Centre de presse

Communiqué de presse

Progrès pour les enfants

New York, 10 décembre 2007 – Un nouveau rapport publié aujourd’hui par l’UNICEF présente pour la première fois des informations détaillées sur les progrès accomplis vers les Objectifs du Millénaire pour le développement.

Progrès pour les enfants : Un monde digne des enfants, bilan statistique est le sixième de la série des rapports Progrès pour les enfants publiés par l’UNICEF, et le plus complet depuis le lancement de la série en 2004. 

Voir le rapport : Progrès pour les enfants

« Ce numéro de Progrès pour les enfants offre un ensemble de données détaillées sur les Objectifs du Millénaire pour le développement, a affirmé la Directrice générale de l’UNICEF Ann M. Veneman.  Tout en indiquant des progrès considérables, ces données montrent qu’il reste beaucoup à faire ».

En 2006,  pour la première fois dans l’histoire récente, le nombre d’enfants qui sont morts avant d’avoir cinq ans est tombé en dessous de la barre des 10 millions, a-t-on appris récemment, et Progrès pour les enfants présente des données sur les mesures qui contribuent à l’amélioration de la santé des enfants, notamment celles qui permettraient de réduire encore le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans au cours des années à venir.

Le rapport relève en particulier les faits suivants :

  • Entre 1990 et 2004, plus de 1,2 milliard de personnes ont pu avoir accès à de l’eau potable. 
  • Entre 1996 et 2000, les taux d’allaitement exclusif au sein des nourrissons pendant leurs premiers six mois de vie – une attitude qui pourrait permettre d’éviter 13 pour cent de tous les décès d’enfants de moins de cinq ans dans les pays en développement -- ont augmenté dans de nombreux pays du monde entier. Sept pays d’Afrique subsaharienne ont vu ces taux augmenter de 20 pour cent ou plus. 
  • Les pays affectés par le paludisme ont renforcé l’utilisation des moustiquaires traitées à l’insecticide chez les enfants, nombre de ces pays réussissant au minimum à tripler cette couverture par rapport à 2000. 
  • L’accès aux traitements antirétroviraux qui diminuent le risque de transmission du VIH et du SIDA de la mère aux nourrissions a progressé, passant de 7 à 11 pour cent des femmes infectées des pays à revenu faible ou intermédiaire entre 2004 et 2005. L’accès des enfants aux médicaments antirétroviraux a également progressé dans la plus grande partie du monde.  
  • Par rapport à 1999, plus de 4 fois plus d’enfants ont reçu en 2005 les deux doses supplémentaires de vitamine A recommandées. La supplémentation en vitamine A diminue le risque que court l’enfant de décéder de maladies courantes.

Outre les progrès obtenus dans la survie de l’enfant, on note aussi des avancées dans les secteurs de l’éducation, de l’égalité des sexes et de la protection de l’enfant.

L’augmentation de la scolarisation et de la fréquentation de l’école a permis de faire baisser de 20 pour cent environ entre 2000 et 2006 le nombre d’enfants qui ont l’âge d’aller à l’école primaire mais qui ne sont pas scolarisés.

Et si, en certaines régions du monde, les filles restent désavantagées, le fossé entre les sexes dans l’éducation primaire et secondaire est en train de se combler : à la fin 2005, les deux tiers du monde étaient parvenus à la parité des sexes dans l’enseignement primaire. 

Le rapport note également que la pratique préjudiciable de la mutilation génitale féminine/excision (MGF/E) et celle des mariages d’enfants perdent du terrain depuis 15 ans, même si cette évolution se fait lentement.

