Centre de presse

Note d'actualité

Nouvelles lignes directrices pour améliorer l'aide psychologique et sociale en situation d'urgence

GENEVE, le 14 septembre 2007 – Les organisations humanitaires internationales se sont entendues sur un nouvel ensemble de lignes directrices pour couvrir les besoins des survivants en matière de santé mentale et de soutien psychosocial dans le cadre des interventions sur des conflits ou des catastrophes.

Les lignes directrices du comité permanent interorganisations (CPI) relatives à la santé mentale et au soutien psychosocial en situation d'urgence énoncent clairement que la protection et la promotion de la santé mentale et du bien-être psychosocial incombent à toutes les organisations humanitaires et à tous ceux qui travaillent dans ce domaine. Jusqu'à présent, de nombreuses personnes participant aux interventions d'urgence ont considéré que ce domaine relevait de la seule compétence des psychiatres et des psychologues.

« Ces nouvelles lignes directrice du CPI constituent une étape importante dans l'amélioration des soins et du soutien apportés aux habitants des zones affectées par des catastrophes ou des conflits dans le monde entier », a déclaré le Dr Ala Alwan, Sous-Directeur général à l'Organisation mondiale de la Santé pour Interventions sanitaires en cas de crise.

Les conflits et les catastrophes naturelles récentes en Afghanistan, en Indonésie, au Sri Lanka et au Soudan, parmi beaucoup d'autres, entraînent sur le court terme de grandes souffrances psychologiques et sociales qui peuvent, si l'on ne s'en occupe pas suffisamment, entraîner des problèmes psychosociaux et des troubles mentaux sur le long terme. Ceux-ci peuvent remettre en question la paix, les droits des personnes et le développement.

Pourtant, lorsque les communautés et les services assurent une protection et un soutien, la plupart des individus font preuve d'une faculté de résistance remarquable. Ce fait étant de plus en plus reconnu, de nombreux intervenants ont vu la nécessité d'adopter une approche cohérente et systématique, applicable aux crises étendues. Ces lignes directrices répondent à ce besoin.

Les lignes directrices ont été publiées par le CPI, un comité responsable de la politique humanitaire dans le monde entier et composé des directeurs des institutions des Nations Unies et des autres organisations intergouvernementales concernées, les Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et des consortiums d'ONG. Elles ont été élaborées par les personnels de 27 organisations au cours d'un processus participatif.

« La rédaction de ces lignes directrices résulte de l'effort commun d'un grand nombre d'intervenants essentiels dans les divers secteurs de l'aide humanitaire et nous sommes heureux de voir cette synergie et cet engagement », a dit M. Jim Bishop, Vice-président de Humanitarian Policy and Practice of InterAction, consortium d'ONG internationales basées aux Etats-Unis d'Amérique.

Les lignes directrices exposent les premières mesures essentielles pour protéger et promouvoir la santé mentale et le bien-être psychosocial des populations plongées dans des situations d'urgence. Elles déterminent les meilleures pratiques, montrent celles qui sont potentiellement nocives et précisent comment diverses approches peuvent se compléter.

« Ces nouvelles lignes directrices constituent un progrès majeur pour mieux protéger la santé mentale et le bien-être psychosocial des personnes déplacées, à l'aide d'une approche intégrée en collaboration avec tous les partenaires », a expliqué Mme Ruvendrini Menikdiwela, Directeur adjoint à la Division de la protection internationale au Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés.

Ces lignes directrices sont clairement axées sur les aides et les interventions sociales. Elles soulignent l'importance de s'appuyer sur les compétences locales, comme les enseignants, les personnels de santé, les guérisseurs et les groupes de femmes pour promouvoir le bien-être psychosocial. Elles s'attachent à renforcer les réseaux sociaux et à tirer parti des moyens avec lesquels les membres des communautés font face aux épreuves dans leur vie.

Elles prévoient l'attention à consacrer à la protection et aux soins des personnes souffrant de troubles mentaux sévères, parmi lesquels ceux induits par les traumatismes, ainsi que l'accès aux premiers secours psychologiques pour ceux qui sont en situation de détresse aiguë.

