Centre de presse

Note d'actualité

Menaces sur la survie des enfants et des femmes en Côte d’Ivoire

ABIDJAN, 12 septembre 2007 – L’UNICEF est très préoccupé des conséquences extrêmement graves de la grève - depuis le 4 septembre 2007 - des médecins du secteur public et  membres du Syndicat national des cadres supérieurs de la santé de Côte d'Ivoire (SYNACASS-CI) sur la survie des enfants.

Cette grève qui paralyse le système de santé a des conséquences graves sur la santé des populations et plus particulièrement sur celle des femmes et des enfants.

Malgré l’appel lancé par le gouvernement, aucune action n’a été prise du côté des grévistes.

Le Ministre de la Santé, s’est dit d’autant plus choqué que le gouvernement a appelé, au cours d’une déclaration, les médecins à faire preuve de civisme en reprenant le service.

Monsieur Youssouf Oomar, Représentant Résident de l’UNICEF déclare : « Malheureusement le Syndicat National des Cadres Supérieurs de la Santé de Côte d'Ivoire (SYNACASS-CI) a décidé de poursuivre la grève sans service minimum".

L’UNICEF interpelle toutes les parties engagées dans cette grève et leur demande de penser à ces milliers d’enfants qui souffrent et souffrent encore parce que leur droit à la santé et à la vie n’est pas respecté. Il est inacceptable de que des enfants soient privés des premiers soins dès la naissance et que des femmes enceintes courent le risque de mourir au cours des accouchements, faute de soins.

«Tous, nous ne devons pas oublier que le Côte d’Ivoire a signé la Convention relative aux droits des enfants », rappelle Monsieur Youssouf Oomar, cette Convention stipule dans son article 24 : que «Chaque enfant a droit à la santé et aux services de santé», et dans son article 6 : «Tout enfant a un droit inhérent à la vie».

L’UNICEF exhorte les médecins ainsi que leur syndicat et les professionnels de santé et le gouvernement à trouver une solution, dans les meilleurs délais, pour sauvegarder  l’intérêt des enfants. Ne pas donner de soins médicaux est un acte inhumain. «Nous sommes tous responsables pour sauver la vie des enfants. C’est notre devoir», dit Monsieur Youssouf Oomar.

À propos de l’UNICEF
L’UNICEF est à pied d’œuvre dans plus de 150 pays et territoires du monde entier pour aider les enfants à survivre et à s’épanouir, de leur plus jeune âge jusqu’à la fin de l’adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l’UNICEF soutient la santé et la nutrition des enfants, l’accès à de l’eau potable et à des moyens d’assainissement, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles et la protection des enfants contre la violence, l’exploitation sous toutes ses formes et le SIDA. L’UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de particuliers, d’entreprises, de fondations et de gouvernements.

* * * *

Pour de plus amples informations :
Alexandra Westerbeek, Chargée de Communication UNICEF Cote d’Ivoire. 
05572178 / 2121 1812  awesterbeek@unicef.org


 

 

 

Recherche