Centre de presse

Note d'actualité

L'UNICEF condamne vivement les enlèvements et assassinats d'enfants constatés en Haïti ces dernières semaines

PORT-AU-PRINCE, 30 novembre 2007 - L'UNICEF exprime son indignation eu égard aux informations faisant état d'une recrudescence alarmante des cas d'enlèvements et d'assassinats au cours des mois d'octobre et de novembre. Les enfants ne sont pas épargnés et il apparaît clairement qu'ils sont  souvent la cible directe de ces crimes odieux.

Selon La Direction centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) une vingtaine d'enlèvements aurait été perpétrés pour le mois de novembre pour la région de Port-au-Prince seulement. Cette forme de délinquance n'est d'ailleurs plus limitée à la seule zone métropolitaine de la capitale, dans la mesure où de tels faits ont été rapportés à Gros Morne, au Cap Haïtien, aux Gonaïves et à Cabaret. 

Les enfants sont bien souvent la cible directe de ces enlèvements et l'on rapporte, pour le seul mois de novembre, 11 cas d'enlèvement d'enfants, âgés de 3 à 17 ans. Le cas d'un enfant de 7 ans, dont le corps a été découvert le 23 novembre à Cabaret, atrocement mutilé, après son enlèvement deux semaines plus tôt à son domicile, en est un des exemples intolérables.

L'UNICEF condamne vivement ces assassinats et exprime sa sympathie et  sa solidarité avec toutes les victimes et leurs familles.

L'UNICEF rappelle que les enfants, témoins, ou même victimes,  d'enlèvements, d'assassinats et de toute autre forme de violence commis à l'endroit de leurs familles, amis ou voisins, sont gravement affectés dans leur développement affectif et leur équilibre émotionnel ; et demande instamment à toutes les instances concernées de prendre les mesures appropriées pour protéger le droit à la vie, à l'intégrité physique et morale, et à la sécurité de toutes les personnes, en particulier les enfants.  Il demande également que justice soit faite aux victimes de ces violences.

L'UNICEF voudrait rappeler par ailleurs que la Convention relative aux droits de l'enfant, ratifiée par Haïti en 1994, ainsi que les principes internationaux relatifs aux droits des enfants, obligent l'Etat et l'ensemble de la société haïtienne à protéger et à garantir les droits des enfants.

A propos de l'UNICEF
L'UNICEF est à pied d'ouvre dans plus de 150 pays et territoires du monde entier pour aider les enfants à survivre et à s'épanouir, de leur plus jeune âge jusqu'à la fin de l'adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l'UNICEF soutient la santé et la nutrition des enfants, l'accès à de l'eau potable et à des moyens d'assainissement, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles et la protection des enfants contre la violence, l'exploitation sous toutes ses formes et le SIDA. L'UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de particuliers, d'entreprises, de fondations et de gouvernements.

Pour de plus amples informations :
Elisabeth Augustin, UNICEF Haïti, tél. 245 - 3525.Ext. 223 E-mail : eaugustin@unicef.org
Linda Tom, UNICEF Haïti, tél. 245 - 3525 Ext. 276 E-mail : ltom@unicef.org


 

 

 

Recherche