Les lignes directrices insistent sur le fait que la manière dont l'aide humanitaire est apportée peut avoir un effet substantiel sur la santé mentale et le bien-être psychosocial des personnes. Il est essentiel de traiter les survivants avec dignité et de leur permettre de participer à l'aide d'urgence et à son organisation.

La coordination du soutien pour la santé mentale et du soutien psychosocial est difficile dans les crises étendues qui mobilisent de nombreuses organisations. Les populations affectées peuvent être submergée par les personnes extérieures et les contributions locales à la santé mentale et au soutien psychosocial peuvent être facilement marginalisées ou fragilisées.

Le Dr Bruce Eshaya-Chauvin, Chef du Département Santé à la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge fait remarquer : « L'amélioration du soutien psychosocial pour les populations affectées par des crises suppose la coordination de l'action par l'ensemble des intervenants gouvernementaux, non gouvernementaux et humanitaires. Ces lignes directrices donnent des conseils avisés pour y parvenir. »

« Il faut maintenant passer de la théorie, inscrite sur le papier grâce à ces lignes directrices, à l'action concrète sur le terrain, de façon à ce que ceux qui sont touchés par des catastrophes ou des conflits bénéficient du travail que l'on fait pour eux. Les ONG peuvent jouer un rôle majeur à cet égard », a déclaré Mme Manisha Thomas, coordonnateur par intérim de l'International Council of Voluntary Agencies.

Ces lignes directrices seront disponibles en plusieurs langues et peuvent être téléchargées sur le site du CPI. http://www.humanitarianinfo.org/iasc/content/default.asp

Les membres du groupe spécial du CPI sur la santé mentale et le soutien psychosocial sont disponibles pour répondre à des interviews:

OMS : Mark van Ommeren, vanommerenm@who.int (tél. : +41 22 791 2222)
InterAction and Christian Children’s Fund : Mike Wessells, mwessell@rmc.edu (tél. : +1 804 227 3224)
Action Aid International : Unnikrishnan PV, Action Aid International, unni@actionaid.org (tél. : +91 98450 91319)
Action by Churches Together-International: Callie Long ccl@act-intl.org (tél. : +41 22 791 6039)
CARE Autriche : Angelika Raedler, angelika.raedler@care.at    (tél +43 676 83 715 1 715
Consultative Group on Early Childhood Care and Development: Louise Zimanyi lzimanyi@ryerson.ca  (tél. : + 1 416 979 5000)
Commission internationale catholique pour les Migrations : Bhava Poudyal poudyal@icmc.net (tél. : +62 811 184 269)
Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge : Jean-Luc Martinage jl.martinage@ifrc.org (tél. : + 41 22 730 4296)
Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés: Aminata Gueye gueye@unhcr.org  (tél. : +41 22 739 8072)
HealthNet TPO, Willem van der Put, willem@healthnettpo.org  (tél. : + 31 20 620 00 05)
International Medical Corps : Lynne Jones, ljones@imcworldwide.org (tél.: +44 79 63 47 3598)
International Rescue Committee: Philip Wood philip.wood@theirc.org (tél. : +1 212 551 2950)
Inter-Agency Network for Education in Emergencies: Jennifer Hofmann jennifer.hofmann@theirc.org (tél.: +1 212 551 2627)
Organisation internationale pour les migrations : Jean-Philippe Chauzy jpchauzy@iom.int (tél. : +41 79 285 4366)
Médicos del Mundo : Pau Perez-Sales, pauperez@arrakis.es
Médecins Sans Frontières Pays-Bas : Kaz de Jong, kaz.de.jong@amsterdam.msf.org (tél. : +31 20 520 8980)
Mercy Corps, Carlos Cardenas ccardenas@hq.mercycorps.org (tél. : +1 770 861 4011)
Programme alimentaire mondial: Francisco Espejo francisco.espejo@wfp.org (tél. : +39-06-65131)
Refugees Education Trust: Zeynep Gündüz gunduz@theret.org (tél. : + 41 22 775 0523).
Save the Children: Lisa Long LLong@savechildren.org (tél. : +202  489 2249)
UNICEF: Patrick McCormick pmccormick@unicef.org (tél. : +1 917 582 7546)


 

 

 

Recherche