ils vivent.

Note aux médias audiovisuels : une vidéo non montée est téléchargeable sur www.thenewsmarket.com/unicef

À propos de l’UNICEF:
l’UNICEF travaille sur le terrain dans  plus de 150 pays et territoires du monde entier pour aider les enfants à survivre et à s’épanouir, de leur plus jeune âge jusqu’à la fin de l’adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l’UNICEF soutient la santé et la nutrition des enfants, l’eau et l’assainissement,  une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles et la protection des enfants contre la violence, l’exploitation sous toutes ses formes et le SIDA. L’UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de gouvernements, d’entreprises, de fondations et de particuliers.

Pour de plus amples informations :
Angela Hawke, UNICEF NY, + 212 326 7269, ahawke@unicef.org


 

 

 

Vidéo (en anglais)

12 Décembre 2007:
Chris Niles, correspondant de l'UNICEF, parle des nouvelles initiatives de l'UNICEF en terme de changements climatiques et des enfants.
VIDEO  haut bas

12 Décembre 2007:
Elizabeth Kiem, correspondante de l'UNICEF, parle du forum de l'Assemblée générale de l'ONU sur l'éducation qui a lieu aujourd'hui.
VIDEO  haut | bas

Obtenez des vidéos de qualité professionnelle chez The Newsmarket

Recherche