A côté de ces succès, Progrès pour les enfants offre quelques statistiques qui ne sont pas une cause de réjouissance, loin de là. Par exemple :

  • Si la prévalence des cas d’enfants présentant une insuffisance pondérale a diminué, passant de 32 à 27 pour cent dans le monde en développement depuis 1990, un nombre alarmant d’enfants de moins de 5 ans – 143 millions – continuent de souffrir de dénutrition. La moitié de ces enfants habitent l’Asie du Sud;
  • La couverture concernant le traitement des principales maladies de l’enfance, telles que la pneumonie et le paludisme, ne progresse que lentement. Ensemble, la pneumonie et le paludisme sont à l’origine de 27 pour cent de tous les décès d’enfants de moins de cinq ans chaque année. 
  • Plus de 500 000 femmes meurent chaque année de complications liées à la grossesse ou l’accouchement. La moitié de ces décès environ surviennent en Afrique subsaharienne, où le risque qu’une femme enceinte meure est de 1 sur 22 contre 1 sur 8 000 dans les pays industrialisés. 
  • L’absence d’installations sanitaires de base, de mauvaises conditions d’hygiène et la consommation d’eau non potable contribuent encore au décès de plus de 1,5 million d’enfants qui succombent chaque année à des maladies diarrhéiques. En 2004, 41 pour cent de la population mondiale – 2,6 milliards de personnes – n’avaient pas accès à des installations améliorées d’assainissement. Certes, quelques progrès ont bien été réalisés depuis 1990 mais il reste très difficile de suivre le rythme de la croissance démographique. 
  • Dans de nombreux pays, les nouvelles infections par le VIH sont fortement concentrées chez les jeunes, qui ont représenté 40 pour cent des 4,3 millions de nouvelles infections au VIH en 2006. Pourtant cette catégorie vulnérable continuer de manquer de connaissances exactes à propos du VIH et de la prévention.

Information sur les données :

Les données et analyses figurant dans Progrès pour les enfants : Un monde digne des enfants, bilan statistique, se fondent sur les travaux menés actuellement par l’UNICEF et ses partenaires pour surveiller la situation générale des femmes et des enfants. Elles proviennent, en grande partie, des bases de données globales de l’UNICEF, y compris un nombre sans précédent d’enquêtes sur les ménages menées en 2005-2006, en particulier les Enquêtes en grappes à indicateurs multiples (MICS), réalisées avec l’aide de l’UNICEF, et les Enquêtes démographiques et sanitaires réalisées avec l’aide d’USAID.

Contexte
Ce numéro de Progrès pour les enfants sort la veille d’une session extraordinaire de l’Assemblée générale de l’ONU qui s’intéressera au suivi des recommandations faites dans le document final de la Session extraordinaire de 2002 consacrée aux enfants, appelé Un monde digne des enfants.

À propos de l’UNICEF
L’UNICEF est à pied d’œuvre dans plus de 150 pays et territoires du monde entier pour aider les enfants à survivre et à s’épanouir, de leur plus jeune âge jusqu’à la fin de l’adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l’UNICEF soutient la santé et la nutrition des enfants, l’accès à de l’eau potable et à des moyens d’assainissement, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles et la protection des enfants contre la violence, l’exploitation sous toutes ses formes et le SIDA. L’UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de particuliers, d’entreprises, de fondations et de gouvernements.

Pour de plus amples informations : 

Angela Hawke, UNICEF New York, tél.: (+1) 212 326 7269, ahawke@unicef.org
Jessica Malter, UNICEF New York, tél.: (+1) 212 326 7412, jmalter@unicef.org
Michael Klaus, UNICEF Genève, tél.: (+41 22) 909 5712, mklaus@unicef.org


 

 

 

Vidéo (en anglais)

10 Décembre 2007:
Elizabeth Kiem, correspondante de l'UNICEF, parle lors d'une réunion plénière d'experts, d'avocats et des jeunes discutant les ‘Progrès pour les enfants’.
 VIDEO haut | bas

10 December 2007:
Chris Niles, correspondant de l'UNICEF, présente les conclusions de la réunion des jeunes de deux jours, menant à la discussion de l'assemblée générale de cette semaine.
 VIDEO  haut | bas

Décembre 2007 :
Elizabeth Kiem, correspondante de l'UNICEF, présente les conclusions de « Progrès pour les enfants : un monde digne des enfants, bilan statistique », un bilan des progrès accomplis vers l'édification d' « Un monde digne des enfants ».

 VIDEO  haut | bas

Obtenez des vidéos de qualité professionnelle chez The Newsmarket

Recherche